NOS ÉTOILES CONTRAIRES de Josh Boone
Critique – Sortie DVD/Blu-ray

Partagez cet article
0 votes

006997.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxMondo-mètre
note 8 -10
Carte d’identité :
Nom : The Fault in our Stars
Père : Josh Boone
Date de naissance : 2013
Majorité : 20 décembre 2014
Type : Sortie DVD, Blu-ray
Nationalité : USA
Taille : 2h05
Poids : Budget 12 M$
Genre : Drame, Romance
Livret de famille : Shailene Woodley (Hazel Grace Lancaster), Ansel Elgort (Augustus Waters), Nat Wolff (Isaac), Laura Dern (Mme Lancaster), Willem Dafoe (Van Houten), Sam Trammell (Mr Lancaster), Milica Govich (Mme Waters), Lotte Verbeek (Lidewij)…

 Signes particuliers : Un déluge d’émotions, entre rires, larmes et émerveillement. Nos Etoiles Contraires traite d’un sujet difficile et aurait pu tomber dans la facilité. Il est sauvé par sa grâce, sa poésie, sa tendresse, sa justesse et ses comédiens exceptionnels. Bouleversant.

 

LE NOUVEAU « LOVE STORY »

LA CRITIQUE

Résumé : Hazel Grace et Gus sont deux adolescents hors-normes, partageant un humour ravageur et le mépris des conventions. Leur relation est elle-même inhabituelle, étant donné qu’ils se sont rencontrés et sont tombés amoureux lors d’un groupe de soutien pour les malades du cancer.482533.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx L’INTRO :

Best-seller à la réputation plus que flatteuse, The Fault in our Stars ne pouvait laisser Hollywood insensible très longtemps. Paru en janvier 2012, l’ouvrage de Josh Green a vite fait l’objet d’un achat des droits d’adaptation au cinéma par une filiale de la Fox, le roman incarnant à la perfection le style de comédie dramatique semi-indépendante qu’aime tant le studio. Confié aux bons soins du cinéaste Josh Boone, qui signe là son deuxième long-métrage après la comédie romantique Stuck in Love, The Fault in our Stars (alias Nos Etoiles Contraires en français) est lancé en production dès début 2013 avec au casting une Shailene Woodley qui s’est battue avec acharnement pour décrocher un rôle qui ne lui était pas initialement destiné, et la révélation 2014 Ansel Elgort, bon ami de la comédienne depuis Divergente où il campait son frère. Un jeune couple d’amants adolescents maudits dont l’histoire va littéralement étourdir, attendrir et charmer au-delà de l’imaginable.138638.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

L’AVIS :

Avec un tel sujet matière à sanglots racleurs de gorge (la romance passionnelle mais contrariée entre deux ados cancéreux), on était en droit de redouter l’artificialité d’une entreprise purement calibrée pour faire pleurer dans les chaumières. On y était préparé avec la ferme intention de résister à cet appel du pied calculé. Pari perdu, on ne vous le cachera pas par fausse pudeur mal placée, mais on a perdu au moins deux litres d’eau lacrymale et trois paquets de mouchoirs dans l’affaire.The-Fault-in-our-stars-lightMagnifique de bout en bout, Nos Etoiles Contraires est de ces films irrésistibles dont on perçoit à des kilomètres la démarche et la facture, mais qui néanmoins fait voler en éclats les cœurs de pierre les plus endurcis. Par sa grâce, par sa poésie, par la pureté de son histoire abordée avec une subtilité enivrante et une pudeur merveilleuse, cette sorte de comédie romantico-dramatique ou de tragédie passionnelle éphémère selon l’angle avec laquelle on l’appréhende, scintille de mille feux par son débordement de vie, par la façon dont elle dévore son histoire en s’y abandonnant totalement, et en nous y abandonnant totalement.the-fault-in-our-stars-explains-cigarette-as-metaphor

