Le Festival Européen du Film fantastique de Strasbourg dévoile une partie de son programme

Partagez cet article
0 votes

visu_feffs_2015_A5.jpg-b-defDu 18 au 27 septembre prochain, Strasbourg vivra au rythme du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg, qui ouvrira ses portes pour sa 8eme édition. L’affiche avait été dévoilée il y a quelques jours (voir ci-contre) et c’est maintenant au tour d’une partie de la sélection d’être annoncée. Notez que d’autres films viendront s’ajouter dans le courant de l’été. Fan de cinéma de genre, si vous ne savez pas quoi faire à la rentrée, c’est là-bas que ça se passe.

Toutes les infos sur le site du festival ici.

 

Parmi les films en compétition, on notera donc la nouvelle réalisation de Karyn Kusama (Girlfight, Jennifer’s Body) The Invitation, un thriller horrifique où d’anciens amis, invités à un dîner dans une villa chic des collines de Los Angeles, découvrent que cette invitation prend une sombre tournure. Ça sent le Agatha Christie ! They Look Like People de Perry Blackshear, est un film indépendant qui flirte avec la SF et le film paranoïaque. Il s’attachera à un personnage persuadé qu’il est entouré d’aliens malveillants, prenant l’apparence d’êtres humains. Cette fois, ça sent un peu le John Carpenter ! Crumbs de Miguel Llanso s’annonce comme l’ovni de la sélection. Le cinéaste y propose une vision d’un monde post-apocalyptique dans lequel des artefacts de la culture de masse,
comme une bouteille de Coca Cola ou un disque de Michael Jackson, sont devenus des objets précieux. Très alléchant ! CRUMBS_Nazi_640(Crumbs de Miguel Llanso)

Côté « Europe », on notera la présence de deux films espagnols. Tout d’abord Sweet Home de Rafael Martinez qui revisite le Home Invasion autour d’un couple piégé dans un immeuble abandonné alors qu’ils étaient partis pour un dîner en amoureux. The Corpse of Ana Fritz de Hèctor Hernández Vicens joue habilement sur le thème de la nécrophilie avec un thriller macabre plein de rebondissements. Mais les espagnols ne sont pas les seuls à représenter l’Europe. L’allemand The Bunker de Nikias Chryssos y sera également présent. Le film, qui jouit d’une côte très élevée, narrera les aventures d’un étudiant qui se retrouve dans une famille plutôt étrange alors qu’il cherche la quiétude d’une chambre isolée pour ses travaux de recherches scientifiques. Enfin, The Woods de l’irlandais Corin Hardy, nous invite dans une forêt hantée par des créatures maléfiques à la
recherche de nouveaux nés.201507090(The Bunker de Nikias Chryssos)

Dans la section « Crossovers » dédiée au cinéma de genre au sens large, Uncle John de Steven Piet mettra en scène un homme âgé au-dessus de tout soupçon essayant de dissimuler un meurtre commis au sein d’une petite bourgade du Michigan rural. On ne saura que trop vous recommander de vous précipiter sur Applesauce, comédie noire de (et avec) Onur Tukel que l’on a pu découvrir au Champs-Élysées Film Festival et qui un petit bijou. L’histoire d’un quadragénaire qui essaye de découvrir qui lui envoie des membres de corps humains par courrier, tout en démêlant ses problèmes de couple. Julien Seri (Scorpion) représentera la France avec le très attendu Night Fare de Julien Seri, annoncé comme étant à la croisée de Taxi Driver et de Maniac Cop !Applesauce-1(Applesauce de Onur Tukel)

Les séances de Minuit feront également leur grand retour. Au menu, Stung de Benni Diez et ses guêpes tueuses mutantes qui feront virer au vinaigre une Garden Party. Un film emmené par l’inoxydable Lance Henriksen. On aura droit également à des métalleux aux prises avec une entité maléfique dans Deathgasm de Jason Lei Howden, une comédie gore néo-zélandaise. Enfin, Jordan Galland revisite le film d’exorcisme avec Ava’s Possessions dans lequel des personnages ayant été possédés, assistent à des thérapies de groupes.

Côté documentaire, le Festival proposera GTFO (ou Get The F&#% Out) de Shannon Sun-Higginson qui mettra en exergue le quotidien des joueuses de jeux vidéo subissant le sexisme des joueurs alors que les femmes représentent 52% des pratiquants. Dans The Visit : An Alien Encounter, le réalisateur danois, Michael Madsen, questionnera des scientifiques sur ce qu’il se passerait si un vaisseau extraterrestre se posait sur Terre, en réalisant un film drôle, inquiétant et philosophique.

Et parce qu’il faut bien quelques classiques pour agrémenter tout ça, le Festival annonce déjà une rétrospective Kids in the Dark qui regroupera quelques pépites du cinéma fantastique avec des enfants étranges. Au programme, le classique Le Village des Damnés de Wolf Rilla, La Mauvaise graine de Melvin LeRoy, l’emblématique La Malédiction de Richard Donner, deux chefs d’oeuvre avec L’autre de Robert Mulligan et Les Innocents de Jack Clayton, ou encore le culte Les Révoltés de l’an 2000 de Narcisso Ibanez Serrador. Notons que l’éternel La Nuit du chasseur de Charles
Laughton, Sa Majesté des Mouches de Peter Brook et L’Esprit de la ruche de Victor Erice seront également présentés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.