MÉDECIN DE CAMPAGNE de Thomas Lilti : la critique du film [DVD]
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

medecin_de_campagne_DVDMondo-mètre
note 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Médecin de campagne
Père : Thomas Lilti
Date de naissance : 2015
Majorité : 27 juillet 2016
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : France
Taille : 1h42 / Poids : NC
Genre : Comédie dramatique

Livret de famille : François Cluzet, Marianne Denicourt, Isabelle Sadoyan, Félix Moati, Christophe Odent, Patrick Descamps…

Signes particuliers : Comédie dramatique, monde médical et parfum social, le nouveau film de Thomas Lilti ressemble à son précédent Hippocrate.

SOS MÉDECIN !

LA CRITIQUE

Résumé : Tous les habitants, dans ce coin de campagne, peuvent compter sur Jean-Pierre, le médecin qui les ausculte, les soigne et les rassure jour et nuit, 7 jours sur 7. Malade à son tour, Jean-Pierre voit débarquer Nathalie, médecin depuis peu, venue de l’hôpital pour le seconder. Mais parviendra-t-elle à s’adapter à cette nouvelle vie et à remplacer celui qui se croyait… irremplaçable ?medecin_de_campagne_2L’INTRO :

On parle toujours mieux de ce que l’on connaît que de ce que l’on ne connaît pas. Une lapalissade tellement vraie dans le cas du travail de Thomas Lilti, ex-médecin urgentiste qui n’a de cesse d’explorer les recoins de son ancien métier depuis sa reconversion en réalisateur de cinéma. Après un premier effort maladroit (le policier Les Yeux Bandés en 2008), ce passionné de septième art depuis toujours, a entamé ce qui pourrait ressembler à un « cycle » sur le long terme (l’avenir le confirmera) dédié au monde médical. Avec Hippocrate, son deuxième long-métrage, Lilti peignait la dure réalité du milieu urgentiste au détour d’une comédie dramatique à succès. Le cinéaste poursuit aujourd’hui son illustration du quotidien des professionnels de la santé avec Médecin de Campagne, ode attendrie à ces courageux docteurs qui exercent dans les campagnes reculées, malgré l’adversité de conditions difficiles et du manque de moyens.medecin_de_campagne-4L’AVIS :

Une fois de plus, Lilti n’est pas étranger à son sujet, lui-même ayant effectué des remplacements en rase campagne dans sa jeunesse d’interne en médecine. Quittant les murs des hôpitaux de ville froids et austères, le cinéaste nous emmène cette fois-ci dans l’extrême opposé, dans les grands espaces normands, à la rencontre de Jean-Pierre Werner, médecin de canton qui passe ses journées entre son cabinet bondé et les routes de campagnes qu’il arpente dans son monospace, pour aller prodiguer ses soins dans les fermes isolées. Jean-Pierre Werner (François Cluzet) est plus que le simple toubib du coin, c’est une institution. Il est ce bon vieux docteur en qui on a confiance, ce confident à l’écoute que l’on connaît depuis toujours, cette épaule répondant nuit et jour à l’appel du devoir. Et c’est avec une grande tendresse que Thomas Lilti montre à quel point il est fondamental pour ces habitants presque abandonnés loin de tout. Comme le point central de la vie locale, avec le boulanger, le curé ou le maire.medecin_de_campagne_3Confiant le rôle principal à un François Cluzet décidément toujours aussi crédible quoi qu’il incarne, Thomas Lilti signe une nouvelle comédie dramatique reprenant grosso modo les mêmes ficelles que son précédent Hippocrate. Une comédie dramatique en tout cas suffisamment savoureuse pour mettre en échec les facilités de ses ressorts narratifs ou les longueurs dues à sa volonté de traiter peut-être un peu trop de choses au sein du même film, invitant d’ailleurs dans sa démarche (comme pour Hippocrate), un certain discours social sur les maux de la médecine de campagne risquant de disparaître malgré son éminente place dans la vie communale, où les fonctions sont parfois appelées à être dépassées.medecin_de_campagne_5Tour à tour tendre, drôle, cocasse ou émouvant, Médecin de Campagne fonctionne surtout grâce à la sincérité et à l’authenticité qui se dégage en permanence de son portrait tout en justesse. De la manière dont il illustre la touchante proximité qui règne entre ce docteur passionné et ses patients, loin de l’univers médical déshumanisé des grandes villes, à la façon dont il témoigne de son importance capitale aux yeux de ces populations isolées, en passant par la peinture de la noblesse d’une profession (de foi) exigeant de ces chevaliers servants de la santé une dévotion de chaque instant, Médecin de Campagne doit l’essentiel de sa valeur à l’attachement qu’il parvient à établir entre le public et ses beaux personnages loyaux envers leur métier et leurs ouailles, mais aussi à la pertinence de son récit, certes abordé avec une exigence cinématographique légère, mais enrichi par un regard bienveillant et humain, parfaitement accordé au récit d’apprentissage naissant avec la venue de cette nouvelle doctoresse campée par la gracieuse Marianne Denicourt. Et le mot de la fin, on ne manquera pas d’en souligner la très belle bande originale.medecin_de_campagne_DVD

LE TEST DVD

Image soignée, deux pistes audio possibles (DTS-HD Audio 2.0 et 5.1), pas grand-chose à redire sur la qualité du DVD de Médecin de Campagne qui n’a rien de transcendante mais qui assure le minimum syndical. Côté suppléments, pas mal de petites choses intéressantes, à commencer par une rencontre avec des professionnels de la santé. De quoi venir étayer le propos général du film de Thomas Lilti et lui apporter un peu de perspective sociale. Des entretiens avec François Cluzet, Mariane Denicourt et le réalisateur complètent la galette, ainsi qu’un petit lot de scènes coupées à l’importance relative.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.