Amour, humour, magie et émotion, tous les ingrédients qui font le Cinéma avec un grand « C » sont réunis dans ce petit bijou aussi fugace que ne l’est son histoire. Sans apitoiement morbide ni cynisme mal placé, Josh Boone adapte avec une délicatesse et une tendresse désarmante le livre de Josh Green. Beau, drôle, émouvant, on pourrait s’attendre à un lourd déversement de pathos écrasant. C’est à l’inverse une lumière puissante qui se dégage de ce film frissonnant, subrepticement sensible, juste et bouleversant. Et dans cette constellation d’émotions fortes, brillent deux étoiles. Shailene Woodley poignante dans un rôle magistral et la surprise Ansel Elgort, ersatz d’un Miles Teller ou d’un Ezra Miller, dont rien que le sourire charmeur et l’œil malicieux séduisent instantanément en dévorant la pellicule.432529.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Sans aucun doute, LE film à voir pour sublimer la mélancolie de la fin de l’été. Pour rire, pour pleurer, pour vibrer. Car vibrant, Nos Etoiles Contraires l’est au-delà du possible. Au moins autant qu’il ne peut être subtilement hilarant quand il décide à faire des créneaux dans le rire pour alléger la sensiblerie de son drame sublime. C’est en tout cas probablement la plus belle histoire d’amour contée au cinéma depuis longtemps. Une œuvre dévastatrice, oscillant entre l’enchantement et la tristesse, qui ambitionne d’être vraie, sans faux détours édulcorant la cruauté de la vie dans tout ce qu’elle peut avoir de « chien et d’injuste » quand le destin se met à faire des siennes. Un film qui en appelle à l’éternel adage du « vivre le temps présent car on ne sait jamais combien de temps il va durer » mais qui le fait avec passion, sincérité et grandeur d’âme. Au point qu’on lui pardonnera volontiers ses infimes petits faux pas appuyés. Et bien que les enjeux soient connus dès le départ, il n’empêche que Nos Etoiles Contraires est une flèche décochée en plein cœur. On tient le nouveau Love Story. Prodigieux et MA-GNI-FI-QUE.

LE TEST BLU-RAY

On s’est préparé cette fois avant de lancer le Blu-ray de Nos Etoiles Contraires. Contrairement au premier visionnage en salles, le paquet de mouchoirs était en évidence sur la table et on a inspiré un grand coup avant, histoire d’éviter inonder le canapé. Raté. Une fois de plus, midinette que nous sommes au fond (oui, on avoue), on n’a pas pu résister. Surtout que cette édition Blu-ray en rajoute une (petite) couche en proposant une version longue de 133 minutes contre 125 en salles. Techniquement, comme on pouvait s’en douter, le film bénéficie d’un beau travail de restitution. Une image soignée et très nette, un son rendant parfaitement les reniflements communicatifs. Rien à redire, le film fait toujours autant d’effet sinon plus, du fait que chez soi, on est tranquille pour se laisser aller aux chaudes larmes.TOP_the-fault-in-our-stars-DF-00774_00775r_rgb_816x459Côté bonus, du classique, que du classique. Mais du classique agréable. Une piste a été dédiée aux commentaires croisés du réalisateur Josh Boone et de l’auteur du roman John Green. Parfait pour profiter d’un échange sur le travail d’écriture et celui d’adaptation. S’ensuivent des modules « promo » qui nous emmènent dans les coulisses du film (une douzaine de minutes au total), avec la participation du casting. Et une galerie photo vient agrémenter ces suppléments. Le morceau de choix restera les scènes coupées (un peu plus de 7 minutes). Un moment que l’on apprécie toujours dans les bonus des éditions vidéo. Sur l’ensemble de scènes additionnelles, plusieurs sont courtes et ne présentent qu’un intérêt limité. En revanche, quelques-unes retiendront l’attention (à l’aéroport notamment) dont un extrait avec… John Green ! Bref, des bonus pas transcendants mais qui prolongent un peu le plaisir de l’un de nos coups de coeur ciné de l’année.

Bande-annonce :

Par Nicolas Rieux

Un commentaire à propos de “NOS ÉTOILES CONTRAIRES de Josh Boone
Critique – Sortie DVD/Blu-ray

  1. Un film magnifique et émouvant, comment ne pas tomber sous le charme de ce film. De plus, le film n’en fait pas trop et on peut s’identifier aux personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.