THE DEAD 2 de Howard et Jonathan Ford
[Critique – Sortie DVD/VOD]

Partagez cet article
0 votes

490798.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 5 -10
Carte d’identité :
Nom : The Dead : India
Père : H. et J. Ford
Date de naissance : 2014
Majorité : 16 Février 2015
Type : Sortie DVD & VOD
(Chez M6 Vidéo)
Nationalité : Angleterre
Taille : 1h38 / Poids : NC
Genre : Horreur

Livret de famille : Joseph Millson (Nicholas), Niharika Singh (Ishani), Anand Krishna Goyal (Javed), Sandip Datta Gupta (le père), Poonam Mathur (la mère)…

Signes particuliers : La suite du film de zombie qui avait marqué l’année 2012.

DE L’AFRIQUE À L’INDE, LA CONTAMINATION S’ÉTEND !

LA CRITIQUE

Résumé : Nicholas Burton, un ingénieur américain, parcourt des centaines de kilomètres afin de retrouver sa jeune femme enceinte. Il est rejoint dans son périple par un jeune garçon qui le guidera à travers l’Inde, dévastée et infestée de zombies.The-Dead-2-India-MR3L’INTRO :

En 2012, un duo de frangins surprenait les fans de cinéma de genre avec leur magnifique The Dead, balade aux allures de survival dans une Afrique infestée et dévastée par les morts-vivants. D’une élégance rare et élevé par une sacré teneur hautement symbolique, The Dead imposait les frères Ford et offrait enfin aux amateurs de zombies, quelque-chose d’un peu neuf, et surtout de très très bien, dans un sous-genre souvent engoncé dans la redite formelle et narrative. Cinq ans après sa réalisation, Howard et Jonathan Ford récidivent et offrent à leur pépite, une suite sobrement baptisée The Dead 2, et qui prend cette fois-ci, le chemin de l’Asie, à son tour contaminée par un fléau ravageur jusqu’ici cantonné aux ondes radio évoquant un vague virus frappant le continent voisin. Dans une Inde en proie au chaos, un ingénieur américain va devoir traverser le pays pour rejoindre sa dulcinée autochtone, enceinte.Capture d’écran 2015-02-15 à 15.34.13L’AVIS :

Le souvenir de l’excellence de The Dead ne pouvait que mettre l’eau à la bouche à l’idée de découvrir ce sequel, que l’on espérait aussi bon que son aîné. Petite déception, The Dead 2 ne joue pas dans la même cour. Il s’avère être surtout une pâle copie du premier, en moins bien, et cela en tout point. La cruelle déception est toutefois évitée par un résultat plutôt propre et agréable, certes moins brillant, mais au moins honnête alors que le registre nous inflige à fréquence très régulière, bien des nanars infestant le marché du DTV.the_dead_2.2_Le principal tort de The Dead 2 est d’essayer inlassablement de reproduire et de capitaliser sur la recette et les points forts de son prédécesseur, plutôt que de s’efforcer de trouver de nouvelles voies et de nouvelles thématiques. Sauf que la nouveauté n’y est plus et que certaines de ses intentions produisent un effet inverse à celui recherché. Comme ces ralentis permanents censés être poétiques, mais qui alourdissent la mise en scène par leur recours abusif. Comme ce canevas répétitif très linéaire par manque d’inspiration, où un personnage sillonne le pays pour atteindre son but, en luttant contre les morts-vivants se présentant sur son passage. Comme ce vague effort de mettre en exergue la différence de traitement du mal par les autorités, qui ne surprend plus.Dead 2 India 2014 movie pic3Plus de facilités, plus convenu, moins exigeant, avec un formalisme moins beau et des comédiens moins bons, The Dead 2 gagne (un peu) en confort budgétaire, mais perd en saveur et en originalité. Néanmoins, et malgré un fin partiellement ratée dans ses intentions, ça ne l’empêche de se ranger dans la catégorie des séries B on ne peut plus regardable, toujours bien meilleure que quantité de ses voisines cheap et ringardes. En définitive, ceux qui auront été fascinés par la beauté du premier volet ne pourront échapper à un sentiment de petite déception. A l’opposé, ceux qui lui avaient reproché sa lenteur excessive, trouveront ici un film plus rythmé, plus divertissant.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.