RIP : Encore un grand qui nous quitte, Omar Sharif est décédé

Partagez cet article
0 votes

C’est une nouvelle icône qui vient de nous quitter en cet été 2015 décidément faucheur. L’acteur égyptien Omar Sharif, célèbre pour ses prestations dans de nombreux chefs d’oeuvre du cinéma tels que Lawrence d’Arabie ou Le Docteur Jivago, mais également pour une filmographie immense et sensationnelle, nous a quittés à l’âge de 83 ans suite à une crise cardiaque.omar_sharif-771490On riait souvent en évoquant « l’acteur de la pub pour le Tiercé Magazine qui était son dada ». Mais la réalité, c’est que tout le monde connaissait Omar Sharif, véritable mythe du septième art. Michel Demitri Chalhoub, dit Omar Sharif, est né à Alexandrie en 1932. Fils de bonne famille, il débutera au cinéma à l’âge de 21 ans, sous la direction d’un autre égyptien célèbre, le metteur en scène Youssef Chahine. C’était dans Ciel d’enfer en 1954. Le début d’une carrière fascinante où son talent n’aura eu d’égale que son charme séducteur. Alors star égyptienne, le Festival de Cannes le mettra dans la lumière. Omar Sharif enchaînera quelques rôles en Egypte avant de voir sa célébrité lancée dans le monde entier grâce à David Lean, qui fera de lui une star mondiale en 1962, avec le rôle d’Ali El-Kharish dans Lawrence d’Arabie face à Peter O’Toole. Un Golden Globe plus tard, Omar Sharif retrouve David Lean une seconde fois en 1965 pour le Docteur Jivago, l’un de ses rôles les plus mythiques. Et cette fois-ci, ce ne sera pas le Golden Globes du Meilleur Second rôle mais du meilleur acteur.fhd965DZV_Omar_Sharif_031@025706De Genghis Khan à La Nuit des Généraux, de Mayerling à Funny Girl, de Che ! de Richard Flesiher à Les Possédés d’Andrzej Wajda en passant par Quand la panthère rose s’emmêle ou Top Secret des ZAZ, Omar Sharif connaîtra alors une carrière extrêmement variée. En 2003, il est auréolé d’un Lion d’Or à Venise pour l’ensemble de sa carrière. En 2004, ce sera un César du meilleur acteur pour Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran de François Dupeyron. Son dernier rôle au cinéma, c’était en 2012 avec Rock the Casbah de Laïla Marrakchi. Adieu à un immense gentleman du cinéma, un homme réputé pour son caractère colérique, mais surtout un très très grand acteur.omar-sharif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.