MONSIEUR & MADAME ADELMAN de Nicolas Bedos : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

adelmanMondomètre
note 4 -5
Carte d’identité :
Nom : Mr & Mme Adelman
Père : Nicolas Bedos
Date de naissance : 2016
Majorité : 08 mars 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 2h00 / Poids : NC
Genre : Comédie dramatique
, Romance

Livret de famille : Doria Tillier, Nicolas Bedos, Denis Podalydès, Pierre Arditi, Zabou Breitman, Antoine Gouy, Christine Millet…

Signes particuliers : Pour une première, Nicolas Bedos réussit son coup haut la main !

L’HYMNE À LA VIE

LA CRITIQUE DE MONSIEUR & MADAME ADELMAN

Résumé : Comment Sarah et Victor ont-ils fait pour se supporter pendant plus de 45 ans ? Qui était vraiment cette femme énigmatique vivant dans l’ombre de son mari ? Amour et ambition, trahisons et secrets nourrissent cette odyssée d’un couple hors du commun, traversant avec nous petite et grande histoire du dernier siècle.monsieur_et_madame_adelman_4

Pour son premier long-métrage en tant que metteur en scène (coécrit et co-interprété avec sa compagne Doria Tillier), Nicolas Bedos fait preuve d’une inspiration rare, celle que l’on trouve parfois chez ces jeunes auteurs talentueux, qui balancent tout ce qu’ils ont, toute leur fougue et leur mordant, dès un effort inaugural traversé de plein de bonnes choses emmagasinées par le passé et soudainement projetées à l’écran dans un geste personnel et passionné. Le fils Bedos conservera t-il cette étonnante virtuosité s’il poursuit sa carrière de cinéaste ? Trop tôt pour le dire tant Mr et Mme Adelman est une première réussite qui transpire le panache et l’envie de faire fructifier plein d’éléments personnels. Il faudra trouver autre chose après, mais pour l’instant, c’est cette première réalisation qui nous intéresse, et elle est brillante !monsieur_et_madame_adelman_5

À travers l’histoire d’amour d’un couple à la longévité formidable, Nicolas Bedos signe une grande fresque romanesque étalée sur 40 ans, empruntant les oripeaux de la comédie romantique pour mieux en détourner l’idéalisme mielleux qui teinte habituellement le genre. Mais au-delà de la seule love-story et à travers elle, à travers le récit de cette vie fantastique avec ses hauts et ses bas, Nicolas Bedos et Doria Tillier débordent de leur cadre, pour parler plus généralement de l’intensité de la vie dans toute sa généralité. Les rêves, les changements, le temps qui passe, les détails de l’autre, l’évolution personnelle, l’ennui, les enfants, les chagrins, l’infidélité, la folie des débuts, la joyeuse routine complice de l’après, l’embourgeoisement, la rancœur des vieux jours, les heurts, les espoirs qui se réalisent, ceux qui se fanent, les origines et la famille, le besoin de se démarquer de ses aïeux, le risque de leur ressembler, l’accomplissement, les réussites et les erreurs, les regrets, la vieillesse, et par-dessus tout… l’amour. Ah l’amour… Ce sentiment dévastateur, parfois beau, parfois cruel, mais qui a ce pouvoir surpuissant de faire chavirer une vie.monsieur_et_madame_adelman_3

Nicolas Bedos est connu pour sa verve, celle-là même qu’il a héritée de son paternel gueulard. Cette verve, l’artiste la canalise, la recentre, puis la dirige dans ce Mr et Mme Adelman, sorte de film-fleuve qui explose en bouche en faisant sentir ses milles nuances parfumées. Mr et Mme Adelman est tour à tour fin, spirituel, intelligent, drôle, émouvant, impertinent, très impertinent même, mais aussi tragique, acide, acerbe, et on en passe. Une véritable œuvre pensée et voulue comme un monument, sorte d’hommage pas toujours humble mais tellement sincère, aux grandes histoires romanesques à la Jivago, le lyrisme béatifiant en moins. Avec la complicité de sa compagne à la ville (incroyable Doria Tillier, qui surprend pour son premier rôle), le néo-cinéaste emporte le spectateur dans un maelström remarquable de maîtrise, d’écriture comme de mise en scène. Avec un soupçon de narcissisme au milieu ? Oui, un peu, il faut bien l’avouer. Sauf que ce narcissisme qui aurait pu devenir un défaut et se retourner contre lui comme un vent violent, Nicolas Bedos l’utilise intelligemment, le mettant au service d’une œuvre-miroir, magnifique et universelle, à l’image de ce portrait d’un couple à la fois si singulier et si universel. On aura tous l’occasion de se retrouver dans ce couple Adelman, au détour d’une idée, d’une poignée de scènes, d’une thématique ou d’un pan d’existence. Parce que Mr et Mme Adelman swingue dans le grand bal qu’est la vie, en n’oubliant pas de composer de l’universel à partir du personnel.monsieur_et_madame_adelman_2

Au final, Mr et Mme Adelman est une formidable surprise, un film avec ses excès et ses qualités, mais dont on ressort chamboulé, avec l’envie de mordre la vie à pleine dents. Soutenu par une B.O. qui détonne, cette première de Nicolas Bedos allie intelligence et plaisir, et parvient même à afficher une certaine fraîcheur, malgré un sujet archi-rebattu. Délicieusement drôle, délicieusement tragique, délicieusement inspiré, il virevolte comme un petit miracle inattendu.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Un commentaire à propos de “MONSIEUR & MADAME ADELMAN de Nicolas Bedos : la critique du film
Sortie cinéma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.