VAMPIRES EN TOUTE INTIMITÉ de Taika Waititi & Jermaine Clement : la critique du film [sortie e-cinema]

Partagez cet article

076947.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 6 -10
Carte d’identité :
Nom : What we do in the shadows
Père : Taika Waititi & Jermaine Clement
Date de naissance : 2015
Majorité : 30 octobre 2015
Type : Sortie e-cinema
Nationalité : Nouvelle-Zélande
Taille : 1h22 / Poids : NC
Genre : Comédie, Horreur

Livret de famille : Taika Waititi (Viago), Jermaine Clement (Vladislav), Jonathan Brugh (Deacon), Cori Gonzales-Macuer (Nick), Stuart Rutherford (Stu), Jackie van Beek (Jackie), Ben Fransham (Petyr), Elena Stejko (Pauline)…

Signes particuliers : La version originale fait parler d’elle depuis plus d’un an et demi. Découvrez maintenant la « Version Français Originale » écrite et dirigée par Nicolas Charlet & Bruno Lavaine, adaptant les dialogues originaux à la France et en français.

C’EST ARRIVÉ PRÈS DE CHEZ VOUS…

LA CRITIQUE

Résumé : Comment fait-on quand on est vampires depuis des siècles et qu’on doit discrètement vivre en coloc en 2015 dans la banlieue de Limoges ? C’est ce que nous propose de découvrir une équipe de documentaire, en partageant l’intimité d’une bande de potes suceurs de sang ! Geoffroy, Miguel, Aymeric et Bernard nous ouvrent les portes de leur cœur et celle de leur quotidien un tout petit peu complexe. Comment organiser les tours de vaisselles sur 5 siècles ? Comment rentrer en boîte de nuit en redingote et chemise à jabot ? La vie éternelle, est-ce vraiment si cool ? Doit-on forcément traiter son esclave comme un esclave ? Un humain peut-il aussi être un ami et pas un diner ? Comment éteindre un pote vampire qui a pris feu sans extincteur ? Comment dévorer une fille sans lui faire passer une trop mauvaise soirée quand même ? Comment se retenir de casser la figure à JC, apprenti vampire super sympa mais super pas discret ?Autant de questions auxquelles ils n’ont pas forcément les bonnes réponses !vampires-en-toute-intimite-01L’INTRO :

Acclamé à Sundance ou encore porté par des notes dithyrambiques sur des sites références tels que IMDb ou Rotten Tomatoes, la comédie horrifique néo-zélandaise Vampires en Toute Intimité n’en finissait plus de faire parler d’elle et d’alimenter le buzz depuis plus d’un an. L’effort du duo Taika Waititi et Jermaine Clement (également acteurs), soutenu financièrement par le célèbre site internet Funny or Die pour développer en long leur court-métrage What We Do in the Shadows tourné en 2006, débarque en France en e-cinema dans une version doublée, dirigée par le tandem Nicolas et Bruno (deux spécialistes du détournement qui ont longtemps bossé dans le clip, la pub ou pour Canal+) et réunissant les voix d’artistes tels que Alexandre Astier, Fred Testot, Bruno Salomone ou Zabou Breitman. Vampires en Toute Intimité, c’est l’histoire d’une équipe de tournage qui suit pendant quelques mois une groupe de vampires vivant en colocation, dans le but de réaliser un documentaire. L’occasion de découvrir l’intimité de ces suceurs de sang, qui vivent cachés, tout comme leurs compatriotes zombies, loups-garous et autres, dans les recoins de notre société, en essayant d’être le plus discret possible.195177.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’AVIS :

Vampires en Toute Intimité est le résultat d’un pari complètement farfelu mais qui fonctionne à merveille. Une entreprise à la fois originale et pleine de fraîcheur (même si le concept du mockumentary n’a rien de nouveau), suivant avec tendresse et amusement, le quotidien souvent mouvementé de quatre vampires attachants, entre leurs exploits sanglants et leurs disputes sur les tours de vaisselle ou de ménage. Vampires en Toute Intimité dynamite les codes classiques du cinéma vampirique poussiéreux et propose une alternative nouvelle, une pure comédie gentiment déjantée soutenue par des pics d’hémoglobine en faisant un divertissement idéalement calibré pour Halloween et au-delà. La force de cette petite pépite délicieuse et rigolote comme pas deux, réside avant tout dans la façon dont le duo Taika Waititi et Jermaine Clement ont élaboré leurs personnages, tous incarnés, représentatifs et très différents les uns des autres. Il y a Aymeric, le doux gentillet maniaque de la propreté, Miguel, une sorte de Fonzy des vampires qui se la joue faux rebelle cool et détaché, Geoffroy, le grand séducteur de la bande, adepte de l’élégance et des traditions séculaires, et enfin Bernard, le vieil ermite de 800 ans d’âge qui n’est pas sans rappeler le Nosferatu de Murnau. A ce petit groupe fonctionnant tant bien que mal en harmonie, vient se rajouter J.C., transformé en vampire par un membre de la communauté, et qui va vite poser de sérieux problème par son incapacité à tenir sa langue sur son nouvel état, profitant de l’aubaine pour séduire la gente féminine en se faisant passer par la source d’inspiration de Twilight ! Et dans son giron, son pote d’enfance, Gilles, qui est… humain.Vampires-en-toute-intimit-la-comdie-WTF-Sympathique et tenant bien sur la longueur son procédé du documentaire-vérité, Vampires en Toute Intimité est une distraction curieuse, pleine d’humour et de rebondissements trépidants malgré quelques petits ventres mous en cours de route. Néanmoins, on se délecte de cette farce joyeusement entachée de sang… du moins dans sa version originale. Car malheureusement, il y a ce doublage supervisé par Nicolas et Bruno. Une irritation permanente pour les oreilles tant chaque dialogue ou intonation y est poussé à l’extrême limite de la parodie ridicule. C’était sans doute les intentions du duo mais le résultat est pour le moins compliqué à endurer.

BANDE-ANNONCE VF :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.