MME MILLS, UNE VOISINE SI PARFAITE de Sophie Marceau : la critique du film

Partagez cet article
18 votes

[Note spectateurs]

Carte d’identité :
Nom : Mme Mills, une voisine si parfaite
Mère : Sophie Marceau
Date de naissance : 2018
Majorité : 07 mars 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h28 / Poids : NC
Genre
: Comédie

Livret de famille : Sophie Marceau, Pierre Richard, Nicolas Vaude…

Signes particuliers : Un accident industriel.

SOPHIE MARCEAU PASSE À CÔTÉ

LA CRITIQUE DE MME MILLS, UNE VOISINE SI PARFAITE

Résumé : Hélène est éditrice de romans à l’eau de rose et mène une vie rythmée par le travail. Elle se réfugie dans les livres, persuadée que la vie y est plus belle que dans la réalité. Se complaisant dans une certaine routine, son quotidien va être bouleversé par l’installation d’une nouvelle voisine, Madame Mills. Cette vieille américaine excentrique va prendre rapidement une importance insoupçonnée dans la vie d’Hélène. Mais les apparences sont parfois trompeuses…. 

Présenté dans la douleur au festival de l’Alpe d’Huez où il a été accueilli aussi froidement qu’une tempête de neige, Mme Mills, Une Voisine si Parfaite réunit l’éternelle Sophie Marceau et l’inénarrable Pierre Richard dans une sorte de vaudeville délirant qui lorgne du côté de Madame Doubtfire avec un esprit plus décalé. Ecrit et Réalisé par une Marceau sur laquelle le temps n’a définitivement plus d’emprise, Mme Mills s’amuse de l’histoire d’une éditrice de roman qui va faire la connaissance d’une voisine bien particulière, en l’occurrence un Pierre Richard qui se déguise en vieille bonne femme excentrique pour approcher sa proie avec l’intention de lui soutirer une obscure œuvre d’art, l’escroc notoire pensant pouvoir en tirer quelques millions auprès d’un collectionneur chinois.

A force d’enchaîner des dizaines et des dizaines de comédies chaque année, on finit par apprendre à ses dépends qu’il y a des degrés dans la nullité. Et Mme Mills redéfinit une catégorie, celle des navets tragiques. Clairement, le film de Sophie Marceau est un accident industriel, une catastrophe à la fois cinématographique et artistique, qui s’enlise d’un bout à l’autre dans la consternation. Mais le seuil de médiocrité est tel, que l’on en vient à baisser les bras, à ne même plus avoir envie de lui tirer dessus à boulets rouges. Ce serait comme pulvériser une ambulance trimballant un malade déjà bien mal en point. Vient alors la tristesse et la gêne de voir ses auteurs et comédiens se débattre dans le vent pour animer un échec absolu, plus pathétique qu’autre chose. Pathétique et embarrassant, c’est exactement ce qui définit le mieux ce Mme Mills, comédie poussive qui ne parvient pas à soutirer le moindre sourire, le moindre amusement, le moindre charme et plaisir. Tout est raté, le public en a conscience, Sophie Marceau elle-même doit en avoir conscience (ce serait faire insulte à son intelligence de ne pas le supposer) et l’on ne peut qu’être spectateur des dégâts d’un film totalement en roue libre, alimenté de dialogues consternants, d’une musique insupportable, d’un ton décalé qui ne fonctionne jamais, et d’une hystérie plus fatigante que grisante.

La proposition est loupée, le résultat jamais drôle, et il est triste que personne n’ait osé le dire plus tôt, avant que ce naufrage prévisible ne voit le jour. Cherchant à faire une comédie à la Billy Wilder, Mel Brooks et autre Stanley Donen sans la noblesse du style, Mme Mills parvient à ne même pas être énervant, juste triste car le public est contraint d’être spectateur d’un bouillon incontrôlé sur le feu, qui plus est extrêmement mal joué.

BANDE ANNONCE :


Par David Huxley

7 commentaires à propos de “MME MILLS, UNE VOISINE SI PARFAITE de Sophie Marceau : la critique du film

  1. Très décevant.
    Les jeux de rôles sont excessifs et surfaits, aucun mouvement et aucune réplique n’est naturelle. Le jeu des acteurs est beaucoup trop théâtral et c’est assez pesant.
    Malgré des moments comiques où on rigole bien grâce à Pierre Richard, le scénario reste assez plat, on se perd un peu dans l’histoire.
    Moi qui aime beaucoup Marceau et Richard, sur ce coup-là, c’est raté..

  2. Quelle déception ! Ce film est fade, incohérent ! Le jeu de Pierre RICHARD est trop excessif dans son rôle de dame et on pourrait penser que Sophie MARCEAU a fait un film pour elle….. ! ! ! Dommage de si bons artistes ! !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.