Mondociné

Les femmes prennent la relève dans Ocean’s 8

Partagez cet article
Spectateurs

Ocean’s 8 : la relève féminine et époustouflante d’Ocean’s 11

Vous voulez miser sur un film de qualité pour votre prochaine soirée, dans une ambiance hollywoodienne de type casino bonus sans dépôt ? Voici la suite de la saga Ocean’s, orchestrée par le talentueux Gary Ross. Retour sur le film un an après sa sortie au cinéma : est-il aussi bon que le reste… Ou meilleur ?

Un braquage, une équipe de filles, des super talents

L’idée ne sera pas de revenir sur la critique du film (que nous avions déjà proposée) et qui avait fait ressortir une note moyenne de 2,5/5. Ce que l’on peut dire, un an après sa sortie de juin 2018, c’est que le film fait toujours parler de lui, en bien.

C’est tout un concentré de testostérone féminine qui se retrouve dans ce film, alors que Debbie Ocean, la sœur du défunt Dany a échafaudé un plan incroyable : voler un collier Cartier, le Toussaint, d’une valeur de 150 millions de dollars, au cours du Metropolitan Gala, à celle qui le porte, la vedette de cinéma Daphne Kluger. Pour cela, Debbie rassemble une équipe pour le moins fascinante : des voleuses à la tire, pirate informatique, tailleuse de diamants et autres receleuses, avec un casting de haut vol à l’écran. C’est bien sûr sans compter sur les difficultés que l’équipe rencontrera au cours du braquage : entre anciennes connaissances et rebondissements (heureux ou malheureux), les 110 minutes de film s’enchaînent et divertissent.

Un casting des plus réussis

Si Sandra Bullock est dans les parages, il y a des chances pour que le film soit une réussite, ce qui est le cas ici. Pourquoi ? Parce qu’elle est entourée d’une équipe de choc, aussi bien à l’écran que dans la vraie vie, avec d’abord la déroutante Cate Blanchett, son acolyte directe, à la fois drôle et blasée.

La vedette de cinéma à l’égo démesuré est campée par la talentueuse Anne Hathaway, que l’on adore voir dans un tel rôle. Elle était récemment à l’affiche d’un film de braquage similaire avec Rebel Wilson, « Le Casse du Siècle ». Parmi le reste du casting, on retrouve la chanteuse Rihanna sous les traits d’une voleuse à la tire, Mindy Kaling dans le rôle d’une pirate informatique, Helena Bonham Carter dans celui d’une couturière ou encore Sarah Paulson en innocente mère de famille cachant bien son jeu… de receleuse professionnelle. Des noms qui résonnent dans le milieu du cinéma, et qui donnent bien entendu envie de regarder cette merveille.

Punchlines, humour, second degré, féminisme : voilà un cocktail réussi pour ce film, qui plaira aux jeunes comme aux plus âgés. Mais comment se place ce film par rapport au reste de la saga ?

Lequel de la saga « Ocean » est le plus réussi ?

La question a rapidement été soulevée : entre la trilogie masculine et la sortie féminine de la saga, quel est le meilleur film ? Pour beaucoup, Ocean’s 8 est une copie plutôt réussie de la saga classique : pas de fausse note, de bons dialogues et en toile de fond, des phrases type pour faire réfléchir le spectateur sur les conditions sociales du moment.

Ainsi, Ocean’s 8 va un peu plus loin que la simple comédie féminine : il évoque des sujets essentiels comme la condition de la femme, le poids des apparences, bref, ce n’est pas un film féminin mais un film féministe. Ce blockbuster a été l’occasion de lancer le sujet sur la capacité des femmes à faire comme les hommes, sans qu’on ait besoin de le faire remarquer. D’ailleurs, de nombreux films ont été réalisés dans cet état d’esprit depuis. Comme quoi, on peut parler de sujets importants avec un ton décalé, sans tomber dans le militantisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux