Mondociné

BOOKSMART d’Olivia Wilde : la critique du film [Netflix]

Partagez cet article
Spectateurs

[Note des spectateurs]

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Booksmart
Mère : Olivia Wilde
Date de naissance : 2019
Majorité : 24 mai 2019
Type : Disponible sur Netflix
Nationalité : France
Taille : 1h45 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Kaitlyn Dever, Beanie Feldstein, Lisa Kudrow, Will Forte, Jason Sudeikis…

Signes particuliers : Un teen movie qui déjoue les clichés.

OLIVIA WILDE SE MÉTAMORPHOSE EN JOHN HUGUES

LA CRITIQUE DE BOOKSMART

Synopsis : Deux jeunes filles de terminale prennent conscience qu’elles auraient dû profiter davantage des  » années lycée  » afin de s’amuser et décident de se trouver un petit ami avant la fin de l’année scolaire.

Et si Olivia Wilde était la nouvelle John Hugues ? Hein ? Quoi ? Quel rapport ?! La réponse à toutes ces questions est à aller chercher du côté de Booksmart, première réalisation de la comédienne américaine. Après Brie Larson et son séduisant Unicorn Store, Netflix propose actuellement le premier film en tant que metteur en scène d’une autre actrice américaine, Olivia Wilde donc. En effet, la jeune trentenaire s’est sentie assez mature pour s’essayer à l’exercice de passer derrière la caméra avec ce teen movie suivant deux étudiantes sur le point d’en finir avec le collège et qui se préparent à l’université. Mais Molly et Amy ne sont pas du genre très populaires au lycée, elles sont plutôt du genre studieuses, très bonnes élèves et peu fêtardes. Mais un concours de circonstances va les amener à prendre conscience qu’elles ont peut-être eu tort de tout sacrifier pour leur avenir.

On évoquait John Hugues pour la simple et bonne raison que cela faisait bien longtemps que l’on n’avait pas autant retrouvé ce qui faisait la force du cinéma de l’emblématique auteur de Breakfast Club et Ferris Bueller, à savoir un regard hyper juste et moderne sur la jeunesse d’une époque. A se demander si Olivia Wilde ne serait pas encore elle-même étudiante tant son film semble en prise directe avec la réalité de son temps. A aucun moment elle fait sentir le décalage qui la sépare de cette génération encore sur les bancs de l’école, à aucun moment on la sent dépassée ou plus à la page, à aucun moment son Booksmart paraît déconnecté ou fruit d’une « vieille » regardant ce qu’elle a connu il y a longtemps sans mesurer l’évolution des mœurs. En plus d’être drôle, parfois décalé, ou tout simplement tendre et touchant, Booksmart est surtout intelligent, déjoue les clichés continuellement asséné par ce type de cinéma, et évoque avec subtilité la pression (souvent inutile) mise sur les étudiants d’aujourd’hui en les terrifiant sur leur avenir périlleux au risque de leur ôter le plaisir de leur jeunesse. Alors qu’on n’en a qu’une.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux