KON TIKI de Joachim Rønning & Espen Sandberg : la critique du film [Sortie DVD]

Partagez cet article
0 votes

Kon_tikiMondo-mètre :
note 9 -10
Carte d’identité :
Nom : Kon Tiki
Pères : Joachim Rønning & Espen Sandberg
Date de naissance : 2012
Majorité : 18 août 2015
Type : Sortie DVD
(Editeur : Swift Productions)
Nationalité : Norvège…
Taille : 1h58 / Poids : 16 M€

Livret de famille : Pål Sverre Valheim Hagen (Thor), Anders Baasmo Christiansen (Herman), Gustaf Skarsgård (Bengt), Odd Magnus Williamson (Erik), Tobias Santelmann (Knut), Jakob Oftebro (Torstein), Agnes Kittelsen (Liv)…

Signes particuliers : Un grand film d’aventure, une incroyable odyssée humaine, et sans aucun doute, la sortie DVD la plus marquante de l’année ! On l’aura attendu ce Kon Tiki, il arrive enfin chez nous, ne passez pas à côté.

LA FABULEUSE ODYSSÉE DU KON TIKI

LA CRITIQUE

Résumé : Kon Tiki retrace l’aventure incroyable de l’explorateur et anthropologue Thor Heyerdahl. En 1947, ce Norvégien veut prouver au monde entier que la Polynésie a été peuplée, 1500 ans plus tôt, par des peuples venus d’Amérique du Sud. Avec 5 autres compagnons, il décide de s’embarquer sur un radeau de balsa et traverse le Pacifique en 100 jours, affrontant tempêtes, requins et récifs de corail. Le film raconte leur incroyable voyage. Entre « L’Odyssée de Pi » et « All is lost », suivez l’aventure d’un groupe d’explorateurs chevronnés dans une reconstitution à la qualité exceptionnelle.

kon-tiki_off_to_sea_big_lg_wide-03aa0a75cc5d3c09a726bbcdae05cac9b0c210a3-s6-c30
L’INTRO :

Il est des films comme ça dont on ne sait rien ou presque, que l’on découvre sans trop savoir à quoi s’attendre et qui s’avèrent être de telles surprises admirables d’excellence, que l’on se voit instantanément réconcilié avec le cinéma-spectacle. Ce fut le cas de l’obscur Kon Tiki il y a trois ans, présenté dans quelques prestigieux festivals comme Toronto. Avec son titre de dessin-animé Pixar à coucher dehors, Kon Tiki avait de faux airs de « petit » film norvégien coproduit avec le concours de quelques nations voisines telles que l’Angleterre, le Danemark ou l’Allemagne. En réalité, il s’agissait tout bonnement du blockbuster nordique le plus cher de l’histoire du pays (16 millions d’euros) et qui s’attachait à relater une extraordinaire histoire vraie, celle de l’explorateur Thor Heyerdahl qui, en 1947, s’est lancé dans une mission presque suicidaire, désireux de prouver ses théories selon lesquelles la Polynésie auraient été découverte en premier par les indiens d’Amérique du Sud. Bon, l’information historique ne vous paraîtra peut-être pas si renversante que ça, mais dans la communauté scientifique de l’époque, cette thèse passait pour une énormité à laquelle personne ne voulait croire en dehors de son auteur convaincu. Accompagné d’un petit groupe acquis à sa cause, dont quasiment aucun véritable marin, Thor Heyerdahl décida de prouver la plausibilité de ses dires en traversant les 8000 kilomètres concernés par le possible périple qu’il essayait de faire admettre, dans les conditions potentiellement authentiques de l’époque, il y a près 1500 ans. En somme, un radeau en bois attaché par des cordes, une petite hutte ridicule posée dessus et comme seul « moteur » pour avancer, le vent, les courants, la chance et l’angoisse de la dérive. Kon Tiki raconte la genèse de ce voyage fou puis son fantastique déroulement. Trois ans après sa réalisation et alors que ses deux auteurs ont depuis été appelés par Hollywood pour y réaliser le prochain Pirates des Caraïbes 5, Kon Tiki connaît enfin une distribution tardive en France, en DVD, grâce à Swift Productions. Et on vous l’affirme haut et fort, c’est de loin la meilleure sortie de l’année !

ff20130628a7a

L’AVIS :

Kon Tiki est inspiré à la fois du livre best seller mondial de Thor Heyerdhal mais aussi du documentaire qu’il a tiré de sa folle expédition, documentaire qui avait au passage remporté un Oscar en 1952. Curieux hasard du destin, puisqu’on parle d’Oscar, notons que près de cinquante ans plus tard, Kon Tiki avait à son tour représenté la Norvège à l’édition 2013 de la prestigieuse cérémonie. Film d’aventure passionné et passionnant racontant une histoire étonnante, forte et puissante, Kon Tiki est réalisé par un duo de cinéastes surnommé les « Rosenberg ». Joachim Rønning, Espen Sandberg se sont auparavant illustrés en signant le très moyen Bandidas avec Pénélope Cruz et Salma Hayek. Avec Kon Tiki, le tandem prouve de quoi il est réellement capable et si le film est défendu par une galerie d’acteurs peu ou pas connus du public international, il n’en demeure pas moins un film à découvrir de toute urgence, un petit bijou, quoique non, n’ayons pas peur des mots, un pur chef-d’œuvre de son genre.MV5BMTQ4NjQwNjI3NV5BMl5BanBnXkFtZTcwNzczNTYxOA@@._V1._SX640_SY360_Question odyssée maritime spectaculaire, l’année 2013 avait été marquée par le triomphe du blockbuster L’Odyssée de Pi, sorti à la toute fin de 2012. Sauf que voilà, Kon Tiki renvoie le plus gentiment du monde le film d’Ang Lee au bac à sable. Du haut de ses 16 millions, le duo des Rosenberg surclasse littéralement le cinéaste chinois en le minant sur son propre terrain. Plus fort, plus beau, plus intense, plus tendu, plus épique, Kon Tiki a été tourné aux quatre coins du globe (et non pas en studio devant un fond vert avec une armada d’ordinateurs surpuissants, lui) et son récit fait de courage et d’abnégation transporte de bonheur le cinéphile qui préfèrera la beauté naturelle aux univers artificiels bâtis à grands coups de millions. Plus simple, plus épuré et dans le même temps, d’une élégance et d’une beauté renversante, cette pépite venue du Nord n’a pas besoin de centaines de millions pour rendre son histoire et ses personnages à têtes blondes follement attachants. Le souffle épique est là, aiguisé par la simplicité des scènes criantes de véracité, et surtout par la diversité des instants qu’il communique entre moments de joie, de doute, de repos ou moments tendus comme une corde à linge. Rien que la présence d’un aileron de requin suffit à faire battre les cœurs face à l’inexpérience de ce petit groupe d’explorateurs lancé dans un pari fou et ô combien dangereux.368247Inspiré, fascinant, haletant, passionnant et follement inventif dans sa mise en scène comme dans sa narration maîtrisée et sans fioritures (au contraire, elle manquerait presque de quelques dizaines de minutes en plus pour être davantage étoffée), Kon Tiki est un récit extraordinaire, une odyssée humaine incroyable et spectaculaire en plus d’être véridique, doublée d’un grand et beau moment de cinéma d’aventure à l’ancienne, que n’aurait pas renié un vieil Hollywood à son heure de gloire, il y a plusieurs décennies de cela. Et si vous n’êtes pas encore convaincu, laissez-vous dériver vers la bande-annonce, elle fera le reste.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.