MARIE CURIE de Marie Noëlle : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

[Note spectateurs]

Carte d’identité :
Nom : Mania
Père : Marie Noëlle
Date de naissance : 2017
Majorité : 24 janvier 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : France, Allemagne
Taille : 1h39 / Poids : NC
Genre
: Biopic, Drame

Livret de famille : Karolina Gruszka, Arieh Worthalter, Charles Berling…

Signes particuliers : Très belle interprétation de Karolina Gruszka.

L’HISTOIRE D’UNE PIONNIÈRE

LA CRITIQUE DE MARIE CURIE

Résumé : Physicienne-chimiste d’origine polonaise, Marie Skłodowska-Curie est une pionnière dans l’étude de la radioactivité. Elle travaille main dans la main avec son mari, Pierre Curie, pour développer la recherche scientifique. Dans ce milieu particulièrement masculin et conservateur, Marie doit lutter pour se faire une place…

Elle est l’une des plus grandes scientifiques de son siècle, elle est l’une des pionnières dans l’étude de la radioactivité, elle a obtenu des Prix Nobel, et elle repose aujourd’hui au prestigieux Panthéon à Paris. Voilà les généralités plus ou moins connues de tous concernant Marie Curie. Avec son biopic portant sobrement le nom de la scientifique, la réalisatrice Marie Noëlle nous emmène un peu plus loin dans l’intimité de cette grande dame du XXeme siècle, précisément entre 1905 et 1911, les années de ses deux prix Nobel.

Avec son esthétique feutrée et maniérée et sa photo à la limite de la surexposition permanente, Marie Curie opte pour des choix formels assez douteux, ou du moins discutables. Ils ne font que renforcer l’impression d’un biopic partiel assez terne et austère, qui n’est pas sans rappeler celui sur Karl Marx réalisé par Raoul Peck il y a quelques mois. D’autant que derrière sa proposition visuelle peu séduisante, le film de Marie Noëlle peine à emporter. Si le récit de ce combat d’une grande figure de l’Histoire pour exister dans un milieu très masculin et conservateur ne manque pas d’intérêt (et de résonance actuelle), Marie Curie n’arrive jamais à susciter l’émotion et à entraîner le spectateur dans le tourbillon de son drame abordé avec trop de sagesse et de distance, comme si Noëlle contemplait son entreprise au lieu de lui insuffler un style et une personnalité. Au final, un film assez décevant sur le combat du féminisme, plus intéressant pour ce qu’il illustre que pour la manière dont il le raconte.

BANDE ANNONCE :


Par Nicolas Rieux

Un commentaire à propos de “MARIE CURIE de Marie Noëlle : la critique du film
Sortie cinéma

  1. On ne comprend jamais pourquoi l’héroine fait ceci ou cela, ni pourquoi son laboratoire est une cabane en planche, ni ce qui motive les autres protagonistes, ni qui est qui…… Il y a d’inombrables plans inutiles, ainsi qu’une histoire fade dont on comprend vaguement qu’ellle est pro-féministe, et pour la pédagogie moderne..Une heure trente d’ennui! A éviter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.