NEWS : R.I.P., LE LÉGENDAIRE MOGUL RUN RUN SHAW EST MORT…

Partagez cet article
0 votes

Triste nouvelle pour les fans de cinéma de genre, de cinéma bis, de pop-culture et de contre-culture. Le légendaire nabab hongkongais Run Run Shaw est décédé hier à l’âge de 106 ans.

run-run-shaw

Producteur de cinéma, producteur pour la télévision, hommes d’affaires respecté, Run Run Shaw est devenu mondialement célèbre au travers de la firme culte qu’il a créé avec son frère Rumne et incarnant à elle-seule tout un pan de l’histoire du cinéma asiatique : la mythique Shaw Brothers. La popularité internationale des films de kung-fu est en grande partie due au travail de cet homme qui avait bâti ce studio dans les années 50 avant qu’il n’accompagne l’évolution du cinéma made in HK.

ShawBrothersHongKongLtd-1-b

La Shaw Brothers représente un bon millier de films, tous genre confondus. Mais en dehors des mélodrames, des comédies ou des des fresques historiques, ce sont surtout les grands classiques du cinéma d’arts martiaux, kung-fu ou wu xia pian, qui auront donné ses lettres de noblesses à la Shaw Brothers en plus de braquer les projecteurs vers le cinéma hongkongais. On se souvient du célèbre carton de présentation du studio estampillé « SB », auquel même Tarantino rendra hommage avec Kill Bill en le glissant au début de son film. On se souvient des claques prises à la découverte des films de King Hu, Chang Cheh, Chu Yuan, Ho Meng Hua ou Liu Chia-liang, on se souvient du plaisir cinéphilique pris devant des oeuvres exceptionnelles comme Un seul bras les tua tous, L’Hirondelle d’Or, La 36eme Chambre de Shaolin, 5 Venins Mortels, La Main de Fer, Les Griffes de Jade… On se souvient de ces acteurs et actrices charismatiques comme Lo Lieh, Ti Lung, Chang Pei Pei, Gordon Liu, Jimmy Wang Yu, David Chiang, Yueh Hua… Rien de tout cela n’aurait existé sans Run Run Shaw. rappelons que le nabab a également investi dans des productions internationales comme le classique Blade Runner de Ridley Scott en 1982. Run Run Shaw a construit un empire médiatique qui s’est ensuite décliné dans la télévision à partir de 1967.

Run Run Shaw s’est éteint à son domicile à Hong-Kong. Cet immense passionné de cinéma avait 106 ans et une sacrée belle et longue vie derrière lui. Son surnom de « Run Run », il le devait à la légende de ses débuts selon laquelle il aurait débuté sa carrière en distribuant lui-même les bobines de films avec son vélo dans des salles de Singapour et de Malaisie. RIP Monsieur Shaw… et merci !


Le thème de la Shaw Borthers :


Shaw Scope par chuipakon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.