DE PLUS BELLE de Anne-Gaëlle Daval : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article

de_plus_belle_afficheMondomètre
note 2.5 -5
Carte d’identité :
Nom : De Plus Belle
Mère : Anne-Gaëlle Daval
Date de naissance : 2017
Majorité : 08 mars 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : USA
Taille : 1h38 / Poids : NC
Genre : Comédie dramatique, Romance

Livret de famille : Florence Foresti, Mathieu Kassovitz, Nicole Garcia, Jonathan Cohen, Olivia Bonamy…

Signes particuliers : A contre-emploi, Florence Foresti est époustouflante.

FLORENCE FORESTI EXCELLE AUSSI DANS LE DRAME

LA CRITIQUE DE DE PLUS BELLE

Résumé : Lucie est guérie, sa maladie est presque un lointain souvenir. Sa famille la pousse à aller de l’avant, vivre, voir du monde… C’est ainsi qu’elle fait la connaissance de Clovis, charmant… charmeur… et terriblement arrogant. Intrigué par sa franchise et sa répartie, Clovis va tout faire pour séduire Lucie, qui n’a pourtant aucune envie de se laisser faire. Au contact de Dalila, prof de danse haute en couleur, Lucie va réapprendre à aimer, à s’aimer, pour devenir enfin la femme qu’elle n’a jamais su être. Pour sa mère, pour sa fille, pour Clovis…de_plus_belle_film_4

On la connaissait tous pour son énergie comique, on la découvre aujourd’hui à contre-emploi dans un rôle tragique où elle se révèle bouleversante. Après des one woman show qui ont fait rire des millions de français et un lot de comédies dans lesquelles elle apportait une touche de délirant, Florence Foresti change registre et casse son image pour s’essayer au mélodrame avec De Plus Belle, sorte de comédie dramatique et romantique où elle incarne une quadragénaire fraîchement sortie d’un cancer du sein. Au lendemain de l’épreuve qui l’aura physiquement et psychologiquement métamorphosée, Lucie va devoir réapprendre à aimer mais surtout à s’aimer. Sans doute le plus difficile quand on passe d’un état où tout le monde est là pour vous, à la solitude de l’après. de_plus_belle_film_2

C’est un sujet émotionnellement fort auquel s’attaque la réalisatrice Anne-Gaëlle Daval, et c’est véritable défi que tente de relever une Florence Foresti loin de son univers du rire. Mais les deux femmes ne connaîtront pas la même réussite. D’un côté, il y a une Foresti absolument formidable, qui met toutes ses tripes, son cœur et son corps, dans ce rôle difficile et exigeant. Sans fard ni paillettes, l’humoriste est sans aucun doute la réelle valeur ajoutée de ce De Plus Belle, où elle impressionne de justesse et de capital empathique. À côté d’elle, la cinéaste Anne-Gaëlle Daval (ancienne chef costumière sur Kaamelott et épouse d’Alexandre Astier à la ville) ne rend malheureusement pas la même copie pour son premier long-métrage. Côté écriture, De Plus Belle peine à se singulariser et tombe dans presque tous les pièges de la romance béatifiante. Côté mise en scène, on regrettera que la néo-réalisatrice force si souvent le trait, au risque de flirter avec la lourdeur du geste là on aurait bien aimé davantage de retenue et moins de lourdeur démonstrative. de_plus_belle_film_3

D’autant plus dommage aussi qu’à chaque fois qu’elle tourne autour de la psychologie et des ressentis personnels de cette femme dévastée qui souffre de ce qu’elle a vécu et de la peur de voir le Mal revenir, De Plus Belle sonne juste, en plus d’afficher une pudeur appréciable. C’est finalement le versant romantique qui plombe un peu un film qui se voudrait lumineux et porteur d’espoir, mais qui pêche par sa sur-mise en scène, et par le mariage pas toujours adroit de ses deux sujets conjointement racontés, une romance naissante et le besoin de reconstruction post-cancer. On est loin du magnifique et poignant Ma Ma avec Penélope Cruz mais malgré ses défauts, De Plus Belle réussit tout de même à toucher par intermittence. Une chose est sûre, Florence Foresti est la véritable attraction de ce premier film sensible.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.