WATERLOO, L’ULTIME BATAILLE DE NAPOLÉON de Hugues Lanneau : la critique du documentaire [Sortie DVD]

Partagez cet article

WATERLOO 2DMondo-mètre
note 6.5 -10
Carte d’identité :
Nom : Waterloo
Parents : Hugues Lanneau, Willy Perelsztejn (idée)
Date de naissance : 2014
Majorité : 02 juin 2015
Type : Sortie DVD
(Éditeur : Showshank Films)
Nationalité : Belgique
Taille : 1h20 / Poids : NC
Genre : Documentaire historique

Signes particuliers : Déjà disponible en DVD, le documentaire Waterloo, L’Ultime Bataille sera également diffusé à la télévision le 13 juin prochain, sur Arte.

LA CHUTE DU STRATÈGE

LA CRITIQUE

Résumé : Waterloo, l’ultime bataille est le récit passionnant de l’une des plus célèbres batailles de l’histoire. Heure par heure et souvent minute par minute, Waterloo retrace les différents tournants du combat. Basé sur les témoignages écrits de combattants réels, Waterloo décrit, sans idéaliser, l’expérience de la guerre, les espoirs, les craintes, la souffrance et la mort. Capture d’écran 2015-06-04 à 09.29.55L’INTRO :

Légende de l’histoire française dont il a écrit les pages les plus célèbres, Napoléon Bonaparte jouit encore aujourd’hui d’un immense pouvoir de fascination, son nom restant gravé à jamais dans la mémoire collective. Sous son « règne » marqué par une ambition conquérante démesurée et sanglante qui l’aura amené à annexer la moitié de l’Europe, la France n’aura jamais été aussi étendue et puissante. Jamais été aussi tragiquement dévastée par la mort aussi, avec les milliers de cadavres jonchant les champs de bataille, d’Arcole à Rivoli, de Marengo à Friedland, en passant par Wagram ou Austerlitz. A l’occasion du bicentenaire de la fameuse et crépusculaire Bataille de Waterloo, qui aura définitivement précipité la fin du règne de l’Empereur, le documentariste belge Hugues Lanneau (sur une idée du producteur Willy Perelsztejn) consacre un docu-fiction retraçant pas à pas, minute par minute, heure par heure, le déroulé du drame de cet ultime fait de guerre qui, en 1815, aura fait 11.000 morts et 35.000 blessés, avant de changer la face de l’Histoire, de la France, de l’Europe, probablement du monde. Waterloo : L’Ultime Bataille – la Fin de Napoléon sort en DVD le 02 juin prochain et sera prochainement diffusé sur Arte, le 13 juin.waterlooL’AVIS :

Mélange de reconstitution, d’images d’illustration, d’écrits de soldats retrouvés et d’interviews de spécialistes et historiens, ce docu-fiction racontant pas à pas la dernière campagne napoléonienne après son retour d’exil de l’île d’Elbe, est un document absolument passionnant qui nous plonge au cœur même du plus retentissant des échecs de l’Empereur. Comment et pourquoi, sont les deux questions au centre de cette analyse historique minutieuse et fascinante, relatant et décryptant de façon didactique et ludique mais aussi, instructive et précise, les raisons de cet échec, de cette débâcle qui aura vu la victoire promise s’effondrer en quelques heures à la suite d’erreurs de jugement, d’erreurs stratégiques, d’erreurs plus générales, et non sans certains concours de circonstances. Remarquablement raconté, parfaitement clair et intelligible, Waterloo : L’Ultime Bataille – la Fin de Napoléon doit son excellence au fait que Hugues Lanneau trouve le ton juste pour expliquer sans jamais perdre, pour se mettre à la portée de tous sans jamais trop sacrifier l’exigence du fond historique d’un récit extraordinairement haletant, et ce malgré le fait qu’on en connaisse tous la destinée finale. Les quelques légers manquements ou petites inexactitudes (certains costumes erronés, quelques raccourcis empruntés) auront un impact très limité sur ce portrait (sauf pour les plus fins connaisseurs) qui demeure pertinent et captivant et auquel on regrettera seulement son manque d’enrichissement au niveau des intervenants, pour brasser l’éventail des points de vue d’historiens sur les évènements (le spécialiste Jean Tulard n’est pas de la partie par exemple).waterloo_3Waterloo : L’Ultime Bataille – la Fin de Napoléon multiplie les points de vue, de Napoléon aux soldats, des généraux français à leurs homologues ennemis. Posant avec intelligence les pièces d’un vaste échiquier et se mettant dans la peau des différents protagonistes concernés, Hugues Lanneau positionne ses pions, pose les bases d’une situation qui a amené, un triste 18 juin 1815, dans la campagne belge à une vingtaine de kilomètres de Bruxelles, à la confrontation entre les armées françaises, anglaises et prusses. Et le documentariste de signer un petit régal de docu-fiction, à la fois impressionnant dans les moyens qu’il se donne pour faire revivre cette bataille au gigantisme dévastateur (bien que davantage de budget n’aurait pas été du luxe), et émouvant via l’apport d’un intimisme bienvenu au travers les lectures des lettres des combattants impliqués adressées à leur famille, qui vient conférer un degré supplémentaire de profondeur à cette plongée épatante dans le chaos général où la donne changeait sans cesse, et où régnaient des sentiments contradictoires, la peur, la confiance, le courage, l’abattement, l’espoir, la souffrance. « L’art d’être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l’art de réussir » disait Napoléon. Et voilà une citation qui incarne à elle-seule comment la Bataille de Waterloo a pu basculer. Pourquoi ? Pour cela, on vous conseille de ne pas passer à côté de cette reconstitution épique et captivante, racontée quasiment comme un thriller historique haletant.

EXTRAIT :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.