NEWS : BRUCE WILLIS EN A MARRE DES FILMS D’ACTION

Partagez cet article
0 votes

La récente affaire Stallone-Willis a fait tiquer tout le monde. Pour rappel, Sylvester a tout simplement bazardé l’idée d’un retour de Bruce Willis dans la saga Expendables en se fendant d’un tweet où il qualifiait la star de « fainéante et avide ». Explications le lendemain, Willis réclamait un cachet d’un million par jour de tournage pour figurer au générique ! Un souhait qu’il savait pertinemment impossible et qui a eu le don d’énerver Rocky Balboa. Les choses se sont tassées et depuis, des rumeurs faisaient état d’une explication bien simple et évidente. Bruce Willis ne souhaitait pas rempiler mais ne savait pas comment dire non. Il a alors trouvé une parade qui ferait que le « non » serait naturel. Sauf qu’en jouant à cela, il aura empiré les choses…

Bruce-Willis-montre-Looper-J.-Dent-London

Pourquoi reparle t-on de tout ça ? Tout simplement parce que le comédien vient de donner une interview à un magazine espagnol durant la promo de Red 2 dans lequel il livre quelques éléments d’explication. A 58 ans, la mégastar du cinéma d’action dit tout simplement en avoir ras le bol du genre ! John Die Hard McClane va t-il nous lâcher ?? Possible… ou pas. En effet, Bruce Willis confie ses états d’âme et explique qu’il adore toujours autant son métier mais qu’à son âge, il a un peu fait le tour du cinéma musclé d’explosions et de fusillades. Désormais, tout ça l’ennuie. L’acteur est lassé et voudrait varier les plaisirs maintenant, faire d’autres choses, ce qu’il a d’ailleurs commencé à faire depuis un moment puisqu’il est devenu un comédien assez hétéroclite variant les plaisirs même s’il revient très régulièrement à l’action. Pourquoi y revenir du coup ? Tout simplement parce que, poursuit-il, le cinéma d’action est celui qui rapporte le plus et qu’il aime gagner beaucoup d’argent !! Second degré ? Provocation ? Visiblement ni l’un ni l’autre, juste un acteur sincère qui dit le fond de sa pensée là où d’autre n’oserait jamais le faire ! En tout cas, il est lucide le Bruce et ne perd pas le Nord. Il se pourrait donc bien que même si ce sera à contrecœur, on le voit encore dans quelques films virils à l’avenir. Enfin, dernier point, souvent signe de fatigue et lassitude chez un comédien, Willis a évoqué le problème de sa passion pour son métier. Faire un film est ce qui l’éclate mais dans le monde moderne, son job ne se résume pas à cela. Il faut ensuite le vendre, faire la promo autour du monde. Et cette partie là ne l’amuse plus du tout. Il préfèrerait tellement se contenter de tourner, tourner et tourner, de seulement être impliqué dans la fabrication sans devoir assumer l’après. Willis, un acteur bientôt sexagénaire blasé de son créneau de toujours ? Blasé tout court ? On suivra de près ses futurs choix de carrière, partagé entre l’argent et l’envie réelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.