TOM À LA FERME de Xavier Dolan
Critique – en salles (drame)

Partagez cet article

432844.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 7
Carte d’identité :
Nom : Tom à la Ferme
Père : Xavier Dolan
Livret de famille : Xavier Dolan (Tom), Pierre-Yves Cardinal (Francis), Lise Roy (Agathe), Evelyne Brochu (Sarah)…
Date de naissance : 2014
Majorité : 16 avril 2014 (en salles)
Nationalité : Canada, France
Taille : 1h42 /
Poids : Budget N.C.

 
 
 

Signes particuliers (+) : Tout en travaillant les mêmes thématiques, Xavier Dolan affine son cinéma, la maîtrise de son art et livre un drame poignant, mi-oeuvre de société mi-thriller hitchcockien glaçant et suffocant.

Signes particuliers (-) : Peut-être un peu trop glauque par moment au point d’en devenir oppressant.

 

LE MOZART DU CINÉMA A RE-FRAPPÉ

LA CRITIQUE

Résumé : Un jeune publicitaire voyage jusqu’au fin fond de la campagne pour des funérailles et constate que personne n’y connaît son nom ni la nature de sa relation avec le défunt. Lorsque le frère aîné de celui-ci lui impose un jeu de rôles malsain visant à protéger sa mère et l’honneur de leur famille, une relation toxique s’amorce bientôt pour ne s’arrêter que lorsque la vérité éclatera enfin, quelles qu’en soient les conséquences.tom à la fermeL’INTRO :

Retour du jeune prodige du cinéma d’art et d’essai québécois, Xavier Dolan, qui a seulement 25 ans, signe déjà son quatrième long-métrage de cinéma (et le cinquième est tourné !). Après J’ai Tué ma Mère, Les Amours Imaginaires et Laurence Anyways, le singulier surdoué, bourreau de travail acharné que l’on arrête plus, enchaîne et livre Tom à la Ferme, nouvelle œuvre comme à l’accoutumée pas des plus évidentes à aborder, et adaptation d’une pièce de théâtre éponyme du dramaturge Michel Marc Bouchard, qui participera au travail d’écriture du script à quatre mains avec Dolan. L’histoire d’un jeune homosexuel débarquant dans le village de son défunt petit-ami pour ses funérailles. Sur place, personne ne le connaissant, il est confronté à la triste réalité de l’existence de bien des homosexuels, enlisés dans le mensonge pour préserver apparences et honneur familial…096058.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’AVIS :

On pensait que Xavier Dolan avait bouclé sa trilogie sur l’amour impossible mais la découverte de Tom à la Ferme remet en question ce chapitre artistique de sa jeune carrière. Car ce sont quelque part des sujets et thématiques similaires ou en résonnance qui se retrouvent dans ce nouvel effort. Jeunesse désabusée (même si c’est pour d’autres raisons), tourments de la communauté homosexuelle, amour compliqué, douleur, troubles identitaires, difficultés de communication, préjugés… Et si finalement la trilogie sur l’amour impossible se transformait en quadrilogie sur l’amour torturé ? La seule différence, et qui finalement exclue Tom à la Ferme pour le présenter comme un renouveau formel chez Dolan, est que pour la première fois de sa carrière, le cinéaste vrille vers le cinéma de genre avec ce drame plaqué sur fond de thriller psychologique sourd et suffocant. Dans ce transfert artistique risqué, il aurait pu se bruler les ailes mais il n’en est rien. La maîtrise de son cinéma n’en est que plus flagrante, au contraire.100746.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxHistoire forte aux ramifications si nombreuses que la richesse du film étourdit, Tom à la Ferme  est une confrontation terrible, tant entre protagonistes qu’avec sa propre identité. Artistique total et accompli au cinéma plus que personnel, producteur, auteur, réalisateur, monteur, acteur, Dolan est impliqué dans chacun des maillons de ses longs-métrages, le metteur en scène envoie une fois de plus au tapis avec un film étrange, dense, certes lent et exigeant, mais prodigieux d’implication et de verve éprouvante sur la dénonciation de l’homophobie ordinaire. Le meilleur film de Xavier Dolan ? Probablement.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.