CHLOE & THEO de Ezna Sands : la critique du film
Sortie DVD

Partagez cet article
0 votes

chloe_et_theo_DVDMondo-mètre
note 5 -10
Carte d’identité :
Nom : Chloe & Theo
Père : Ezna Sands
Date de naissance : 2015
Majorité : 25 novembre 2015
Type : Sortie vidéo
(Éditeur : M6 Vidéo)
Nationalité : USA, Canada
Taille : 1h52 / Poids : NC
Genre : Comédie, Drame

Livret de famille : Theo Ikummaq (Theo), Dakota Johnson (Chloe), Mira Sorvino (Monica), Christopher Backus (Joe), Ashley Springer (Tyler),  Andre de Shields (Mister Sweet)…

Signes particuliers : Un joli film à voir en cette période de Cop21 et de combat pour l’écologie.

LE MESSAGE POIGNANT D’UN INUIT

LA CRITIQUE

Résumé : Théo est Inuit, il décide de se rendre à New York afin d’ouvrir les yeux des gens aux effets négatifs du réchauffement climatique. Sur place, il rencontre une jeune femme sdf obsédée par Bruce Lee. Le drôle de duo se lie d’amitié. Ils décident de se battre ensemble pour faire changer les choses.049228L’INTRO :

Le but du petit drame indépendant Chloé & Théo était de faire entendre au plus grand nombre son message fort et alarmant. Malheureusement, et malgré la présence au générique de quelques stars telles que Dakota Johnson (50 Nuances de Grey) ou Mira Sorvino, le noble effort du cinéaste Ezna Sands n’aura pas connu une distribution américaine à la hauteur de ses intentions de communication d’un avertissement important. Sorti dans quelques salles puis en vidéo à la demande, Chloé & Théo tente de profiter d’un alignement des planètes favorables à sa démarche en France, sortant en DTV chez nous alors que se profile la Cop21 à Paris, en cette fin de mois de novembre. Comédie dramatique à portée écologique, Chloé et Théo est basé sur une histoire vraie, celle d’un inuit ayant fait le long voyage de son grand nord natal vers New-York, pour tenter de convaincre les « leaders du sud » de modifier leur comportement car le réchauffement climatique menace les siens, leur habitat et par extension, le monde tout entier.chloetheo2L’AVIS :

Jolie fable écologique touchante de simplicité, Chloé & Théo n’est pas un très bon film en soi d’un point de vue purement cinématographique. Mais la tentative de Ezna Sands est sauvée de justesse par son capital sympathie, l’attachement envers son personnage inuit à la douce naïveté désarmante, et la sincérité de sa noble démarche visant le pamphlet au message aussi résonnant que tristement reconnu. Ezna Sands a longtemps officié en tant que script-doctor sur une bonne trentaine de longs-métrages. Dommage qu’il n’ait pas su tirer parti de son expérience de l’écriture pour peaufiner le scénario de son Chloé & Théo, qui affiche faiblesses diverses et manque d’ambitions dans la façon de mouler son discours dans une histoire de cinéma. Confondant trop souvent candeur et naïveté, Chloé & Théo se contente d’être mignon et s’enferme dans un récit d’emballage trop pauvre pour soutenir de la meilleure des manières ses intentions premières, d’alerter l’opinion publique avec puissance et impact émotionnel. Les ficelles dramatiques y sont souvent empreintes de facilité et noient le message dominant adossé à son beau personnage tout en simple philosophie naturaliste, dans une tentative s’apparentant davantage à un téléfilm au fond intéressant mais au package maladroit. Côté interprétation, on s’attendrira autant devant son acteur inuit non-professionnel (Theo Ikummaq) que l’on ne pourra constater à nouveau une évidence déjà remarquée : Dakota Johnson est une piètre comédienne. Reste quelques idées de mise en scène éparses et ce message, toujours ce message, formidablement invoqué par son comédien authentique.

LA BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Un commentaire à propos de “CHLOE & THEO de Ezna Sands : la critique du film
Sortie DVD

  1. Moi j’ai bien aimé cette jolie fable écologique (ou feel-good movie qui met du baume au coeur). Et pour une fois, j’ai trouvé que Dakota Johnson jouait bien son rôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.