L’HUMOUR À MORT d’Emmanuel & Daniel Leconte : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article

l'humour_a_mortCarte d’identité :
Nom : L’humour à mort
Père : E. & D. Leconte
Date de naissance : 2015
Majorité : 16 décembre 2015
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre : Documentaire

Livret de famille : Elisabeth Badinter, Gérard Biard, Cabu, Charb, Antonio Fischetti, Richard Malka, Riss, Tignous, Philippe Val (eux-mêmes)…

Signes particuliers : Emmanuel et Daniel Leconte rendent hommage aux anciens de Charlie Hebdo victimes de la barbarie obscurantiste, en leur compagnie, et à travers un documentaire pour le souvenir.

TRISTESSE ET BOULES DE GOMMES

LA CRITIQUE

Résumé : Le 7 janvier 2015, l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo est victime d’une attaque terroriste qui coûte la vie à douze personnes dont les plus grands dessinateurs de presse français, Cabu, Wolinski, Charb, Tignous et Honoré. Le lendemain, une policière est tuée dans la rue. Le 9 janvier, une nouvelle attaque vise des juifs de France. Quatre otages sont assassinés. Ce film est un hommage à toutes ces victimes.l'humour à mort_2L’INTRO :

C’est à n’en pas douter la sortie au cinéma la plus troublante de ce mois de décembre. Bonne idée, mauvaise idée, bon timing, mauvais timing, nous n’entrerons pas dans ce débat stérile, qui renverra de toute manière aux opinions personnelles et à la sensibilité de chacun. L’Humour à Mort est un documentaire d’Emmanuel et Daniel Leconte, visant à rendre hommage aux victimes des attentats de janvier 2015 contre Charlie Hebdo, puis plus succinctement, à celles des jours suivants à Montrouge et Vincennes. En 2007, Daniel Leconte signait C’est Dur d’être aimé par des cons, autre documentaire retraçant le procès intenté contre Charlie Hebdo dans l’affaire des reproductions des caricatures de Mahomet. Des dizaines et des dizaines d’heures de rushes avaient été tournées, toutes n’avaient pas pu être exploitées dans le montage final. Puis est venu ce tragique 07 janvier 2015, où la liberté d’expression a été bafouée dans le sang avec le lâche assassinat des Charb, Tignous, Cabu, Wolinski et tous les autres. Le fanatisme et l’obscurantisme avaient frappé, cherchant vainement à mettre en péril la liberté de penser. C’est dans l’ombre des horrifiants événements de novembre dernier à Paris, que sort L’Humour à Mort, dans une démarche à la fois louable et délicate.je_suis_charlie_-_h_2015L’AVIS :

Réalisé plusieurs mois avant les récentes attaques parisiennes, L’Humour à Mort se fait le porte-parole de victimes aujourd’hui réduites au silence, comme pour les faire revivre, comme pour montrer que leurs voix ne sont pas éteintes à jamais, au contraire, résonnant encore partout et pour toujours. Quelque-part, L’Humour à Mort pourrait être vu comme la version en images du premier numéro de Charlie post-attaque. Un acte cinématographique redonnant vie à ces malicieux depuis l’au-delà, pour leur permettre de répondre à leurs bourreaux, les archives des interviews de 2007 venant justement répondre aux exactions de 2015. Aussi, un manifeste cherchant aussi à prolonger l’état d’esprit d’une France qui s’était unie et soudée pendant quelques jours sous la bannière « Je Suis Charlie« . Mais voilà, depuis janvier 2015, le contexte et la donne ont changé, et L’Humour à Mort pourra sembler presque anachronique, où du moins en décalage avec la récente actualité, logiquement hors de la temporalité du film. A chacun de le remettre en perspective dans son esprit, sans oublier que le sujet reste avant tout, Charlie Hebdo.l'humour à mort_4L’Humour à Mort n’entend pas faire dans l’explicatif et retracer le fil de ces sombres évènements pour la énième fois. L’effort d’Emmanuel et Daniel Leconte se veut un hommage, un devoir de souvenance de ces « grands hommes » disparus. Surtout, il se veut un moyen de leur redonner leurs voix, de les revoir rire, sourire, comme si depuis leurs tombes, ils venaient ironiser encore avec leur subtile férocité, sur ce qu’il s’est passé, au-delà de la tragédie. Vous avez hurlé « On a tué Charlie !« . La preuve que non… L’attaque de Charlie Hebdo n’a pas fait que souder la France, et ces figures parties dans l’horreur, n’en sont aujourd’hui que davantage des martyrs d’une Cause, celle du refus du fanatisme, de l’obscurantisme, de la liberté entravée. Réalisé la main dans la main avec les survivants de Charlie Hebdo, L’Humour à Mort remet en perspective ces entretiens d’avant-carnage passionnants, qui trouvent tous une nouvelle pertinence aujourd’hui. D’autant plus, aujourd’hui.Charlie-l-humour-a-mort_referenceSur la forme, le documentaire apparaît néanmoins assez classique, oubliant parfois d’ailleurs sa belle démarche en cours de route. Ne pas faire dans l’explicatif mais privilégier l’hommage et le souvenir était une intention que l’on retrouve dans une majeure partie du film consacrée à la vie. Malheureusement, en donnant l’opportunité aux rescapés de Charlie Hebdo de raconter l’attaque et la façon dont ils l’ont vécu, L’Humour à Mort dévie de son sujet, et bascule dans l’informatif qu’il cherchait à esquiver, ressassant des choses que l’on a que trop entendu dans les médias. Et ce n’est pas ce visage là du documentaire que l’on en retiendra au final, mais plutôt ces moments magiques où il nous montre ce que l’on a perdu dans ces lâches attaques, des hommes à la truculence qui n’avait d’égale que leur discernement et leur intelligente créativité artistique. Et dont la mort n’a fait que confirmer ce qu’ils disaient justement de leur vivant.LHumour-à-mort-la-bande-annonce-du-docu-sur-les-attentats-de-Charlie-HebdoCela fait deux fois que la France est crassement attaquée en 2015. Oui, vous pathéti-fanatiques venimeux, vous nous avez fait mal. Ce serait mensonger de dire le contraire par fierté mal placée. Mais non, vous ne nous avez pas tués, vous ne nous avez pas enlever notre liberté, vous avez tué ni Charlie, ni sa plume, ni la France. Les victimes parties vivront toujours à travers le souvenir des autres et chacune de vos attaques, n’aura fait que tisser des liens contre vous et vous couvrant de honte et de ridicule. Comme on dit, l’union fait la force. Et vous, vous êtes simplement des misérables isolés dans votre tour de haine. L’humour à mort peut-être… Mais la mort de l’humour, jamais.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “L’HUMOUR À MORT d’Emmanuel & Daniel Leconte : la critique du film
Sortie cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.