TOUTE PREMIÈRE FOIS de Noémie Saglio
Critique – Sortie Ciné

Partagez cet article

Toute-Première-Fois-AfficheMondo-mètre
note 6.5 -10
Carte d’identité :
Nom : Toute Première Fois
Pères : Noémie Saglio et Maxime Gorave
Date de naissance : 2014
Majorité : 28 janvier 2015
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre : Comédie romantique

Livret de famille : Pio Marmai (Jérémie), Franck Gastambide (Charles), Camille Cottin (Clémence), Adrianna Gradziel (Adna), Lannick Gautry (Antoine), Frédéric Pierrot (Hubert), Isabelle Candelier (Françoise), Sébastien Castro (Nounours)…

Signes particuliers : Une comédie drôle et irrésistible.

LE « COMING IN », L’INVERSE DU COMING OUT

LA CRITIQUE

Résumé : Jérémie, 34 ans, émerge dans un appartement inconnu aux côtés d’Adna, une ravissante suédoise aussi drôle qu’attachante. Le début dʼun conte de fées ? Rien nʼest moins sûr car Jérémie est sur le point de se marier… avec Antoine.toute premiere fois 3 L’INTRO :

Gaumont aime les premiers films, surtout quand ce sont des comédies fraîches et modernes. L’an passé, c’est avec bonheur que nous avions pu découvrir le délicieux Libre et Assoupi de Benjamin Guedj. En ce début d’année 2015, c’est au tour de Toute Première Fois, une comédie de Maxime Gorave et Noémie Saglio, réalisatrice sur le programme court de Canal+ La Connasse. La néo-cinéaste et son complice sont partis d’un pitch de deux pages, basé sur l’idée amusante de jouer avec le concept du coming out en l’inversant, ce qui nous amène au « coming in » !2L’AVIS :

Toute Première Fois est une comédie romantique originale et pleine de fraîcheur sur les mésaventures d’un gay convaincu qui voit sa vie partir en vrille lorsqu’il est émoustillé par… une femme. L’inverse est un sujet classique au cinéma, dans ce sens, beaucoup moins. Drôle et grisant, Toute Première Fois régale avec sa belle galerie de personnages incarnés avec conviction et légèreté, par un Pio Marmaï entre autres, qui se révèle une sorte de Cary Grant moderne à la française capable de se tourner en dérision dans les situations les plus ridicules tout en sachant charmer quand il le faut. Par un Franck Gastambide aussi, hilarant en coureur lourdingue agaçant. Et c’est sans oublier Adrianna Gradziel, la « responsable » de ce revirement de bord, ange blond au sourire et aux yeux ravageurs, que l’on découvre à l’écran et dont on risque fort de reparler bien vite.toute premiere fois 5« Le futur, on ne peut pas le prévoir ». C’est bien vrai. Qui aurait cru que cette comédie charmante serait au final aussi séduisante au-delà de sa simplicité d’approche ? Profondément inspiré par le cinéma de Judd Apatow, Noémie Saglio et Maxime Gorave ne racontent ni plus ni moins qu’une histoire d’amour torturée sur fond de déchirement identitaire, par le biais de la comédie. Humble et sans prétention, Toute Première Fois fait mouche.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.