Les sorties ciné du 15 juillet : un blockbuster, un biopic, un policier haletant, des films d’auteur, un film provoc, un chef d’oeuvre de ressortie etc…

Partagez cet article
0 votes

LOVE de Gaspar Noé : Le fameux film porno en 3D qui a tant fait couler d’encre à Cannes. Plus qu’un film provoc ?

Notre avis & la critique ici

Résumé : Un 1er janvier au matin, le téléphone sonne. Murphy, 25 ans, se réveille entouré de sa jeune femme et de son enfant de deux ans. Il écoute son répondeur. Sur le message, la mère d’Electra lui demande, très inquiète, s’il n’a pas eu de nouvelle de sa fille disparue depuis longtemps. Elle craint qu’il lui soit arrivé un accident grave. Au cours d’une longue journée pluvieuse, Murphy va se retrouver seul dans son appartement à se remémorer sa plus grande histoire d’amour, deux ans avec Electra. Une passion contenant toutes sortes de promesses, de jeux, d’excès et d’erreurs…

ANT-MAN de Peyton Reed : L’homme-fourmi débarque au cinéma sous les traits de Paul Rudd. Que vaut le nouveau Marvel ?

Notre avis & la critique ici.

Résumé : Scott Lang, cambrioleur de haut vol, va devoir apprendre à se comporter en héros et aider son mentor, le Dr Hank Pym, à protéger le secret de son spectaculaire costume d’Ant-Man, afin d’affronter une effroyable menace…

LA ISLA MINIMA de Alberto Rodriguez : Le film policier de l’année récompensé de rien de moins que 10 Goyas (les César espagnols) en 2014.

Notre avis & la critique ici.

Résumé : Deux flics que tout oppose, dans l’Espagne post-franquiste des années 1980, sont envoyés dans une petite ville d’Andalousie  pour enquêter sur l’assassinat sauvage de deux adolescentes pendant les fêtes locales. Au coeur des marécages de cette région encore ancrée dans le passé, parfois jusqu’à l’absurde et où règne la loi du silence,  ils vont devoir surmonter leurs différences pour démasquer le tueur.

LE COMBAT ORDINAIRE de Laurent Tuel : Un drame sensoriel porté par Nicolas Duvauchelle.

Notre avis & la critique ici.

Résumé : « Le combat ordinaire » c’est le combat de Marco, jeune trentenaire, un brin bourru, mais animé de bonnes intentions et qui, à partir de petites choses, de belles rencontres, d’instants précieux, souvent tendres, parfois troublants, va se reconstruire et vaincre ses vieux démons.

SORCERER de William Friedkin : L’un des nombreux chefs d’oeuvre du cinéaste américain (L’Exorciste, Police Fédérale L.A.) ressort sur grand écran en version restaurée. Une occasion unique de (re)découvrir ce film au suspens incroyable.

Notre avis & la critique du film.

Résumé : Quatre étrangers, dont trois hommes de nationalités différentes chacun recherché par la police de son pays, s’associent pour conduire un chargement de nitroglycérine à travers la jungle sud-américaine…

LA FEMME AU TABLEAU de Simon Curtis : Le réalisateur de Ma Semaine avec Marilyn signe un nouveau biopic sur le combat d’une vieille dame juive pour récupérer les œuvres d’arts familiales volées par les nazis, pendant la guerre.

Notre avis & la critique ici.

Résumé : Lorsqu’il fait la connaissance de Maria Altmann, un jeune avocat de Los Angeles est loin de se douter de ce qui l’attend… Cette septuagénaire excentrique lui confie une mission des plus sidérantes : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche, dont elle assure que celui-ci appartenait à sa famille ! D’abord sceptique, le jeune avocat se laisse convaincre par cette attachante vieille dame tandis que celle-ci lui raconte sa jeunesse tourmentée, l’invasion nazi, la spoliation des tableaux de sa famille, jusqu’à sa fuite aux Etats-Unis. Mais l’Autriche n’entend évidemment pas rendre la « Joconde autrichienne » à sa propriétaire légitime… Faute de recours, ils décident d’intenter un procès au gouvernement autrichien pour faire valoir leur droit et prendre une revanche sur l’Histoire. 

LES RÉVOLTÉS de Simon Leclere : Un film à la croisée du drame social, de la romance atypique et du film psychologique.

Résumé : À 19 ans, Pavel travaille à l’usine locale comme son père et son grand-père avant lui. Son temps libre, il le passe sur les bords de Loire avec Anja, son amie d’enfance dont il est aujourd’hui secrètement amoureux. Si Anja rêve d’émancipation et s’apprête à passer son bac, Pavel n’est pas inquiet : ils ont grandi ensemble, ils vieilliront ensemble. Mais alors qu’un plan social est annoncé à l’usine, Anja se laisse séduire par Antoine, le fils du patron. Pour la première fois de sa vie, Pavel n’est plus sûr de rien.

Notre avis & la critique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.