NEWS : L’IMMENSE JOAN FONTAINE S’EST ÉTEINTE…

Partagez cet article

Décidément, la faucheuse a été active ce weekend, pour notre plus grande peine. Hier, on évoquait la disparition du grand Peter O’Toole, inoubliable interprète de Lawrence d’Arabie. Ce matin, nous apprenons également avec émoi la disparition de l’actrice Joan Fontaine, l’une des très rares comédiennes encore en vie à avoir tourné dans le Hollywood des années… 30 ! Il y avait elle et… sa soeur, l’actrice Olivia De Havilland (Mélanie dans Autant en Emporte le Vent), avec qui elle étaient brouillée depuis des décennies. Égérie d’Alfred Hitchcock, Joan Fontaine avait gagné l’Oscar pour Soupçons. Elle s’est éteinte le 15 décembre à l’âge de 96 ans.

fontaine4

Née en 1917 au Japon avant de venir en Californie, Joan Fontaine enchaîna les rôles mineurs dans les années 30 avant qu’Alfred Hitchcock ne la propulse star en 1940 avec le sublime Rebecca, adaptation du roman de Daphné du Maurier, qui valu une nomination à l’Oscar pour Fontaine. Rebelote deux ans plus tard sous la houlette du maître britannique avec le succès de Soupçons, où elle joue face à Cary Grant mais cette fois-ci, elle la remporte la statuette pour son interprétation. C’est à cette époque que va ressurgir la rivalité avec sa soeur. Rivalité familiale (leurs relations dans l’enfance furent délicate), rivalité professionnelle (Oscar gagné par l’une face à l’autre etc…), rivalité amoureuse (le milliardaire Howard Hugues a fréquenté les deux stars), leur brouille séculaire deviendra une légende des coulisses de la grande famille du cinéma. De Lettre d’une Inconnue d’Ophuls à L’invraisemblable Vérité de Lang en passant par Valse avec L’Empereur de Wilder, Othello d’Orson Welles ou Born to Be Bad de Nicholas Ray, Joan Fontaine, c’est une carrière illustre qui prit fin en 1966 au cinéma et en 1994 à la télévision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.