SANTA & CIE d’Alain Chabat : la critique du film

Partagez cet article
3 votes

[Note spectateurs]


Carte d’identité :
Nom : Santa & Cie
Père : Alain Chabat
Date de naissance : 2017
Majorité : 06 décembre 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h35 / Poids : NC
Genre
: Comédie

Livret de famille : Alain Chabat, Audrey Tautou, Bruno Sanches, Pio Marmaï, Golshifteh Farahani, Louise Chabat, David Marsais, Grégoire Ludig…

Signes particuliers : Drôle, merveilleux et enlevé, une bonne thérapie par le rire.

LA COMÉDIE DE NOËL !

LA CRITIQUE DE SANTA & CIE

Résumé : Rien ne va plus à l’approche du réveillon : les 92 000 lutins chargés de fabriquer les cadeaux des enfants tombent tous malades en même temps ! C’est un coup dur pour Santa (Claus), plus connu sous le nom de Père Noël… il n’a pas le choix : il doit se rendre d’urgence sur Terre avec ses rennes pour chercher un remède. À son arrivée, il devra trouver des alliés pour l’aider à sauver la magie de Noël. 

Cinq ans après sa médiocre adaptation des aventures du Marsupilami, Alain Chabat est de retour aux commandes d’un nouveau long-métrage évènement : Santa & Cie. Alors qu’un retour sur la saga Astérix & Obélix est d’actualité, Chabat ayant signé le scénario d’un prochain opus, l’ex-membre des Nuls est pour l’instant en mode « Noël » avec une comédie déjanté voyant le barbu Santa Klaus confronté à un problème de taille à quelques jours seulement du réveillon. Alors que la production de jouets est dans sa dernière ligne droite, accusant au passage des retards, tous les lutins tombent soudainement malades. Pour les remettre sur pieds, le Père Noël s’envole pour Paris, à la recherche de tubes de vitamines.

Peu rassurant à la découverte d’une bande-annonce qui laissait présager le pire, Santa & Cie est finalement la bonne surprise que l’on espérait pour cette fin d’année, la gymnastique des zygomatiques étant un bon moyen pour combattre l’arrivée du froid. Alain Chabat dynamite la magie de Noël avec un conte délirant qui réussit l’exploit d’équilibriste, de s’adresser à toutes les générations, parlant aussi bien aux plus petits qu’aux plus grands. Deux âges difficiles à combler en même temps, mais que l’ex-Nuls embarque à bord de son traîneau fédérateur avec un panache virevoltant. Santa & Cie est un vrai film de Noël plein de magie et de paillettes qui se régale à faire briller le lustre du mythe du Père Noël pour les enfants. Et dans le même temps, il est une comédie tordante bourrée de guests surprise, de jeux de mots, de références et de gags en tout genre à destination des adultes fans de ce fameux « humour Canal » dont on parle si souvent et grâce auquel Chabat avait su transcender Astérix & Obélix lors de leur fameuse Mission Cléopâtre.

Façon Père Noël du cinéma, Alain Chabat débarque en cette fin d’année, avec un festival de rires dans sa hotte. Globalement inspiré malgré quelques longueurs et une entame poussive, Santa & Cie est une réussite, certes pas exempt de défauts, mais qui accomplit largement sa mission humoristique en combinant sens du merveilleux et généreuse hilarité, pour s’imposer comme la vraie bonne comédie familiale de cette fin d’année. Lutin de merde, qu’est-ce que c’était sympa !

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

 

Un commentaire à propos de “SANTA & CIE d’Alain Chabat : la critique du film

  1. J’aime bien Chabat et j’en ai assez des ces films où l’on vous montre des personnages auxquels il faut faire un super effort pour s’identifier (excepté les enfants mais comme il faut les accompagner !) genre les « Emojis » !Je suis sûre que ce film doit être sympa car Chabat sait tellement bien jouer les personnages déjantés. Avoir joué le rôle d’un chien au point qu’on y croit n’est pas la moindre de ses performances !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.