RÉPARER LES VIVANTS de Katell Quillévéré : la critique du film [Blu-ray]
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

reparer-les-vivants-blu-rayMondomètre
note 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Réparer les vivants
Père : Katell Quillévéré
Date de naissance : 2015
Majorité : 07 mars 2017
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : France
Taille : 1h43 / Poids : NC
Genre : Drame

Livret de famille : Tahar Rahim, Emmanuelle Seigner, Anne Dorval, Bouli Lanners, Kool Shen…

Signes particuliers : Un joli drame mais très artificiel.

LA GREFFE DES TONS

LA CRITIQUE DE RÉPARER LES VIVANTS

Résumé : Tout commence au petit jour dans une mer déchaînée avec trois jeunes surfeurs. Quelques heures plus tard, sur le chemin du retour, c’est l’accident. Désormais suspendue aux machines dans un hôpital du Havre, la vie de Simon n’est plus qu’un leurre. Au même moment, à Paris, une femme attend la greffe providentielle qui pourra prolonger sa vie… reparer les vivantsAvec Réparer les Vivants, la cinéaste Katell Quillévéré adapte le best-seller éponyme de Maylis de Kerangal (2013) et signe un drame cherchant à se nicher sous une haute tension émotionnelle. Surélevé par des interprétations impeccables et d’une grande justesse, le film parvient à se balancer entre la dureté de son sujet et la luminosité avec laquelle il l’approche, mais on regrettera seulement que la méthodologie employée soit si manufacturée et que la greffe des tons reste très artificielle, le long-métrage ne s’écartant que très rarement de son sillage balisé, pour embrasser une virtuosité qui lui aurait fait grand bien. A l’arrivée, Réparer les Vivants peine à instiller cette émotion qui aurait dû être le véhicule idéal pour déployer avec force, son propos questionnant la psychologie humaine. En revanche, on ne pourra que louer la volonté de dignité qui habite l’œuvre, détachée de toute overdose de pathos et excès de larmoiement facile. En dehors de quelques plans « chocs » à l’utilité discutable, Katell Quillévéré a opté pour une certaine pudeur privilégiant la sensibilité au voyeurisme. Un bon point.reparer-les-vivants-blu-ray

LE BLU-RAY

Techniquement irréprochable, respectueux notamment des différentes tonalités et couleurs employées par Katell Quillévéré pour son film, l’édition Blu-ray de Réparer les Vivants ne pèche que par ses suppléments, assez vite survolés puisqu’on n’y trouve qu’un entretien d’un quart d’heure avec la réalisatrice. Si ces quinze minutes passées en sa compagnie sont très intéressantes, elles laissent tout de même un peu sur sa faim.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.