EN CAVALE de Peter Billingsley : la critique du film
sortie Blu-ray/DVD

Partagez cet article

en_cavale_DVDnote 2.5 -5
Carte d’identité :
Nom : Term Life
Père : Peter Billingsley
Date de naissance : 2015
Majorité : 20 juillet 2016
Type : Sortie Blu-ray/DVD
Nationalité : USA
Taille : 1h33 / Poids : NC
Genre : Thriller, Comédie

Livret de famille : Vince Vaughn, Hailee Steinfeld, Bill Paxton, Mike Epps, Jordi Molla, Jon Favreau, Terrence Howard, Jonathan Banks…

Signes particuliers : Une série B plutôt fréquentable à défaut d’être originale.

GANGSTER EN CAVALE, GANGSTER TRÈS MAL

LA CRITIQUE DE EN CAVALE

Résumé : Tout le monde veut voir Nick mort : des trafiquants, des chasseurs de prime et des flics ripoux. Organisateur d’un casse qui a mal tourné, Nick doit prendre la fuite avec sa fille qu’il n’a pas vue depuis des années. Et comme si cela ne suffisait pas à ses problèmes, l’adolescente est en révolte contre l’autorité parentale et le considère comme le dernier des ringards… La vie de gangster n’est décidément pas facile tous les jours !Term-Life-Movie-2016-1C’est toujours amusant de voir ces petits DTV venus de nulle part, qui arrivent à se payer des distributions dignes de certaines productions hollywoodiennes. Dans le genre, le thriller En Cavale fait assez fort. Nouveau long-métrage du faiseur méconnu qu’est Peter Billingsley (la comédie Thérapie de Couples en 2009), En Cavale s’offre généreusement Vince Vaughn, Hailee Steinfeld, Bill Paxton, Terrence Howard, Mike Epps, Jon Favreau, tout plein de têtes bien connues des amateurs de seconds rôles, et même Cécile de France (?!), la frenchie s’y payant un passage tellement furtif qu’on n’a même pas le temps de la reconnaître ! Bref, du beau monde pour une série B qui, à défaut d’être originale, a au moins le mérite d’être fréquentable.en_cavale_filmDire que l’on se souviendra de En Cavale dans une semaine serait très exagéré. Il faudrait déjà qu’il survive ne serait-ce qu’au week-end, et c’est pas gagné. En revanche, sur le court instant d’une soirée désœuvrée, En Cavale fonctionne, sans jamais pousser la porte d’un quelconque génie, mais il fonctionne. Peter Billinsgley livre un modeste thriller légèrement vieillot sur les bords et bourré de facilités à tous les étages, mais qui parvient à esquiver l’astéroïde de l’ennui et de la cheaperie mortifère, pour distraire sans jamais voir plus loin que le bout de son nez. Un voleur se fait doubler par des flics ripoux et se retrouve traqué par lesdits flics véreux, par la police en général, et enfin par le boss d’un cartel sud-américain qui ne digère pas la mort de son frangin dans l’histoire. Et parce que Nick n’est pas suffisamment dans la mouise comme ça, il va devoir gérer dans sa cavale, son ado de fille qu’il n’a jamais vraiment connu et avec qui il va tenter de tisser des liens sur le tard. La merde… Plutôt rondement mené et assez efficace alors qu’il s’amuse à mélanger comédie façon buddy movie filial et thriller policier trépidant, En Cavale assure le minium syndical et fait le job. C’est sans déplaisir aucun que l’on suit les péripéties (certes prévisibles) de cet anti-héros cernés de toutes parts, accompagné de son ado en révolte. Mécanique et facile mais sympathique.

BANDE-ANNONCE :

Par Nicolas Rieux

AVEZ-VOUS VU ? :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.