INSPECTEUR DE SERVICE de John Ford
Critique – Sortie DVD

Partagez cet article

12767Mondo-mètre
note 8.5 -10
Carte d’identité :
Nom : Gideon’s Day
Père : John Ford
Date de naissance : 1958
Majorité : 03 septembre 2014 (en DVD)
Nationalité : Angleterre
Taille : 1h31 / Poids : NC
Type : Policier

Livret de famille : Jack Hawkins (Gideon), Cyril Cusack (Birdie), Anna Massey (Sally), Anna Lee (Kate), Derek Bond (Kirby), Andrew Ray (Farnaby-Green), Jack Watling (révérend Small)…

Signes particuliers : Une curiosité anglaise signée John Ford qui délaisse un temps les grands espaces de ses westerns, pour tenter l’expérience de la chronique policière. Épatant et plus que réussi, Inspecteur de Service est un petit bijou délectable !

LA JOURNÉE D’UN POLICIER ORDINAIRE

LA CRITIQUE

Résumé : Inspecteur à Scotland Yard, George Gideon va vivre une folle journée : après avoir reçu une contravention d’un jeune officier de police, il apprend que l’un de ses meilleurs hommes, le sergent Kirby, est en réalité corrompu; ce dernier est victime d’un attentat lié à un braquage de banque qui doit bientôt avoir lieu. Il se met alors à la recherche de la maîtresse de Kirby. Pour ne rien arranger, un tueur de femmes court dans les rues. Et ce n’est pas la dernière des surprises auxquelles Gideon devra faire face…inspecteur-de-service_280570_39155 L’INTRO :

Une incursion de John Ford dans le registre du film policier… L’idée est suffisamment alléchante pour donner envie de se pencher sur le méconnu L’Inspecteur de Service, sorti en 1958 et édité aujourd’hui en DVD chez Wild Side. Le maître habitué aux westerns de légende, genre auquel il a donné ses plus belles lettres de noblesses, avec entre autre le magnifique La Prisonnière du Désert, tourné deux ans auparavant, change d’air et adapte avec succès le roman Gideon’s Day de John Creasey, offrant au passage un très beau rôle à Jack Hawkins.inspecteur-de-service_280569_19511

L’AVIS :

En voulant brosser le portrait du quotidien excité d’un policier anglais de Scotland Yard, débordé par la multiplicité des enquêtes qu’il doit mener de front, John Ford parvient à merveille à retranscrire le vécu de son personnage citadin, lui qui a toujours été plus attiré par les vastes paysages, la nature, ses valeurs et les temps anciens. Le légendaire metteur en scène  s’imprègne pourtant avec facilité naturelle de cet environnement ultra-rythmé, avec un récit qui file à tout vitesse, naviguant entre dialogues, déplacements, travail, vie personnelle etc… Le spectateur vit littéralement le ressenti de son personnage submergé par son quotidien, ne sachant plus où donner de la tête mais qui pourtant parvient avec aisance à surmonter l’accumulation tel un pur homme de la ville. Mêlant un ton de comédie à certains restes du film noir alors sur le déclin, le cinéaste signe un film presque hitchcockien dans l’âme. Un interlude dans sa carrière pour certains, une opération financière pour d’autres, la Columbia productrice du film souhaitant exploiter des fonds alors bloqués en Angleterre. Pourtant, cela n’enlève en rien les qualités de ce film, certes mineur et rare dans sa riche carrière, et qui surprend venant de son auteur. Enlevé et palpitant, il est l’occasion pour Ford d’explorer ses thématiques récurrentes du héros ordinaire dans un autre genre qui lui sied finalement pas si mal. John Ford était un maître incontesté du cinéma et pas seulement du seul western. L’Inspecteur de Service le prouve. Décidément, John était vraiment l’homme Ford du cinéma américain. Un petit bijou « britannique » introuvable désormais abonné aux « trouvables » et qui ne manquera pas de ravir les cinéphiles.gideonsday

Extrait en VOST :

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.