QUI A TUÉ LE CHAT ? de Gillian Greene : la critique du film
Sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

Qui-a-tué-le-chat.-424x600note 2 -5
Nom : Murder of a Cat
Mère : Gillian Greene
Date de naissance : 2014
Majorité : 27 mai 2016
Type : Sortie Blu-ray/DVD
(Editeur : Metropolitan Films)
Nationalité : USA
Taille : 1h36 / Poids : NC
Genre : Comédie

Livret de famille : Fran Kranz, Nikki Reed, J.K. Simmons, Blythe Danner, Greg Kinnear…

Signes particuliers : Une comédie farfelue produite par Sam Raimi.

UNE ENQUÊTE DÉLIRANTE

LA CRITIQUE

Résumé : Jeune homme aussi extravagant qu’immature, Clinton fabrique des figurines dans le garage de sa mère. Jusqu’au jour où il trouve son chat empalé par une flèche d’arbalète. Dévasté, il mène sa propre enquête et découvre avec stupeur que son félin adoré menait plusieurs vies. La mise en évidence d’un complot à l’échelle de la ville ne va pas arranger sa santé mentale, bien au contraire … Comédie délirante pleine de peignoirs excentriques, de pulls vintage et d’affreuses perruques, « Qui a tué le chat ? » est une aventure drôle et farfelue qui transforme la banlieue américaine en un absurde champ de bataille.qui_a_tue_le_chat_filmL’INTRO :

Premier long-métrage de la femme de Sam Raimi (qui du coup en est le producteur bienveillant), Qui a tué le Chat ? est une comédie policière un peu farfelue sur les bords, emmenée par Fran Kranz, Nikki Reed, Greg Kinnear et un J.K. Simmons qui, décidément, aime à trimballer sa trogne un peu n’importe tout, sans vrai plan de carrière. Présenté au festival de Tribeca où il avait reçu un accueil plutôt mitigé, Murder of a Cat (histoire de pas le confondre avec le film éponyme de Luigi Comencini) s’attache à l’histoire d’un gentil couillon immature presque trentenaire, vivant encore dans le sous-sol de sa mère, où il fabrique des figurines avec l’espoir de monter un jour son rêve d’entreprise foireuse. Mais l’hurluberlu aux allures de clodo fainéant va se remuer soudainement le popotin pour enquêter sur le meurtre de son meilleur ami, tué d’une flèche en plein dans le bide. Petite précision utile, ledit meilleur ami était Moustache… son chat !qui_a_tue_le_chat_DVDL’AVIS :

C’est avec l’espoir de tomber sur une petite pépite venue de nulle part que l’on peut être amené à rencontrer Qui a Tué le Chat ?. A moins que ce ne soit grâce à la caution « Produit par Sam Raimi » qui trône fièrement sur sa jaquette. Il faut bien dire que tous les moyens sont bons pour attirer l’attention du chaland sur ce genre de DTV fleurant bon la fausse bonne idée pour agrémenter un samedi soir pluvieux… Malheureusement, le film de Gillian Greene n’a rien de la truculente surprise espérée. Malgré son petit lot de têtes connues et son parfum de loufoquerie ambiant, Qui a le Tué le Chat ? souffre d’un manque d’à peu près tout pour atteindre ses objectifs de sympathique virée farfelue au cœur d’une intrigue trépidante, bordée par des élans humoristiques gagesques. Surtout, il lui manque un zeste de folie pure, ce genre de folie que pourrait être capable d’apporter un Alex de la Iglesia par exemple. Vieillot, semblable à une poussive comédie oubliée des années 90, du genre que l’on dénicherait dans un vieux carton poussiéreux au détour d’un vide-grenier, Qui a le Tué le Chat ? se regarde d’un œil très détaché, et l’on se prête sans cesse à se dire que l’affaire aurait pu être pas mal si elle avait su faire preuve d’un peu moins de fainéantise et de davantage d’audace, notamment pour quitter sa trop grande sagesse et vriller vers les sentiers du furieusement barré. En l’état, l’affaire est aussi plan-plan que peu savoureuse malgré son vague potentiel distractif.

LA BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.