BRAQUEURS : le thriller de Julien Leclercq en Blu-ray & DVD
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

braqueurs-3d-dvdMondo-mètre
note 3 -5
Carte d’identité :
Nom : Braqueurs
Père : Julien Leclercq
Date de naissance : 2015
Majorité : 14 septembre 2016
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : France
Taille : 1h21 / Poids : NC
Genre : Polar, Policier

Livret de famille : Sami Bouajila, Guillaume Gouix, Youssef Hajdi, Kaaris, Redouane Behache, Kahina Carina, David Saracino, Alice de Lencquesaing…

Signes particuliers : Un film de gangster un peu court sur pattes mais efficace.

L’HEURE DU BRAQUO

LA CRITIQUE DE BRAQUEURS

Résumé : Yanis, Eric, Nasser et Frank forment l’équipe de braqueurs la plus efficace de toute la région Parisienne. Entre chaque coup, chacun gère comme il peut sa vie familiale, entre paranoïa, isolement et inquiétude des proches. Par appât du gain, Amine, le petit frère de Yanis, va commettre une erreur… Une erreur qui va les obliger à travailler pour des caïds de cité. Cette fois, il ne s’agit plus de braquer un fourgon blindé, mais un go-fast transportant plusieurs kilos d’héroïne. Mais la situation s’envenime, opposant rapidement braqueurs et dealers…braqueurs_2L’INTRO :

Les mauvaises langues n’ont de cesse de dire que le cinéma français ne vaut rien. C’est faux. Au contraire, peu de cinématographies peuvent autant se vanter d’afficher une telle diversité. Drames, comédies populaires, comédies dramatiques, biopic, policiers, cinoche de genre, blockbusters ou cinéma d’auteur, le cinéma français produit de tout avec une certaine régularité et avec, bien sûr, des spécialités qu’il maîtrise mieux que d’autres. A ce titre, on citera en exemple le polar, grande tradition hexagonale de longue date, qui n’a jamais vraiment connu de « creux de la vague ». De Melville à aujourd’hui, le polar à la française a toujours eu du succès, ce qui motive de fait, une production régulière. Dernier en date, Braqueurs, nouveau long-métrage du solide Julien Leclercq (Chrysalis, L’Assaut, Gibraltar) porté entre autres par Sami Bouajila et Guillaume Gouix, entourés d’une distribution pas toujours d’une grande qualité de jeu.braqueurs_4L’AVIS :

Parfaitement inscrit dans la résurgence du genre selon des codes modernes alliant efficacité à l’ancienne et intensité d’un spectacle sous tension extrême, Braqueurs est un film de gangster au rythme ultra-soutenu, chronique sur quelques jours d’un groupe de bandits voyant leur vie voler en éclats à la suite d’un coup aussi « brillamment » exécuté que finalement post-foiré pour une simple et stupide erreur. Haletant de bout en bout, le film de Julien Leclercq doit tout, qualités comme limites, à son script excessivement condensé, affichant son intrigue sur une durée d’à peine 1h25, générique compris. Resserré au maximum, le scénario de Braqueurs est à la fois précis, dense et sans fioritures, mais manque aussi d’un peu ampleur dramatique, filant à toute berzingue sur la route qu’il s’est tracé au risque de peu travailler ses à-côtés et son univers. Pourtant, relativement habile, que ce soit dans son écriture ou sa mise en scène, Julien Leclercq parvient en ce laps de temps minimal, à présenter ses personnages, leur monde, leurs aspirations et leurs liens. Et si le film ne laisse que peu de place à la profondeur ou au peaufinage de ses entournures, préférant saisir à vif son action du moment au détriment de l’originalité (les clichés s’invitant rapidement à la fête), reste que Braqueurs est une virée percutante et rondement menée, mise en images avec énergie et où l’ennui n’a pas sa place une seule seconde. Un énième film de gangsters qui n’apportera donc pas forcément une brise de nouveauté au registre mais qui fonctionne sans peine et satisfera les amateurs.

LE BLU-RAY DE BRAQUEURS

Image impeccable et son ultra-efficace (particulièrement sur le Blu-ray avec sa poste son armée d’un puissant DTS HD Master Audio 5.1), la galette de Braqueurs est techniquement aussi propre qu’on pouvait le souhaiter. Côté suppléments, M6 Vidéo a jugé bon de ne pas faire de distinction entre le Blu-ray et le DVD et c’est tant mieux pour tout le monde. Le choix du support reviendra donc aux amateurs d’excellence visuelle, qui préféreront sans doute le Blu-ray (19€90) au DVD (14€99). Dans le détail, les bonus alignent un bon making of, des interview de l’équipe, un module sur les décors et la bande-annonce du film. Rien de fou sur le fond, mais du solide.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.