INDIAN PALACE – SUITE ROYALE de John Madden [Critique – Sortie Ciné]

Partagez cet article
0 votes

Indian Palace 2Mondo-mètre
note 6.5 -10
Carte d’identité :
Nom : The Second Best Exotic Marigold Hotel
Père : John Madden
Date de naissance : 2015
Majorité : 1er avril 2015
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA, Angleterre
Taille : 2h03 / Poids : 10 M$
Genre : Comédie dramatique

Livret de famille : Dev Patel (Sonny), Judi Dench (Evelyn), Maggie Smith (Donnelly), Bill Nighy (Douglas), Celia Imrie (Madge), Ronald Pickup (Norman), Diana Hardcastle (Carol), Penelope Wilton (Jean Ainslie), Tina Desai (Sunaina), Richard Gere (Guy Chambers), David Strathairn (Burley)…

Signes particuliers : Amour, drôlerie et exotisme, les retraités anglais exilés dans le tumulte de l’hôtel le plus délicieusement excentrique de l’Inde sont de retour. Pour notre plus grand plaisir…

LA DIRECTION DU BEST EXOTIC MARIGOLD HOTEL VOUS SOUHAITE (ENCORE) LA BIENVENUE…

LA CRITIQUE

Résumé : Maintenant que l’hôtel Marigold affiche complet, ses directeurs, Muriel Donnelly et Sonny Kapoor songent à l’agrandir. Ils ont justement trouvé l’endroit idéal pour ouvrir un deuxième établissement. Tandis que le projet avance, Evelyn et Douglas qui travaillent désormais à Jaipur, se demandent où leurs rendez-vous réguliers autour des délices de la cuisine indienne vont les mener. Norman et Carolessaient de maîtriser les difficultés d’une relation exclusive, et Madge hésite entre deux prétendants aussi intéressants l’un que l’autre. Récemment arrivé, Guy Chambers trouve sa muse en la personne de Mme Kapoor la mère de Sonny, pour écrire son nouveau roman. Sonny doit très bientôt épouser Sunaina, l’amour de sa vie mais il est de plus en plus absorbé par le nouveau projet d’hôtel, qui exige tout son temps… Seule Muriel pourrait peut-être avoir des réponses : personne n’a de secret pour elle. Alors que le grand jour approche, l’ivresse de la préparation d’un mariage traditionnel indien s’empare de tout le monde…indian_palace_suite_ royaleL’INTRO :

Indian Palace, petite sucrerie exotique signée John Madden, avait été l’une des belles surprises de l’année 2012 avec sa succulente histoire de seniors sans attaches tentant un improbable saut dans l’inconnu en partant vivre leur retraite à des milliers de kilomètres de leur Angleterre natale, dans un hôtel délabré sous les cieux charmants de l’Inde bouillonnante, tenu par Sonny, jeune homme désorganisé mais plein de bonne volonté pour offrir à ses pensionnaires, une fin de vie douce et pleine d’inattendu. Trois ans plus tard, la clique attachante est de retour pour une suite aux aventures du Best Marigold Hotel. Judi Dench, Maggie Smith, Bill Nighy, Celia Imrie, Ronald Pickup, Diana Hardcastle, Penelope Wilton et bien entendu Dev Patel et sa jolie fiancée Tina Desai reprennent du service et accueillent quelques nouveaux dont l’illustre Richard Gere.indian_palace_suite_ royale_2L’AVIS :

Si vous aviez été conquis par le charme du premier Indian Palace, alors vous aimerez à coup sûr sa suite, copie conforme en tout point de son aîné, reprenant la même recette aux ingrédients si délectables, énergie, drôlerie, émotions et truculence chaleureuse et exaltante. Feel good movie toujours aussi exquis et raffiné, Indian Palace – Suite Royale nous replonge avec bonheur dans la joyeuse cacophonie désordonnée du Best Marigold Hotel, avec le même esprit tout en jovialité, pétillant et coloré. L’effet de surprise n’y est plus, la fluidité est un peu amoindrie, mais l’on prend à nouveau un plaisir non contenu à retrouver cet univers chaleureux à l’exotisme doux-dingue, généreusement animé par un Dev Patel qui se plie en quatre pour donner de l’entrain à ce petit régal où l’on se sent bien, porté par sa bonne humeur communicative.indian palace suite royaleDes couleurs chaudes de l’Inde à sa culture riche et vivante, de ses musiques traditionnelles à ses danses spectaculaires et enivrantes, en passant par son ambiance follement bordélique mais ô combien accueillante, Indian Palace – Suite Royale nous évite encore une fois le cliché carte postale d’un pays illuminé et édifiant, et nous laisse nous abandonner avec délicatesse à sa jolie leçon de vie toujours aussi touchante. La pertinence de cette suite restera probablement discutable, le film n’ayant pas grand chose à ajouter sur le fond aux thématiques esquissées par le premier, mais l’on saura se contenter des retrouvailles avec ces « petits vieux » incarnés par une belle brochette de brillants comédiens, pour une nouvelle balade souriante dans une Inde filmée avec une passion énamourée, accompagnée d’un bel hommage sous influence, à l’exubérance du style bollywoodien. Plaisant.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.