EXTE de Sono Sion : la critique du film
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article
0 votes

exte_blu-rayMondo-mètre
note 2 -5
Carte d’identité :
Nom : Ekusute
Père : Sono Sion
Date de naissance : 2007
Majorité : 12 octobre 2016
Type : Sortie Blu-ray, DVD
Nationalité : Japon
Taille : 1h45 / Poids : NC
Genre : Épouvante, Policier

Livret de famille : Ren Ohsugi, Chiaki Kuriyama, Sato Megumi…

Signes particuliers : Encore un film fou pour Sono Sion. Fou mais forcément réussi.

L’ATTAQUE DES CHEVEUX TUEURS !

LA CRITIQUE DE EXTE

Résumé : Lors d’une inspection, des agents des douanes découvrent le cadavre d’une jeune femme dont la chevelure continue de croître. Cet étrange phénomène n’échappe pas au gardien de la morgue qui entreprend de fabriquer des extensions pour les revendre aux salons de coiffure. Mais tous ignorent que ces extensions, douées d’une vie propre, sont muées par des pulsions meurtrières. Accompagnée de sa nièce, une apprentie coiffeuse va tenter de démêler le mystère avant que d’autres décès ne surviennent… exte_filmIls sont deux à vraiment se partager la couronne du cinéaste le plus barré du Japon. D’un côté, l’over-prolixe Takashi Miike, de l’autre, le plus singulier (mais tout aussi productif) Sono Sion. Réalisé en 2007, Exte débarque chez nous en vidéo quasiment dix ans plus tard. Entre-temps, Sono Sion a tourné plus de quinze films (dont l’excellent Guilty of Romance) ! Passons sur ce contretemps pour évoquer ce premier vrai film d’horreur du metteur en scène, et au passage l’une de ses premières œuvres réellement commerciales.215613-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxExte est une nouvelle œuvre dingue, peut-être l’une des plus tarées de Sono Sion, ou pas loin. A tel point que rien la lecture du pitch amuse tant il semble complètement fêlé du ciboulot. Une histoire de corps de femme retrouvé et dont les cheveux continuent de pousser post-mortem, d’employé d’une morgue obnubilé par tout ce qui est capillaire, de vol de cadavre pour revendre des extensions aux salons de coiffure. Ah, et sinon, lesdits cheveux s’avèrent vivants et meurtriers, tuant ceux qui les utilisent ! Voilà, voilà….8502-exteAvec Exte, Sono Sion navigue entre plusieurs registres pour un résultat aussi surréaliste que singulier. L’ensemble revendique son appartenance à l’épouvante, le ton très second degré l’amène à glisser régulièrement vers la comédie, un sous-intrigue autour d’une enfant battue lui confère des notes dramatiques dérivant vers le film social… Bref, Exte est un mélange de plein de choses juxtaposées dans un long-métrage assez étrange. Sauf que le mariage des éléments peine à prendre dans un tout fait de maîtrise et d’homogénéité. Trop désordonné dans l’esprit malgré une écriture que l’on sent travaillée, Exte décontenance en permanence, trop cette fois pour que l’on puisse accrocher à la fantaisie chère au cinéma de Sion. A l’arrivée, en dépit de quelques séquences mémorables rappelant le génie visuel du cinéaste nippon, reste essentiellement l’impression d’une série B semi-nanarde, seulement relevée par quelques fulgurances trop éparses pour en faire un film au génie post-moderne délicieusement déjanté.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.