LA MONNAIE DE LEUR PIÈCE d’Anne Le Ny : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

[Note spectateurs]

Carte d’identité :
Nom : La Monnaie de leur Pièce
Mère : Anne Le Ny
Date de naissance : 2017
Majorité : 10 janvier 2018
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h30 / Poids : NC
Genre
: Comédie

Livret de famille : Julia Piaton, Baptiste Lecaplain, Margot Bancilhon, Miou-Miou, Anémone…

Signes particuliers : Une comédie très plan-plan.

PETITS HÉRITAGES DE FAMILLE

LA CRITIQUE DE LA MONNAIE DE LEUR PIÈCE

Résumé : Paul, Nicolas et Charlotte, trois frères et sœur, ont toujours pensé qu’ils hériteraient de la riche tante Bertille. Hélas pour eux, à la mort de la vieille dame, ils découvrent qu’elle a tout légué à Eloïse, cette cousine exaspérante et pot-de-colle qu’ils n’avaient pas vue depuis longtemps. En faisant à nouveau irruption dans leur vie, que cherche-t-elle exactement ? 

L’AVIS « POUR » :

Si les jeunes générations la voient souvent comme la gentille gouvernante d’Intouchables, Anne Le Ny a une solide expérience du métier qui remonte aux années 90, expérience qu’elle a fini par mettre au service d’une seconde casquette : la mise en scène. Avec La Monnaie de leur Pièce, l’artiste signe son cinquième long-métrage après Ceux qui Restent ou Les Invités de mon Père. La Monnaie de leur Pièce ou une comédie gentiment cynique emmenée par Julia Piaton, Baptiste Lecaplain, Margot Bancilhon, Alice Belaïdi et Miou-Miou. L’histoire d’une fratrie qui a toujours lorgné sur l’héritage de la vieille tante Bertille (Anémone). Mais l’heure du décès enfin venue, la surprise est terrible, la vieille tante exécrable a tout légué à une lointaine cousine coincée et insupportable.

Avec Anne Le Ny, on a toujours l’assurance de ne jamais croiser la route d’une comédie populaire bien lourdingue et potache comme le cinéma français aime les faire. La réalisatrice nous a toujours habitués à un style plus fin, moins tape-à-l’œil, plutôt pince-sans-rire, oscillant entre douce férocité et tendresse touchante, mais aussi entre le populaire et le cinéma d’auteur. Avec La Monnaie de leur Pièce, elle ne déroge pas à ce ton si séduisant dans Les Invités de mon Père par exemple, pas plus qu’elle ne déroge aux défauts qui entourent son travail depuis toujours. Comme d’habitude, ce nouveau long-métrage est assez vieillot dans sa facture, sorte de variation bobo-rétro lorgnant vers le cinéma d’un Denis Arcand, voire d’un petit Woody Allen. Mais si l’on aimera le côté piquant de certaines situations, l’humour vitriolé qui coule derrière le scénario d’une comédie presque noire, s’amusant des travers de la nature humaine entre égoïsme, avarice et petit cynisme coupable, on regrettera toutefois qu’Anne le Ny n’ait pas su élever son effort en embrassant un ton plus moderne dans l’approche. Une écriture cousue de fil blanc, un style daté et rrès plan-plan, ou le recours à un narrateur par exemple, sont quelques exemples parmi d’autres, de ces petites maladresses qui désamorcent certains effets et alourdissent une œuvre qui aurait pu être plus fluide et sémillante avec un traitement plus original et moins appuyé pour soutenir le regard. Mais en dépit de ses faiblesses et d’une interprétation hasardeuse de certains comédiens, La Monnaie de leur Pièce a au moins le mérite de nourrir une proposition, pas forcément aboutie, mais attachante et soutenue par un bel amour pour ses personnages.

Par Nicolas Rieux

 

L’AVIS « CONTRE » :

C’est une histoire qui ressemble un peu à celle des trois petits cochons mangés par le Grand Méchant Loup. Sauf qu’ici, le Grand Méchant Loup est une belle jeune femme veuve et BCBG répondant au doux nom d’Eloïse, ou encore de « Crampon », pour les intimes. Ce méchant surnom, donné par ses cousins (les trois petits cochons) dans leur jeunesse, reflète bien ce qu’ils pensaient, et pensent toujours de cette cousine bourge, coincée et pot-de-colle. Pour elle en revanche, les trois petits cochons représente tout le contraire de ce qu’elle connaît : la liberté et la famille plus ou moins nombreuse et surtout, soudée. Bref, un clan auquel appartenir. Jusque-là, l’histoire tient la route, avec une jolie comparaison tout le long du film sur le comportement des meutes de loups avec celui des humains. Mais comme le dit l’un des personnage du film : « Les loups n’ont pas de comptes en banque, et ça fait une vrai différence avec les hommes ! ». Et en effet, c’est quand il est question de gros sous que le bât blesse et que le vent commence à souffler sur la maison des petits cochons. L’héritage comme monnaie d’échange pour une « Crampon » qui va troquer les dons contre un peu d’amour est une bonne idée, avec une vraie problématique : peut-on acheter l’amour de son prochain ? Le problème, c’est que le film ne répond pas vraiment à la question. D’après ce que l’on a compris, ça peut marcher mais ça donne des ambiances de réveillon de Noël assez pourraves. Autre problème du film : très peu d’intrigues initiées apportent de retour sur investissement, aucune n’étant vraiment bouclée à la fin. Des personnages apparaissent et disparaissent sans explication ni même logique, bref l’ensemble est un peu flou. Si on ajoute à cela une voix off assez pénible qui donne trop souvent l’impression de regarder un film en audio-description malgré la sympathique voix de François Morel, on peut dire que sans être le navet de l’année, La Monnaie de leur Pièce n’est pas non plus le chef-d’œuvre du siècle. Côté points positifs : la relation entre les frères et sœurs est plutôt bien sentie, et l’on apprécie la personnalité distincte de ces trois individus proches mais si différents dans leurs conceptions de la vie et de l’utilisation de l’argent. Pour le casting on retiendra surtout les trois femmes du film : Julia Piaton (Eloïse/Crampon), Miou-Miou en mère gentille mais à côté de la plaque, et Margot Bancilhon qui campe la jeune sœur de la fratrie, la seule à garder tant bien que mal ses idéaux de révolutionnaires de gauche malgré l’appel du magot.

Par Raphaela Louy

BANDE ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.