SAUSAGE PARTY de Conrad Vernon et Greg Tiernan : la critique du film
sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

sausage-party-afficheMondo-mètre
note 1 -5
Carte d’identité :
Nom : Sausage Party
Père : Conrad Vernon & Greg Tiernan
Date de naissance : 2016
Majorité : 30 novembre 2016
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h29 / Poids : NC
Genre : Animation, Comédie

Livret de famille : Avec les voix en VO de Seth Rogen, Kristen Wiig, Nick Kroll, Michael Cera, Salma Hayek, Paul Rudd, James Franco, Edward Norton, Jonah Hill…

Signes particuliers : Une idée géniale, un film pas drôle.

SAUCISSE, BUN’S, TACOS ET… NAVET

LA CRITIQUE DE SAUSAGE PARTY

Résumé : Une petite saucisse s’embarque dans une dangereuse quête pour découvrir les origines de son existence…sausage-party

Une petite saucisse qui s’interroge sur ses origines et son avenir, se lance dans une aventure trépidante, accompagnée d’une galerie de personnages-aliments allant de la jolie bun’s qu’il espère fourrer un jour dans un assemblage idéal à une tacos homosexuelle ou une autre saucisse plus petite mais plus large… Pas besoin de faire un dessin, Sausage Party est un gros trip bien cul et bien gras, à ne pas mettre devant tous les yeux, à commencer par ceux des enfants. Car derrière ce délire classé « R » aux États-Unis, on ne retrouve ni Disney, ni Pixar, mais une joyeuse brochette de trublions prêts à ouvrir les vannes d’un humour intensément graveleux !07sausage1-master768-v2

Avec Sausage Party, la bande à Seth Rogen souhaitait parodier le style Disney avec une histoire gentiment naïve de prime abord, mais revisitée à la sauce de leur humour déviant. Pourquoi pas, il y a suffisamment de matière à parodie dans l’œuvre du studio de Mickey pour qu’un délire bien subversif provoque des torrents de rires placés sous le signe du trash-régressif impertinent. L’ennui, c’est que pour réussir un tel pari, encore faut-il être drôle. Or Sausage Party ne franchit jamais la barre du désopilant, préférant patauger dans sa lourdeur métaphorique en pensant qu’elle suffira à elle-seule, pour faire exploser l’hilarité visée. Il n’en est rien et l’éclate espérée fait un flop. En dehors d’une idée amusément déjantée, de quelques clins d’œil à l’attention des geeks, et de rares illuminations bien senties dès lors que le film tente de faire dans la critique sociétale farfelue mais aiguisée, Sausage Party se résume à du vent, traînant avec lui des particules de vulgarité pas drôle. Bref, un pari manqué. N’est pas South Park ou les Farrelly qui veut.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.