Mondociné

DONNE-MOI DES AILES de Nicolas Vanier : la critique du film

Partagez cet article
Spectateurs

La Mondo-Note :

Carte d’identité :
Nom : Donne-moi des ailes
Père : Nicolas Vanier
Date de naissance : 2019
Majorité : 09 octobre 2019
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h53 / Poids : NC
Genre : Aventure

Livret de famille : Jean-Paul Rouve, Mélanie Doutey, Louis Vazquez

Signes particuliers : Un film mignon qui essaie de défendre une cause.

NICOLAS VANIER ALERTE SUR LA DISPARITION DES OISEAUX

NOTRE AVIS SUR DONNE-MOI DES AILES

Synopsis : Christian, scientifique visionnaire, étudie les oies sauvages. Pour son fils, adolescent obnubilé par les jeux vidéos, l’idée de passer des vacances avec son père en pleine nature est un cauchemar. Pourtant, père et fils vont se rapprocher autour d’un projet fou : sauver une espèce en voie de disparition, grâce à l’ULM de Christian ! Commence alors un incroyable et périlleux voyage… 

Nicolas Vanier, l’explorateur devenu conteur de belles histoires au cinéma, est de retour avec Donne-moi des Ailes, un film inspiré de l’histoire vraie (largement remaniée) de Christian Moullec. Passionné d’oiseaux et grand défenseur de la nature, Christian Moullec avait fait parler de lui avec un projet fou destiné à sauver les oies naines menacées de disparition. Il avait étudié un nouveau trajet migratoire entre la Norvège et la Camargue car le chemin employé par les volatiles était devenu impossible en raison des constructions humaines. Pour les guider, Moullec avait volé avec elles à bord d’un petit ULM fabriqué par ses soins. Ce projet scientifique un peu dingue avait été un succès et Nicolas Vanier lui rend hommage aujourd’hui avec un long-métrage d’aventure familial destiné à sensibiliser l’opinion publique sur les disparitions d’espèces. On estime aujourd’hui qu’un tiers des espèces d’oiseaux a disparu, un second tiers va bientôt disparaître. Que va t-on faire du troisième ?

Avec Donne-moi des Ailes, Nicolas Vanier récupère les bases d’une histoire vraie à laquelle il joint un récit fictif (toute la partie avec le petit garçon incarné par Louis Vazquez) pour ainsi croiser toutes les thématiques chères à son cinéma, l’enfance, la transmission, la préservation de la nature, les rêves… Le mélange donne lieu à une recette efficace au goût de rire et d’émotion. Comédie dramatique aussi mignonne qu’anecdotique sur la forme, Donne-moi des Ailes n’est pas du grand cinéma politique, ni même du grand cinéma tout court, mais un modeste effort touchant et joyeusement enjolivé, qui tente d’apporter sa petite pierre à l’édifice du combat pour l’urgence climatique et la défense de notre planète polluée par l’activité humaine. En utilisant des ressorts allant de la tendresse à la rêverie. C’est naïf, scolaire, bourré de bons sentiments, mais un certain plaisir se dégage à la découverte de cet intrépide voyage aventureux assis sur une charmante histoire qui n’est pas sans rappeler L’envolée sauvage de Carroll Ballard (1996)… à tel point qu’on pourrait presque croire à un remake non avoué tant la partie fiction est quand même pas loin du copier-coller. Bref, du cinéma inoffensif mais qui tente de rabâcher les problèmes liés à une cause planétaire urgente.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

2 thoughts on “DONNE-MOI DES AILES de Nicolas Vanier : la critique du film

    1. C’est pas faux mais un peu plus compliqué que ça. Le film raconte l’histoire de christian moullec qui s’est inspiré des travaux de Lorentz qui.. avait inspiré le film l’envolée sauvage. Mais la partie fiction de Donne-moi des Ailes est effet très proche du film de Ballard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Close
Première visite ?
Retrouvez Mondocine sur les réseaux sociaux