ROCK N’ ROLL de Guillaume Canet : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article

Rock_n_roll_afficheMondomètre
note 3.5 -5
Carte d’identité :
Nom : Rock n’ Roll
Père : Guillaume Canet
Date de naissance : 2016
Majorité : 15 février 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 2h00 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Guillaume Canet, Marion Cotillard, Gilles Lellouche, Camille Rowe, Philippe Lefebvre, Johnny Hallyday, Kev Adams, Ben Foster, Maxim Nucci…

Signes particuliers : Guillaume Canet balance sa vie à l’écran, avec beaucoup d’autodérision.

GUILLAUME CANET MET EN SCÈNE SA VIE

LA CRITIQUE DE ROCK N’ ROLL

Résumé : Guillaume Canet, 43 ans, est épanoui dans sa vie, il a tout pour être heureux.. Sur un tournage, une jolie comédienne de 20 ans va le stopper net dans son élan, en lui apprenant qu’il n’est pas très « Rock », qu’il ne l’a d’ailleurs jamais vraiment été, et pour l’achever, qu’il a beaucoup chuté dans la «liste» des acteurs qu’on aimerait bien se taper… Sa vie de famille avec Marion, son fils, sa maison de campagne, ses chevaux, lui donnent une image ringarde et plus vraiment sexy… Guillaume a compris qu’il y a urgence à tout changer. Et il va aller loin, très loin, sous le regard médusé et impuissant de son entourage. Rock_n_roll_1

Pour qui compte voir Rock n’ Roll, il va y avoir deux catégories de personnes : ceux qui vont le trouver pompeux et nombriliste, et les autres. C’est vrai qu’à première vue, un acteur-réalisateur qui fait un film sur lui-même, qui fait aussi jouer sa femme et ses potes, ça pourrait paraître un poil égocentrique, pour ne pas dire beaucoup. Et pourtant !Rock_n_roll_2Avec Rock n’ Roll, Guillaume Canet s’octroie un culot que peu aurait osé. Là où certains verront du narcissisme et un ego surdimensionné, on pourrait voir dans ce nouveau long-métrage, un portrait sincère et pas très flatteur du personnage et/ou de l’homme. Ainsi, Guillaume Canet n’hésite pas à utiliser le second degré et l’autodérision sur sa propre personne, pour peindre un tableau réaliste de sa condition de quarantenaire au cinéma et dans sa vie. Il l’admet difficilement, mais il est moins séduisant qu’avant, il est casé avec une actrice ultra-connue ayant le vent en poupe, et il est père de famille un brin pantouflard sur les bords. Bref, il n’envoie pas du rêve le père Canet, il n’émoustille plus la midinette. En fait, il n’est tout simplement plus très « rock ». Tout le propos du film.283534.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxLe premier a en prendre pour son grade dans Rock n’ Roll, c’est bien sûr lui-même, mais pas seulement. Il lance sa bien aimée oscarisée (Marion Cotillard) dans le mur de la dérision, faisant d’elle une actrice sans cesse à la recherche de rôles à Oscar, la réduisant -sous le ton de l’humour- à une machine obsédée et prête à tout pour son travail. En exploitant ainsi l’image de sa femme, il la casse, la rend humaine et accessible. C’est d’ailleurs un point très réussi du film, Guillaume Canet invitant le public à rentrer dans l’intimité de son couple. Même si celui-ci est magnifié, il n’en reste pas moins que l’on y croit : loin du glamour qu’on pourrait lui prêter, le couple Canet-Cotillard est un couple comme les autres, avec ses habitudes, ses disputes et son quotidien. Et à côté de ça, l’acteur-réalisateur se met en scène, dans ce qu’il a de plus simple, un homme de 40 ans qui vieillit, avec ses doutes sur sa carrière, mais surtout sur son image. Il le fait avec beaucoup d’humour, n’hésitant pas à se ridiculiser et à se mettre en danger pour se donner jouissivement en spectacle.080860.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxRock n’ Roll est une comédie sur l’autodérision, les doutes, un film qui parlera à tout le monde, qui fait entrer dans l’intimité des personnalités du cinéma en cassant cette barrière entre le mythe et la réalité. C’est fin, drôle, osé, le sujet est intéressant, et c’est un joli pied de nez à tous les tabloïds qui cherchent sans cesse l’exclusivité en s’immisçant dans la vie des stars pour titiller notre côté voyeuriste. Guillaume Canet nous étale sa vie en pâture, et on se régale à la regarder, sans la moindre culpabilité !

BANDE-ANNONCE :

Par Fanny Ghalem

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.