THE LAST KING de Nils Gaup : la critique du film [Blu-ray]
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article
0 votes

The-Last-King-Blu-raynote 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Birkebeinerne
Père : Nils Gaup
Date de naissance : 2016
Majorité : 09 mai 2017
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : Norvège
Taille : 1h36 / Poids : NC
Genre : Historique
, Aventure

Livret de famille : Kristofer Hivju, Jakob Oftebro, Pål Sverre Valheim Hagen, Nikolaj Lie Kaas…

Signes particuliers : Un blockbuster norvégien surfant sur la mode Game of Thrones.

COMBATS DE VIKINGS

LA CRITIQUE DE THE LAST KING

Résumé : Les Royaumes du Nord sombrent dans le chaos. Les guerres seigneuriales ravagent les provinces tandis qu’à la Cour règnent complots et trahisons. Le Roi légitime vient d’être assassiné et son fils nouveau-né doit être sauvé pour qu’il puisse accéder au trône. Alors que les ennemis chevauchent à leur trousse, une poignée d’habiles guerriers s’enfuient avec l’enfant au coeur des montagnes gelées. THE LAST KING FILM

La Norvège sort les gros moyens pour produire un film historique assumant sa volonté de surfer sur la tendance Game of Thrones. Complots, trahisons, luttes pour le trône, enfant caché, preux chevaliers plein d’honneur et de courage, et batailles dans les vastes forêts enneigées du royaume de Norvège, voilà le menu de The Last King, récit d’aventure médiéval intense et spectaculaire, en plus d’être teinté d’une touche dépaysante alors que l’action embrasse généreusement les splendides décors naturels de la Norvège montagneuse. Ambitieux et volontaire, le film de Nils Gaup (Grand Nord avec James Caan) ne manque pas de défauts, certains imputables à son budget confortable mais pas astronomique, d’autres à des limites d’écriture et de mise en scène. L’intrigue se révèle parfois confuse, brouillonne ou trop simpliste, l’ensemble manque un peu d’étoffe et n’a pas toujours les épaules pour supporter ses ambitions, et les comédiens ne brillent pas par la finesse de leur jeu (y compris l’excellent Nikolaj Lie Kaas, bien connu des amateurs des Enquêtes du Département V). Mais dans l’ensemble, l’effort est fier et valeureux, et il réussit à distraire avec un certain souci d’efficacité seulement contrarié par la redondance de ses scènes d’action, qui misent un peu trop sur ses poursuites de vikings à ski. Sympathique quand même.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.