Mondociné

LA BELLE ET LE CLOCHARD de Charlie Bean : l’avis de Fred sur le live-action Disney

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Lady and the Trump
Père : Charlie Bean
Date de naissance : 2019
Majorité : Sur Disney+
Type : Prochainement
Nationalité : USA
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre : Familial

Livret de famille : Thomas Mann, Kiersey Clemons, Ashley Jensen…

Signes particuliers : La nouvelle adaptation live-action des studios Disney.

LA BELLE ET LE CLOCHARD PRENNENT VIE

AVIS SUR LA BELLE ET LE CLOCHARD

Synopsis : Dans une petite ville de Nouvelle-Angleterre, la chienne cocker Lady voit sa vie parfaite bouleversée par l’arrivée d’un heureux événement dans la famille de ses maîtres. Elle fait alors la rencontre de Clochard, un chien errant pour qui la rue n’a plus aucun secret. 

Alors, déjà, bien entendu, encore un remake-live d’un classique de Disney… Cependant, et c’est très subjectif, je n’ai dû voir qu’une fois au cinéma La Belle et le Clochard quand j’étais petit, j’avais beaucoup aimé mais, depuis, ça reste forcément un lointain souvenir et sans mentir, je ne pensais pas le revoir un jour. Donc, pour une fois, j’étais plutôt content de redécouvrir cette histoire via cette nouvelle version. Alors que je n’en attendais pas grand chose, j’ai trouvé celle-ci bien plus respectueuse et humble vis-à-vis de son modèle qu’un Aladdin ou Le Roi Lion versions 2019. D’ailleurs, contrairement à ce dernier, les chiens sont ici la plupart du temps de vrais animaux auxquels on a rajouté des CGI pour qu’ils puissent s’exprimer plus « humainement » et autant dire que, même si tout n’est pas parfait, on est loin du vide émotionnel ressenti à travers les yeux sans vie de Simba et sa clique.

D’un point de vue plus général, c’est un remake façon copier/coller (même les humains paraissent sortir du dessin animé) mais ça cherche vraiment à retrouver l’ambiance désuète du cadre de l’original : les décors, les musiques, tout ce travail de reconstitution de l’atmosphère d’époque façon « Disney idyllique »… Et ça fonctionne plutôt bien ! Il y a bien sûr quelques changements qui feront peut-être grincer des dents certains (cela se situe désormais dans une ville qui rappelle La Nouvelle-Orléans d’antan pour plus de diversité à l’écran, les accents trop prononcés de certains chiens ont été gommés, la chanson des siamois a été « arrangée ») mais, perso, ça ne me dérange pas, tout comme la version animée est associée à son époque, il me semble normal qu’une relecture de 2019 soit rattachée à la sienne. Comme la plupart des autres remakes de ce type, ce film n’était pas nécessaire mais je l’ai regardé avec plaisir et même une petite pointe d’émotion à la fin. J’ai trouvé ça charmant. Oui, c’est le mot à défaut de plus.

BANDE-ANNONCE :

Par Frédéric Serbource

Retrouvez toutes les critiques de Frédéric Serbource sur SensCritique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux