INTERVIEW : RENCONTRE AVEC VANESSA HUDGENS À L’OCCASION DE LA SORTIE DE « GIMME SHELTER »

Partagez cet article

photo[1]La jeune, jolie et surtout talentueuse comédienne Vanessa Hudgens (High School Musical, Sucker Punch, Spring Breakers) était de passage à Paris dans le cadre de la promotion de son nouveau film Gimme Shelter, réalisé par Ron Krauss. Inspiré d’une histoire vraie, Gimme Shelter narre l’histoire de Apple, une jeune adolescente de 16 ans qui s’enfuit de chez sa mère toxicomane pour se lancer à la recherche de son père qu’elle n’a jamais vu. Interview d’une actrice adorable, après un petit « bonjour, comme ça va ? » prononcé en français, avec un accent absolument charmant…

Comment vous vous êtes-vous retrouvée sur ce film ?

Vanessa Hudgens : Un peu comme pour tous mes films précédents, c’est mon manager qui m’a fait parvenir le scénario et j’en suis tombé totalement amoureuse quand je l’ai lu. Parce que c’est vraiment un personnage très spécial. J’ai passé une audition et j’ai tout donné. Je crois que a été ma meilleure audition ! Ensuite, j’ai envoyé plein de mail au réalisateur Ron Krauss pour lui dire à quel point j’avais envie de faire ce film et il m’a donné le rôle.

vanessa hudgensC’est un rôle très courageux et qui demandait une grande implication, physique et émotionnelle. Comment vous êtes-vous préparé pour incarner ce personnage d’Apple ?

V. H. : Je suis allé et j’ai vécu pendant deux semaines dans le foyer pour jeune fille enceinte dont parle le film (Gimme Shelter est inspiré d’une histoire vraie – ndlr). Je voulais comprendre ces jeunes filles, voir en quoi ce foyer leur a fait du bien, parler avec elles de leur histoire, de comment elles en sont arrivés là, de comment elles voient les choses. Ce fut la meilleure préparation possible pour le rôle, je crois. Je leur suis reconnaissante et j’ai pris beaucoup de plaisir à faire cela.

gimme-shelter-movie-still-11Que pensez-vous que le film transmette comme message, notamment auprès du jeune public ?

Et à propos de votre transformation physique (cheveux coupés et salles, prise de poids, cernes)… J’ai lu que la nourriture française que vous avez mangé durant le Festival de Cannes vous a aidé pour prendre du poids !

V. H. : Oooh oui, ça a aidé ! (rires). Il y a tellement de bonnes choses, les pâtes, la crème, le fromage, le vin… J’ai pris du poids à une vitesse ! 5 jours à Cannes et vous prenez dix kilos ! Pas dix, j’exagère, mais j’ai passé cinq jours là-bas et quand je suis rentré chez moi, j’ai halluciné. La nourriture française est très riche mais elle est tellement bonne !

Ah ça, fromage et vin, c’est sûr…

V. H. : Fromage et vin, c’est ce qu’il y a de meilleur !

On est d’accord.

C’est « très bon » (en français dans le texte).

Vous avez tourner Spring Breakers et maintenant Gimme Shelter, qui sont deux rôles dramatiques où vous êtes excellente.

V. H. : Merci

Vous savez que pour Gimme Shelter, on peut d’ores et déjà murmurer votre nom pour les prochains Oscars…

V. H. : C’est trop gentil.

C’est un vrai désir pour vous d’aller vers des rôles à challenge, pour donner une nouvelle orientation à votre carrière ?

V. H. : Oui, c’est sûr. Je pense que c’est la clé pour durer et faire une longue carrière. Personne n’aime vraiment faire deux fois la même chose. Enfin je veux dire, deux fois peut-être, trois ça peut passer encore mais quatre, cinq fois la même chose, vous finissez par vous ennuyer. J’ai fini par m’ennuyer par le passé et j’ai saisi ma chance pour essayer de faire des choses différentes et je me suis servi de ma peur. Si j’avais peur, c’est que je devais le faire.BUS TO COPS:  VANESSA HUDGENS "APPLE" IN BUS 3.tifC’est sans doute la meilleure démarche parce qu’Hollywood aime bien mettre les gens dans des cases…

V. H. : Exactement, dans des boîtes.

Qu’est ce qui a été le plus difficile sur le tournage de Gimme Shelter ?

V. H. : Je dirai… le contrecoup après le tournage. Le rôle était vraiment très intense et je m’y suis totalement abandonnée. Tout le monde sait que quand vous vous confrontez à un personnage à challenge avec une situation très difficile de jouer, vous restez un peu ébranlé après l’avoir fait. J’ai tout donné pour être convaincante et c’était très excitant chaque jour mais après coup, j’étais complètement perdu, il fallait que je me retrouve, moi, Vanessa. J’ai été Apple pendant si longtemps. Ça a vraiment été le plus dur. Revenir de tout ça et me retrouver moi-même car j’étais paumée.

V. H. : Ce que j’aime justement avec ce film, c’est qu’il peut toucher les gens de différentes manières. Quelqu’un va s’accrocher à une chose, quelqu’un d’autre à une autre totalement différente. Je pense qu’il y a plein de messages sur le fait parfois vous avez besoin de mettre de l’ordre de façon drastique dans votre vie pour avancer, parfois vous devez tomber très bas pour la vie vous pousse à réagir et à remonter. On a tous des moments très sombres dans la vie mais on sait au moins une chose, c’est qu’il y a une lumière au bout du tunnel.

GimmeShelter-7Et justement, jouer ce personnage très torturé vous a t-il changé en tant que personne, en tant qu’actrice ou en tant que femme ?

V. H. : Oui, totalement. Ça m’a aidé à apprendre à mettre les choses en perspective et à réaliser ce que je suis, en toute honnêteté. C’est facile de se lamenter sur sa vie, sur les choses qui ne vont pas au quotidien, mais quand vous vous arrêtez une seconde et que vous regardez autour de vous, que vous réalisez qui vous êtes et ce que vous faites… C’est quelque chose que l’on devrait tous faire. Ce film, avec tout ce que traverse mon personnage Apple, m’a poussé à vraiment apprécier ma vie et la chance que j’ai. Ça m’a aussi donné plus de compassion envers les autres.

Qu’espérez-vous maintenant de votre carrière après une telle performance très puissante, vous avez déjà des projets ?

V. H. : Je vais jouer dans une pièce là. Un musical. Je suis très excitée. C’est ma première grande pièce en tant qu’adulte, ma première fois à Broadway. Je vais jouer un personnage que j’adore tellement, Gigi… C’est drôle, elle est parisienne justement, dans les années 20. Les scènes sont super, il y a des chansons, le cadre est romantique. Je suis impatiente, ça s’annonce très fun !

V. H. : « C’est bon » ? And… « merci » (en français encore)

BANDE-ANNONCE DE GIMME SHELTER (sortie au cinéma le 29 octobre 2014)

A noter pour les fans, que Vanessa Hudgens sera au Grand Rex le dimanche 26 octobre pour une avant-première exceptionnelle. Places en vente sur le site du cinéma.

Un grand merci à Vanessa Hudgens, Maureen et LFR Films.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.