BEYOND LIES de Pamela Romanowsky : la critique du film [VOD]
sortie VOD

Partagez cet article

beyond_lies-jpgnote 1 -5
Nom : The Adderall Diaries
Père : Pamela Romanowsky
Date de naissance : 2014
Majorité : 07 septembre 2016
Type : Sortie VOD
Nationalité : USA
Taille : 1h45 / Poids : NC
Genre : Thriller, Drame

Livret de famille : James Franco, Christian Slater, Amber Heard…

Signes particuliers : Une sortie VOD sans grand intérêt.

JAMES FRANCO EN PANNE D’INSPIRATION

LA CRITIQUE DE BEYOND LIES

Résumé : En manque d’inspiration pour son prochain roman, Stephen Elliott s’intéresse de près au procès d’un meurtrier, dont il remet en cause la culpabilité. Il décide de mener sa propre enquête, au risque de faire ressurgir son passé sur lequel il avait pourtant tiré un trait. Son obsession pour la vérité dépasse rapidement l’enquête et le confronte à ses propres doutes, sur son père notamment qui l’a abandonné et qu’il n’a jamais pardonné.126974-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxJames Franco, Ed Harris, Amber Heard… Joli casting pour ce Beyond Lies, qui pointe timidement le bout de son nez directement en VOD. On serait presque tenté de dire que ce n’est pas bon signe sur le papier, mais ce serait se tromper sur l’état actuel du marché de la vidéo à la demande, capable de s’offrir quelques bonnes petites choses de temps à autre. Malheureusement, le préjugé se confirme assez vite avec ce premier long-métrage de la jeune (et jolie) réalisatrice Pamela Romanowsky.beyond-lies-james-francoÉnième récit tournant autour de l’histoire d’un auteur en panne d’inspiration, Beyond Lies mêle pas mal de choses dans un effort plombé par sa confusion narrative et son manque total de maîtrise. Et si ce n’était que ça. Stephen Elliott est un écrivain écorché par un passé douloureux, entre une mère partie trop tôt, un père violent et les affres de la drogue. Son succès professionnel, il le doit à un roman autobiographique mais l’après pose problème. C’est le trou, l’angoisse de la page blanche, l’inspiration s’est envolée. C’est alors que notre Stephen rencontre une belle journaliste, qu’il s’intéresse au procès d’un geek millionnaire accusé du meurtre de sa conjointe et que Stephen voit son vieux paternel ressurgir du passé. Tout ça se mélange, tourbillonne, entre thriller, romance et drame familial… Tourbillonne, comme le film de Pamela Romanowsky, qui part dans tous les sens sans trop parvenir à une quelconque homogénéité. On voit très vaguement où la jeune réalisatrice voulait en venir mais les maladresses se suivent et se ressemblent, le récit est plat, les ficelles sont artificielles, la mise en scène est insupportable de maniérisme (avec entre autre, ses ralentis incongrus), le propos est lourd et facile… Bref, Beyond Lies se noie dans un verre d’eau et ne dépasse jamais le statut de petite série B inintéressante n’ayant rien à offrir.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.