WALL CINÉ PICTURES – n°21 : trois idées de films à voir ou à revoir
Ciné-club

Partagez cet article
0 votes

21ème numéro du Wall Ciné Pictures, notre rendez-vous « ciné-club » du samedi et ses trois idées de films à voir ou à revoir. Au programme de cette nouvelle escale dans l’histoire du cinéma, un classique du film de boxe, une comédie hilarante et un Costa-Gavras mésestimé.

nous-avons-gagn-ce-soir-affiche_94425_15370note 5 -5

NOUS AVONS GAGNÉ CE SOIR
De Robert Wise – 1949 – 1h12
Genre : Drame, Boxe – USA
Avec : Robert Ryan, George Tobias, Audrey Totter…

Synopsis : Bill Thompson, un boxeur sur le déclin, doit se coucher lors d’un combat. Mais dans un sursaut d’orgueil, il fait volte-face et met son adversaire au tapis. Il doit maintenant faire face aux conséquences.

Amateurs de films de boxe, Nous avons gagné ce soir est probablement l’un des meilleurs films du genre. Chef-d’œuvre signé Robert Wise, porté par un formidable Robert Ryan, ce classique de 1949 est un drame noir et amer, sublimé par la mélancolie qui s’en dégage, alors qu’il peint le portrait crépusculaire d’un boxeur en fin de carrière, décidé à s’offrir un départ digne en bravant la pègre qui a acheté son dernier combat, au cours duquel il est censé se coucher. On sait où Tarantino a pioché l’idée de Pulp Fiction ! Plus de 55 ans après, Nous avons gagné ce soir impressionne encore par la qualité de son écriture, par le génie de son découpage narratif et de son montage, et par la force de sa mise en scène, qui épouse une puissance épique saisissante lors de cet ultime combat, filmé avec une virtuosité que n’a jamais renié le Scorsese de Raging Bull. 

———————————————————

madame porte la culotte affichenote 4.5 -5

MADAME PORTE LA CULOTTE
De George Cukor – 1949 – 1h41
Genre : Comédie – USA
Avec : Katharine Hepburn, Spencer Tracy, Judy Holliday…

Synopsis : Doris Attinger blesse Warren, son mari, avec un revolver, au moment où il rejoint sa maîtresse dans les rues de New York. L’affaire Attinger va bouleverser la vie d’un couple de juristes, Adam et Amanda Bonner.

Le célèbre couple au cinéma comme à la ville, Spencer Tracy & Katharine Hepburn, nous aura gratifié de quelques-unes des meilleures comédies américaines des années 40. Parmi elles, ce Madame Porte la Culotte réalisé par George Cukor en 1949. Lui est un procureur de renom, elle est avocate aux convictions bien établies. Un drame conjugal sur fond de féminisme, va provoquer une guerre explosive au sein de ce foyer américain, guerre de couple dont Cukor va se régaler, profitant de l’occasion pour déclarer une énième fois, son amour pour la femme moderne. Une joyeuse comédie en avance sur son temps, et une farce hilarante !

———————————————————

mad_city_affichenote 3.5 -5

MAD CITY
De Costa-Gavras – 1997 – 1h53
Genre : Drame – USA
Avec : Dustin Hoffman, John Travolta, Mia Kirshner…

Synopsis : Une belle carrière s’ouvrait devant Max Bracknett avant qu’il ne s’en prenne à l’antenne à son grand rival, le journaliste vedette Kevin Hollander. Depuis relégué dans une petite chaîne de télévision locale, il déséspère de connaître à nouveau son heure de gloire jusqu’au jour où, au hasard d’un reportage sans intérêt dans un musée, il se retrouve pris en otage par Sam Baily un employé licencié. Sûr de détenir un scoop, il joue les éminences grises pour l’ancien gardien, ne pensant qu’à prendre sa revanche sur Hollander. Il s’improvise donc conseiller en communication du preneur d’otage, et orchestre en coulisse sa médiatisation.

Film mésestimé du grand Costa-Gavras, Mad City est avant tout une critique féroce du système libéral américain, de l’inhumanité de nos sociétés modernes, et au passage, des médias rapaces qui se délectent de la misère d’autrui à des fins sensationnalistes. Le tout dans un thriller dramatique palpitant et bouleversant, certes un peu grossier dans l’approche et tire-larmes sur les bords, mais où la tension répond à l’émotion, dans un effort engagé à la pertinence toujours autant d’actualité. Loin des meilleures heures de leur carrière respective, John Travolta et Dustin Hoffman y trouvaient chacun un rôle en or, qu’ils ont su embrasser avec conviction. Intéressant à revoir, et peut-être à réévaluer. 


RETROUVEZ LES ANCIENS CHAPITRES DU WALL CINÉ PICTURES ICI

A samedi prochain !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.