QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ? de Philippe de Chauveron
Critique – Sortie ciné

Partagez cet article

474265.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx (295x400)Mondo-mètre
note 6
Carte d’identité :
Nom : Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?
Père : Philippe de Chauveron
Livret de famille : Christian Clavier (Claude), Chantal Lauby (Marie), Ary Abittan (David), Noom Diawara (Charles), Medhi Sadoun (Rachid), Frédéric Chau (Chao), Elodie Fontan (Laure), Frédérique Bel (Isabelle), Julia Piaton (Odile), Pascal N’Zonzi (André), Emilie Caen (Ségolène), Salimata Kamate (Madeleine), Elie Semoun (le psy)…
Date de naissance : 2014
Majorité : 16 avril 2014 (en salles)
Nationalité : France
Taille : 1h37 / Poids : Budget NC

Signes particuliers : Une comédie (très) populaire et gentiment naïve mais qui amuse avec beaucoup de générosité et de sympathie au-delà de sa légèreté et de sa facilité. Un bon moment de rigolade « pour tous ». 

 

LA FRANCE DU MÉLANGE

LA CRITIQUE

Résumé : Claude et Marie Verneuil, issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt « vieille France ». Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d’ouverture d’esprit…Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois.
Leurs espoirs de voir enfin l’une d’elles se marier à l’église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

bon dieu
L’INTRO :

Il est des comédies comme ça qui créent un engouement populaire aussi inattendu qu’impressionnant. On se souvient tous des désormais célèbres « Ch’tis » chers à Dany Boon et de bien d’autres qui ont emballé la France dans un effet boule de neige surprenant… L’année 2014 sera marquée du sceau de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?. En quelques semaines, la comédie cosmopolite de Philippe de Chauveron s’est envolée avec des millions d’entrées sous ses ailes. Moins de trois mois après, c’est la barre des 10 millions de spectateurs conquis qui est atteinte. Difficile après ça de passer pour « celui qui ne l’a pas vu ». Un tel plébiscite cachait bien quelque-chose, mais quoi ?434003.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’AVIS :

Tout simplement une comédie populaire et néo-populiste, mais avant tout drolissime. Oui, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? est de ces films ultra-grand public simplistes sur lesquels on aime tirer à boulets rouges sans même l’avoir vu avec un mauvais esprit de contradiction cynique. Avant de concéder, à moins d’une grande mauvaise foi, qu’il est bel et bien joyeusement hilarant, réussi et efficace.210275.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx« On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. » Le film de Chauveron fait mieux et bazarde l’adage en évacuant le « n’importe qui » pour le remplacer, dans un malin tour de passe-passe, par un « avec tout le monde ». Car si on invite toutes les représentations à la fête, ça change tout, non ? Quel bon moyen de faire baisser la garde aux attaques potentielles de racisme patenté dans une farce satirique férocement moqueuse. Taper sur les français, les chinois, les arabes ou les juifs séparément, pourrait passer pour du racisme, de l’anti-sémitisme ou autre. Taper sur tout le monde en même temps pour au final mieux rassembler dans une ode fort sympathique à la tolérance et à la mixité, voilà qui passe mieux. Et Qu’est qu’on a fait au Bon Dieu ? de rire des clichés, des préjugés, des raccourcis, non pas en se moquant « de » mais en rigolant « avec ». Ici, pas question d’exclure, pas question de se rouler dans la fange du mépris, du « au détriment de » ou de la « moquerie méchante envers »… Chacun en prend pour son grade dans une douce naïveté anti-poujadiste amusée et amusante, qui prône la cohabitation et l’effacement des différences. Les noirs, les arabes, les juifs, les chinois, les français de souche, tout le monde prend part à la satire gentiment grinçante, animée d’une bonne humeur et d’une énergie évidente.bon dieu 1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Alors évidemment, cinématographiquement, Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? n’est pas du grand cinéma. Loin de là. Le film de Chauveron est en quelque-sorte comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, délivrant son message sur la société avec la même subtilité qu’un épisode de Plus Belle la Vie. Sauf qu’il offre une belle séance de sport aux zygomatiques. Et c’est appréciable dès fois, surtout sur un sujet sensible comme le racisme, enfin abordé avec un peu de recul, de légèreté et d’auto-dérision. Le fond demeure certes très naïf, la forme n’a pas un intérêt folichon et laisse surtout parler son postulat dans une intrigue prétexte ne racontant au demeurant pas grand-chose puisque fondé sur des enjeux narrativement très limités. Mais voilà, le tour est réussi dans la mesure où l’on se plait à rire sans retenue et d’un bout à l’autre au rythme des vannes bien senties et éparpillées avec une régularité qui fait toute la différence par rapport à bon nombre de comédies françaises paresseuses et avares en gags réellement tordants. Une bonne surprise que ce Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ? Définitivement. Pas pour ses qualités formelles, pas pour sa finesse narrative ni pour son originalité, mais parce qu’il a le mérite d’accomplir son job avec sincérité : faire marrer le plus grand nombre dans un bon moment de détente porté par une savoureuse brochette de jeunes comédiens motivés sous la bienveillance d’un succulent duo franco-français Clavier-Lauby, et exploitant allègrement son concept avec générosité et frivolité. Et le petit discours fraternel entre les peuples, tout aussi léger et facile soit-il, de venir s’y apposer comme un petit bonus sans prétention couronnant un tout bien calibré pour satisfaire le grand public.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “QU’EST-CE QU’ON A FAIT AU BON DIEU ? de Philippe de Chauveron
Critique – Sortie ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.