Crimson Peak : L’avant-première parisienne en présence de Guillermo del Toro, Tom Hiddelstone et Mia Wasikowska

Partagez cet article
0 votes

Soirée évènement du côté de l’UGC Ciné Cité Bercy à Paris en ce 28 septembre. Universal y dévoilait l’un de ses films phares de la fin d’année, Crimson Peak de Guillermo del Toro, avec Mia Wasikowska, Tom Hiddelstone et Jessica Chastain. Si la belle rousse n’était pas présente, le reste du casting était au rendez-vous sur le tapis rouge. On y était justement.

Pour rappel, Crimson Peak sortira le 14 octobre prochain. Le film étant sous embargo critique, nous vous en parlerons ultérieurement.

L’histoire : Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière en herbe, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak ». Une marginale dans la bonne société de la ville de par sa fâcheuse « imagination », Edith est tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance et le docteur Alan McMichael.

Dans sa présentation, Guillermo del Toro est brièvement revenu sur son nouveau long-métrage, d’inspiration très romantique et gothique, sur lequel il travaille depuis de longues années. « Ce n’est pas tant un film qui fait peur. C’est plutôt un film étrange et troublant où les êtres humains sont ceux qui, finalement, font le plus peur. […] De tous mes films, c’est celui que j’ai voulu le plus stylisé, le plus travaillé. Je voulais aussi que tout soit réel pour le public. Les fantômes sont de vrais acteurs avec des costumes, et pas des effets spéciaux. J’ai travaillé un peu comme un peintre pour les décors etc… Et si vous prêtez bien attention, vous verrez que chaque détails, chaque éléments du décor, est un indice qui vous raconte le film. Une autre différence par rapport aux films gothiques habituels, c’est que la violence ou la sexualité, est traitée de manière très différente d’avec les films classiques hollywoodiens. […] Et Mia Wasikowska, a une présence extraordinaire et son personnage est très loin, des traditionnelles demoiselles en détresse. Et c’était important pour moi, que la beauté et la force, aillent ensemble.« 

DSC01795
Crimson Peak_1 DSC01800 DSC01802 DSC01804 DSC01807 DSC01808 DSC01814 DSC01819

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.