NEWS : SHIA LABEOUF HORS DE CONTRÔLE, S’ENFONCE DE JOUR EN JOUR…

Partagez cet article

On ne compte même plus les frasques de Shia LaBeouf, jeune comédien lancé enfant par Disney Channel puis propulsé star via la saga des Transformers. Hors de contrôle depuis quelques temps, l’acteur les enchaîne a un rythme effréné qui fait poindre à l’horizon un possible suicide de carrière. Shia LaBeouf serait-il le nouveau Robert Downey Jr ou Mickey Rourke question borderline, le talent en moins ? On connaissait son « melon » qui ne cesse d’enfler, on connaissait aussi ses démêlés avec les photographes auxquels il s’en prend violemment comme en décembre dernier où il carrément menacer d’en tuer un alors qu’il dinait dans un restaurant. Mais ça, ce sont les aléas de la célébrité. Plus embêtant, deux affaires ont mis Shia LaBoeuf sous le feux des projecteurs ces derniers temps et pour de bien mauvaises raisons.
Shia Laboeuf Promotes "Transformers 3" - Los Angeles

D’abord, l’affaire du tournage de Fury sous la direction de David Ayer (End of Watch). LaBeouf y incarne un tankiste durant la Seconde Guerre mondiale. Sauf qu’il y existe une nuance entre « être à fond dans son rôle » et « être A FOND dans son rôle ». Et LaBeouf ne l’a pas saisi, jouant d’une compétition malsaine sur le plateau pour prouver qu’il est l’acteur le plus impliqué dans son rôle de tout Hollywood, petit manège qui commence à sérieusement agacer tout le monde sur le plateau. D’emblée, son personnage affiche une dent en moins dans le film. Alors qu’un petit « truc » de prothésiste aurait suffit, Shia LaBeouf en a décidé autrement. Pour mieux « comprendre les souffrances de son personnage », l’acteur a tout simplement décidé de se l’arracher lui-même ??! Mais ça n’est rien comparé à la suite. Pour mieux saisir l’essence de ce que vivaient les combattants dans les tranchées, il a ensuite décrété qu’il allait s’immerger encore plus pleinement dans le rôle… au point de cesser les douches !!! Shia LaBeouf ne se lave donc plus depuis des semaines et justifie cette initiative, qui n’est pas du tout du goût de la production, par son désir de pénétrer totalement dans la peau de son personnage. Problème, son odeur pestilentielle commence à sérieusement déranger, notamment son partenaire Brad Pitt qui se plaindrait du côté dégoûtant de son jeune acolyte, de même que le réalisateur David Ayer. Malgré les mises en garde de la production contre son attitude, Shia LaBeouf maintient sa volonté. Faisant fi des conseils, il a ainsi décidé de s’isoler dans un petit hôtel loin du reste de l’équipe. Bon au moins, l’odeur est loin entre les prises. rappelons que sur Charlie Countryman, il s’était déjà immergé dans son rôle en prenant de l’acide !

Shia-Labeouf-il-voit-grand-dans-A-Giant_portrait_w532

Puis vient l’affaire, Daniel Clowes. Récemment, Shia LaBoeuf a tourné son premier court-métrage intitulé Howard Cantour.com, présenté à Cannes en septembre 2012. Fier comme un Prince de son travail, l’acteur n’a cessé d’en vanter les mérites. Mais il a aussi vite déchanté quand il s’est fait surprendre par les internautes pour plagiat. En effet, Shia LaBeouf est fan de comics. Mais il n’est pas le seul. Ce qu’il avait présenté comme le fruit de son propre travail était en réalité un monstrueux plagiat de l’oeuvre de Daniel Clowes, notamment le roman graphique Justin M. Damiano. Aucune mention de cela de sa part. LaBeouf a donc du se plier à l’exercice du mea culpa tout en tombant dans l’exagération avec juste une vingtaine de tweets d’excuses en quinze jours ! Mais inconscient, fou ou provocateur de première, LaBeouf a visiblement décidé de s’enfoncer dans sa bêtise… Alors que ses excuses commençaient à être entendues et que leurs avocats réglaient pacifiquement ce contentieux, Shia LaBoeuf en a remis une couche sur Twitter et une bien belle. L’acteur évoque maintenant son prochain projet Daniel Boring et pour l’illustrer, il n’a rien trouvé de mieux que de balancer des story-board… qui s’avèrent être ceux d’une autre oeuvre de Daniel Clowes qui s’intitule… Daniel Boring ! Concrètement, l’acteur annonce à ses 82 000 followers qu’il adapte (ou pas) l’oeuvre d’un homme avec qui il est en délicatesse et sans même le lui avoir demandé. Être aussi idiot frise l’exploit. Mieux, LaBoeuf évoque son projet, selon ses dires, comme un croisement entre Fassbinder et Nabokov. Des dires qui sont en fait ceux de Daniel Clowe, repris de sa page Wikipédia ! Pour couronner le tout, le comédien a balancé les lettres de mise en demeure de ses avocats sur le même réseau social, notamment le dernier courrier de l’avocat de Daniel Clone qui invite son confrère à gérer son client, Shia LaBeouf, devenu « hors de contrôle » selon les termes. Voici ci-dessous la lettre.

BddzawtIAAAbypH.jpg_large BddzU_uIYAARUA2 BddzYRcIYAA0qpN.jpg_large

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.