WALL CINÉ PICTURES n°41 : trois idées de films à voir ou à revoir
Ciné-club

Partagez cet article

41ème numéro du Wall Ciné Pictures, notre rendez-vous « ciné-club » du samedi. Au programme de cette nouvelle escale dans l’histoire du cinéma, trois polars chez Elephant Films dont Espions sur la Tamise de Fritz Lang, et la trilogie Hellraiser qui compte sur vous pour faire peau neuve !

———————————————————

POUR TOI, J’AI TUÉ
De Robert Siodmak (1948)
Genre : Policier – USA
Avec : Burt Lancaster, Yvonne De Carlo, Dan Duryea
Réédition Blu-ray le 06 février 2018

Synopsis : Après deux ans d’absence, Steve Thompson reprend son poste de chauffeur dans la Compagnie des Camions Blindés de Los Angeles. Anna, son ex-femme, s’est remariée avec Slim Dundee, un gangster. Toujours amoureux d’elle, Steve la revoit, mais surpris par Dundee, il propose à ce dernier d’attaquer un convoi de fonds le jour de la paie.

Elephant Films mise sur le film noir en ce mois de février avec trois sorties Blu-ray. D’abord, Pour toi, j’ai Tué, solide polar de Robert Siodmak avec Burt Lancaster. Ensuite, le plus dispensable La Vengeance d’une Femme de Zoltan Korda avec le français Charles Boyer. Enfin, Espions sur la Tamise de Fritz Lang, dont on reparlera un peu plus loin. Mais revenons-en au premier…

———————————————————

HELLRAISER
De Clive Barker – (1987)
Genre : Horreur – Angleterre
Réédition collector prévue pour l’été 2018

Synopsis : Frank Cotton, un homme en quête de plaisirs inconnus, fait l’acquisition d’une mystérieuse boîte. Il y découvre un enfer rempli de souffrance et de plaisir… Plus tard, son frère vient emménager dans la maison de Frank. Pendant le déménagement, une simple coupure et des gouttes de sang sur le plancher réussiront à ramener Frank à la vie. Sous la forme d’un cadavre, il va forcer sa belle-sœur à lui amener des victimes dans le but de se régénérer. Mais les diaboliques cénobites, maîtres des souffrances de l’enfer, vont très vite se rendre compte de la résurrection de Frank…

Culte. Il n’y a pas d’autres mots. En 1987, l’iconoclaste Clive Barker signait l’adaptation au cinéma de sa propre nouvelle d’épouvante : Hellraiser. La saga connaîtra de nombreux films mais on retiendra surtout la trilogie initiale, éventuellement le quatrième opus remontant aux origines, les autres longs-métrages qui suivront étant indépendants (et assez mauvais). Hellraiser, c’est avant tout un univers gothique singulier, et c’est avant tout Pinhead, cette figure légendaire avec ses clous plein le visage. Un personnage visuellement marquant, à la fois en tant qu’image de la pop culture et en tant que monstre de cinéma terrifiant. On reparle de la saga Hellraiser aujourd’hui car un beau projet est entrain de voir le jour : le rêve d’une édition collector ultime réunissant les trois premiers films. Les distributeurs ESC Editions et L’Atelier d’images viennent de s’associer et de lancer leur nouvel événement Cult’Edition dont le but est de sortir cet été, un objet vidéo aussi beau que celui livré avec la trilogie Phantasm l’an dernier. Mais pour que l’aventure soit menée à bien, on a besoin de vous ! Une opération de crowdfunding vient de voir le jour et vous pouvez participer en vous connectant sur la page KissKissBankBank dédiée à la sortie de la trilogie en vidéo ! Soyez nombreux car la promesse est belle : un Digipack avec trois plateaux, 4 Blu-ray dans un étui rigide, 1 livret de 152 pages écrit par l’illustre Marc Toullec, les trois films remastérisés et une avalanche de bonus autour des films.

———————————————————

ESPIONS SUR LA TAMISE
De Fritz Lang – 1944 – 1h26
Genre : Espionnage – USA
Avec : Alan Napier, Ray Milland, Marjorie Reynolds…
Réédition Blu-ray le 06 février 2018

Synopsis : A Londres, un homme entre en possession de microfilms qui ne lui sont pas destines. Des espions nazis le traquent pour récupérer les précieux documents.

Film noir et d’espionnage réalisé par le grand Fritz Lang durant la Deuxième Guerre Mondiale, Espions sur la Tamise est une adaptation d’un roman de Graham Greene mettant en vedette Ray Milland et Marjorie Reynolds. Plus méconnu dans la filmographie du cinéaste allemand et masqué par une longue liste de chefs-d’oeuvre, Espions sur la Tamise a connu un développement compliqué, notamment en raison des relations tendues entre le réalisateur et son producteur, qui empiétait trop sur son terrain artistique à son goût. Ces troubles en coulisse se ressentent dans un film qui semble moins inspiré que d’ordinaire chez Fritz Lang, moins imaginatif, plus commun, comme si le metteur en scène n’avait pas vraiment la tête entièrement concentrée sur son travail (d’autant qu’il venait d’apprendre à ce moment-là, qu’il risquait de perdre progressivement la vue). Lorgnant du côté du cinéma d’Hitchcock, Espions sur la Tamise est une modeste série B agrémentée de quelques passages malins rappelant que Fritz Lang est quand même Fritz Lang. Ce dernier criera ouvertement ne pas aimer ce film sur lequel on l’a obligé à travailler comme un vulgaire faiseur d’œuvre de commande, les mains liées sans pouvoir apporter sa touche personnelle. Reste l’étonnement devant un mélange des genres assez surprenant, le film passant tour à tour du polar au film noir, du thriller d’action à la comédie loufoque, du film de guerre au récit d’espionnage.

RETROUVEZ LES ANCIENS CHAPITRES DU WALL CINÉ PICTURES ICI

A samedi prochain !

Par Nicolas Rieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.