MAINTENANT OU JAMAIS de Serge Frydman
Critique – Sortie ciné

Partagez cet article
0 votes

350727.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 6 -10
Carte d’identité :
Nom : Maintenant ou Jamais
Père : Serge Frydman
Date de naissance : 2014
Majorité : 3 septembre 2014 (en salles)
Nationalité : France
Taille : 1h35 / Poids : Budget NC

Livret de famille : Leïla Bekthi (Juliette), Nicolas Duvauchelle (Manuel), Arthur Dupont (Charles)…

Signes particuliers : Un film insaisissable, à la croisée des genres. Souvent maladroit mais généralement fascinant, Maintenant ou jamais se ressent plus qu’il ne se suit et peut compter sur sa distribution étincelante.

 

BRAQUO DE GENS SIMPLES MAIS DÉSESPÉRÉS

LA CRITIQUE

Résumé : Quand on est une mère de famille, en principe, on ne braque pas les banques. Mais par les temps qui courent, ça peut être une solution pour assurer l’avenir de son foyer, et ne pas renoncer à ses rêves. Même si jouer les voleuses peut vite devenir dangereux, et les mauvaises rencontres se transformer en histoire d’amour…245836.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx L’INTRO :

Scénariste-dialoguiste entre autres de plusieurs films de Patrice Leconte (Les Grands Ducs, La Fille sur le Pont, Rues des Plaisirs…) ayant collaboré également sur L’Ordre et la Morale ou Au Bonheur des Ogres, Serge Frydman a sauté le pas de la réalisation en 2004 avec la comédie Mon Ange emmenée par Vanessa Paradis. Près de dix ans plus tard, le cinéaste signe son deuxième long-métrage, le drame amoureux Maintenant ou Jamais, porté par le trio de jeunes comédiens Leïla Bekhti, Nicolas Duvauchelle et Arthur Dupont. L’histoire d’une mère de famille (Bekhti) acculée par les traites impayées, les relances, les menaces de saisies, les projets d’avenir mis à mal par la perte d’emploi de son mari, au point de se lancer dans la spirale tragique d’une idée folle, braquer la banque qui veut tout leur prendre en compagnie d’un petit délinquant (Duvauchelle) croisé au détour d’un vol de sac à main…239586.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’AVIS :

Étrange film que cet insaisissable Maintenant ou Jamais, sorte de mélange entre le mélodrame, le drame pur, l’histoire d’amour ou le film de gangster intimiste improvisé. Une œuvre truffée de défauts jaillissants qui en temps normal aurait dû la condamner, mais qui se voit sauvée par un charme opérant dans l’ombre d’une ambiance émouvante et presque fascinante, dessinée sur le dos de ses personnages magnifiques incarnés par des comédiens touchants, une Leïla Bekhti émouvante et brillamment dirigée dans l’un de ses meilleurs rôles, un Nicolas Duvauchelle taciturne, tout en silence primal et en retenue et un Arthur Dupont plus en retrait et pourtant bien présent quand le scénario l’exige. Trois figures de cinéma fortes donnant du cœur et du corps à une histoire dont l’improbable s’efface derrière une atmosphère tragiquement douce-amère.252868.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour jouir de cette virée au parfum d’insolite et de sombre mélancolie, il faut outrepasser les points négatifs de façade d’un film maladroit dans sa forme, se rattrapant en revanche dans son fond. Une mise en scène plate et formatée au mieux comme un téléfilm TF1. Aussi, une bande-originale calamiteuse lorgnant vers le mauvais cinéma érotique des années 80. Passés ces défauts symptomatiques d’un cinéaste qui ne se révèle pas brillant réalisateur, là où en revanche il est un habile conteur et dialoguiste, doublé d’un grand directeur d’acteur les poussant à se surpasser, Maintenant ou Jamais est à bien des égards un film intéressant, emboitant avec une certaine grâce le drame de vie de cette jeune femme voyant sa vie se déliter sous les coups de poignards d’une spirale sociale infernale, l’ubuesque d’un projet criminel monté par aveuglement en réaction à ce trop-plein et l’histoire d’amour étonnante qui se dessine avec justesse et grâce entre deux êtres que les apparences opposent mais qui tissent un lien étrangement fort et bouleversant.242555.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx Au final, Maintenant ou Jamais est un film de ressenti, un film d’émotion, faits d’échanges, parfois silencieux, parfois de regards ou de seule présence. L’histoire d’un double-parcours troublant, sur fond de « et vous, vous auriez fait quoi à sa place ? ». L’intrigue très resserrée, évolue peut-être un peu vite pour trouver une crédibilité idéale mais au fond, on s’aperçoit bien vite que l’on se désintéresse pas mal de ces questions artificielles. Maintenant ou Jamais fonctionne ailleurs, dans une autre réalité, celle du cinéma.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.