THE VOICES de Marjane Satrapi
Critique – Sortie Ciné

Partagez cet article

image014Mondo-mètre
note 6.5 -10
Carte d’identité :
Nom : The Voices
Père : Marjane Satrapi
Date de naissance : 2014
Majorité : 11 mars 2015
Type : Sortie en salles
Nationalité : Allemagne, USA
Taille : 1h45 / Poids : NC
Genre : Comédie, Drame, Thriller

Livret de famille : Ryan Reynolds (Jerry), Gemma Arterton (Fiona), Anna Kendrick (Lisa), Jacki Weaver (Dr. Warren), Gulliver McGrath (Jerry jeune), Stephanie Vogt (Tina), Adi Shankar (John)…

Signes particuliers : Attention, un OFNI devrait survoler les salles de cinéma courant mars 2015.

TRÈS BEAU, TRÈS GENTIL… MAIS UN PEU FOU.

LA CRITIQUE

Résumé : Jerry vit à Milton, petite ville américaine bien tranquille où il travaille dans une usine de baignoires. Célibataire, il n’est pas solitaire pour autant dans la mesure où il s’entend très bien avec son chat, M. Moustache, et son chien, Bosco. Jerry voit régulièrement sa psy, aussi charmante que compréhensive, à qui il révèle un jour qu’il apprécie de plus en plus Fiona – la délicieuse Anglaise qui travaille à la comptabilité de l’usine. Bref, tout se passe bien dans sa vie plutôt ordinaire – du moins tant qu’il n’oublie pas de prendre ses médicaments…405857.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’INTRO :

Sept ans après Persepolis, la dessinatrice Marjane Satrapi signe son premier film « américain ». Ou plutôt germano-américain devrait-on dire, puisque The Voices est une coproduction à cheval entre les Etats-Unis et l’Europe, tournée en Allemagne mais avec un beau casting yankee composé du déficient charismatique Ryan Reynolds, de la belle anglaise Gemma Arterton, d’Anna Kendrick ou encore Jacki Weaver. Présenté à Sundance et à L’Etrange Festival, The Voices pourrait bien réconcilier les cinéphiles déçus de son dernier La Bande à Jotas et la réalisatrice de Poulet aux Prunes, dont c’est le quatrième long-métrage.400701.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxL’AVIS :

Un drame romantique aux allures de comédie psychologique et horrifique avec des animaux qui parlent, de la musique et du sang qui éclabousse ?! Voilà qui n’est pas banal. De toute manière, il faut bien se l’avouer, The Voices n’est pas un film banal. C’est d’ailleurs un film qui ne ressemble à aucun autre et qui affiche une joyeuse singularité barrée à la fois féroce et jubilatoire, avec un univers fait de collage de tons qui se marient à merveille ensemble, à la surprise générale. Petit régal doucement fou, plein d’énergie et d’originalité signé d’une Marjane Satrapi qui semble s’amuser avec sincérité de son univers iconoclaste, The Voices déroute mais charme, surprend mais attendrit en permanence, et capitalise grandement sur le talent de sa belle brochette de comédiens, un formidable Ryan Reynolds en tête dans l’un de ses meilleurs rôles à ce jour. L’acteur joue avec son visage, ses expressions, sa gestuelle, son air benêt souvent pointé du doigt, pour incarner ce personnage tout en nuances, tour à tour troublant, touchant, drolatique et passionnant. Quelque part entre le tragique grinçant et le merveilleusement cruel, The Voices est une petite réussite qui tient du miracle, avec laquelle on se laisse faire, sans résister. A quoi bon, c’est si délicieux.

BANDE-ANNONCE VO :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Un commentaire à propos de “THE VOICES de Marjane Satrapi
Critique – Sortie Ciné

  1. Pour ma part je dois dire que j’ai été quand même déroutée par le mélange des genres, pourtant je savais à quoi m’attendre ! C’est étonnant de rire en savourant les scènes comiques avec les animaux (les meilleures selon moi !) et d’angoisser voire d’avoir de la peine pour ce personnage qui est torturé et tout sauf drôle en fait ! Mais au final cela m’a plu et je salue encore la grande Marjane Satrapi ! Super casting effectivement, chacun collait parfaitement à son rôle. Bien rester jusqu’à la fin pour le générique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.