CAMP X-RAY (THE GUARD) de Peter Sattler [Critique – Sortie DVD/Blu-ray]

Partagez cet article

The_guard_Camp_x-rayMondo-mètre
note 5 -10
Carte d’identité :
Nom : Camp X-Ray
Père : Peter Sattler
Date de naissance : 2014
Majorité : 25 juin 2015
Type : Sortie DVD & Blu-ray
Nationalité : USA
Taille : 2h01 / Poids : 1 M$
Genre : Drame

Livret de famille : Kristen Stewart (Amy Cole), Peyman Moaadi (Ali Amir), John Carroll Lynch (Drummond), Lane Garrison (Ransdell), Julia Duffy (Betty), Tara Holt (Mary Winters), Cory Michael Smith (Bergen), Yousuf Azami (Ehan)…

Signes particuliers : Kristen Stewart n’en finit plus de multiplier les contrepieds l’éloignant irrémédiablement de son image « twilight-esque ». La voici cette fois dans un drame indépendant quasi-politique réfléchissant sur la guerre et sur Guantanamo Bay…

KRISTEN STEWART SOLDAT À GUANTANAMO BAY

LA CRITIQUE

Résumé : Décidée à rejoindre l’armée, Cole, jeune idéaliste se retrouve affectée dans une prison militaire de haute sécurité. Entre les détenus hostiles, les coéquipiers agressifs, et les règles à respecter, son quotidien se révèle vite rude et violent. Sa bulle d’oxygène, c’est l’étrange relation de proximité qu’elle commence à nouer avec l’un des prisonniers. Mais à trop vouloir franchir les limites, Cole joue dangereusement avec le feu… The_guard_Camp_x-ray_2L’INTRO :

Présenté en avant-première au Festival Américain de Deauville après son beau succès à Sundance, Camp X-Ray est le premier long-métrage du chevronné graphic designer Peter Sattler. Un brûlot sur les conditions de détention dans la tristement célèbre prison de Guantanamo Bay, porté par une Kristen Stewart qui a officiellement laissé derrière elle ses « twilighteries ». Le film narre l’étrange relation que vont nouer une jeune recrue de l’armée américaine et un « détenu djihadiste » dans cet enfer carcéral. Rebaptisé The Guard, cette petite production indépendante parvient chez nous directement en DVD & Blu-ray.

The_guard_Camp_x-ray_3L’AVIS :

Camp X-Ray est un film à double tranchant. Ce premier effort de Sattler impressionne par l’élégance de sa mise en scène, par la force de son récit polémique courageux, ou encore par la maturité de son face à face idéologique et la qualité de son interprétation (formidable Kristen Stewart, excellent Peyman Moaadi). Mais au rayon des défauts, on pointera surtout du doigt un scénario linéaire qui tourne un peu en rond, avançant telle une lente et monotone locomotive péniblement lancée sur un rail de chemin de fer dont on connaît d’avance le trajet et la destination. Globalement prévisible et sans surprises, Camp X-Ray est long, trop long, d’autant qu’il triture et étire deux heures durant, une idée et un discours que l’on a saisi  assez vite, sans trop savoir comment s’en détacher narrativement pour s’ouvrir à d’autres horizons. Et le film de sombrer petit à petit dans la redondance et la pénibilité. On se retrouve fortement mitigé devant un film beau, intéressant, fort par intermittence, mais arborant un autre versant aux paysages ennuyeux et un brin laborieux.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.