INSAISISSABLES 2 de Jon M. Chu : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

263247-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 2.5 -5
Carte d’identité :
Nom : Now You see me 2
Père : Jon M. Chu
Date de naissance : 2016
Majorité : 27 juillet 2016
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 2h10 / Poids : NC
Genre : Thriller, Comédie

Livret de famille : Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Woody Harrelson, Daniel Radcliffe, Lizzy Caplan, Dave Franco, Morgan Freeman…

Signes particuliers : Une suite sans grande imagination.

LES MAGICIENS SONT DE RETOUR

LA CRITIQUE DE INSAISISSABLES 2

Résumé :  Un an après avoir surpassé le FBI et acquis l’admiration du grand public grâce à leurs tours exceptionnels, les 4 Cavaliers reviennent ! Pour leur retour sur le devant de la scène, ils vont dénoncer les méthodes peu orthodoxes d’un magnat de la technologie à la tête d’une vaste organisation criminelle. Ils ignorent que cet homme d’affaires, Walter Marbry, a une longueur d’avance sur eux, et les conduit dans un piège : il veut que les magiciens braquent l’un des systèmes informatiques les plus sécurisés du monde. Pour sortir de ce chantage et déjouer les plans de ce syndicat du crime, ils vont devoir élaborer le braquage le plus spectaculaire jamais conçu. undefined_1f7f9dd3c7d03f46b6d5bb160371427f

Il y a trois ans, Louis Leterrier signait l’un des succès surprise de l’année avec le sympathique Insaisissables, divertissement estival qui s’était envolé au box office mondial avec un inattendu 350 M$ de recettes. De quoi donner des idées de suite à ses producteurs envieux de faire fructifier le hold up cinématographique. Compte tenu des agendas bien rempli de sa grosse distribution, Insaisissables 2 a dû patienter sagement, pour mieux revenir à l’été 2016. Malheureusement, le solide faiseur qu’est Leterrier n’est plus, et c’est l’horripilant Jon M. Chu (G.I. Joe : Conspiration) qui a hérité du poste de metteur en scène. Tout de suite, on sent la différence.lionsgate-insaisissables-2-1

Sur le papier, Insaisissables 2 s’appuie sur un script pas aussi malin que son prédécesseur mais globalement abordable. Reste que Chu est aux commandes et le « cinéaste » va saloper tout ce qu’il pouvait l’être, fidèle à lui-même. Surfant sur les acquis de son aîné sans trop s’acharner à innover, Insaisissables 2 déroule une intrigue plus grossière aux entournures, plus laborieuse aussi. Mais malgré un script faible et brouillon, ce sequel pouvait encore passer, sans l’épineux problème Jon Chu. On savait le tâcheron inégalable dans l’art de pondre une mise en scène à s’en brûler les mirettes. Il le prouve encore une fois, si besoin en était de le démontrer encore. En dépit d’une séquence centrale plutôt inspirée (la scène de la carte dans le bunker super-sécurisé), Insaisissables 2 est aussi mal branlé dans sa réalisation, que peu soigné dans son montage. Pour le reste, ces nouvelles aventures des cavaliers ont moins de charme, l’effet de surprise est passé et l’intérêt est proche du néant. Trop quelconque pour convaincre, cette suite peut se suivre sans réel déplaisir malgré ses longueurs, mais on se lasse vite de ses tours de passe-passe sans grande imagination.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.