L’EMBARRAS DU CHOIX d’Eric Lavaine : la critique du film
Sortie cinéma

Partagez cet article
0 votes

l'emabarras_du_choic_afficheMondomètre
note 2.5 -5
Carte d’identité :
Nom : L’embarras du choix
Père : Eric Lavaine
Date de naissance : 2016
Majorité : 15 mars 2017
Type : Sortie en salles
Nationalité : France
Taille : 1h37 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Alexandra Lamy, Arnaud Ducret, Jamie Bamber, Sabrina Ouazani, Anne Marivin, Lionnel Astier, Jérôme Commandeur…

Signes particuliers : Une comédie efficace.

RETOUR CHEZ LAVAINE

LA CRITIQUE DE L’EMBARRAS DU CHOIX

Résumé : Frites ou salade ? Amis ou amants ? Droite ou gauche ? La vie est jalonnée de petites et grandes décisions à prendre. LE problème de Juliette c’est qu’elle est totalement incapable de se décider sur quoi que ce soit. Alors, même à 40 ans, elle demande encore à son père et à ses deux meilleures amies de tout choisir pour elle. Lorsque sa vie amoureuse croise la route de Paul puis d’Etienne, aussi charmants et différents l’un que l’autre, forcément, le cœur de Juliette balance. Pour la première fois, personne ne pourra décider à sa place…l'embarras_du_choix_4Un an seulement après le succès de Retour Chez ma mère (plus de 2 millions d’entrées), le réalisateur Éric Lavaine retrouve sa muse Alexandra Lamy pour L’embarras du choix, une nouvelle comédie où l’actrice incarne Juliette, une quadragénaire affublée d’un drôle de handicap : une incapacité chronique à faire des choix. Que ce soit choisir ses habits le matin ou choisir son plat au restaurant, Juliette s’en remet toujours aux autres, ses copines, son père ou ses petits-amis, lesquels la quittent dès qu’ils sont au bout du rouleau. Mais le pire, c’est quand Juliette va devoir faire face à un dilemme cornélien, Paul, le bel écossais qu’elle a rencontré à la suite d’un malentendu du genre Tinder, ou Etienne, un séduisant chef cuisto drôle et sympathique qu’elle a maladroitement dragué en soirée…l'embarras_du_choix_3Avec L’embarras du choix, Éric Lavaine signe une comédie romantique plutôt amusante et efficace, du genre à faire passer un bon moment même si ses limites se dessinent très vite. Inégale dans le rire, L’embarras du choix saura satisfaire les amateurs de comédies françaises simples, autant qu’il n’intéressera guère les cinéphiles avertis à la recherche de plus qu’un divertissement ultra-populaire. Formaté pour entrer dans le moule des comédies bien de chez nous et sans grande originalité, le film d’Eric Lavaine tire quelques sourires, entretient bien son suspens (capable de surprendre), surfe généreusement sur sa volonté de fraîcheur et son dynamisme, mais ne parvient à se délester des clichés et des passages obligés, pas plus qu’il ne réussit à marquer sa différence pour s’élever au-dessus du lot. Reste un point de départ original, une Alexandra Lamy pétillante, et des seconds rôles qui fonctionnent (la bonhommie d’Arnaud Ducret régale, autant que le charme de Jamie Battlestar Galactica Bamber). Pas la comédie de l’année mais les amateurs apprécieront, à condition de survivre à un caméo lourdingue de l’inénarrable Dubosc.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.