VIRTUAL REVOLUTION : Un film de SF américain fait par des français, aux ambitions très prometteuses !

Partagez cet article

virtual_revolution_afficheSi on vous offrait la possibilité de devenir le héros que vous avez toujours rêvé d’être, reviendriez-vous à la réalité ? En auriez-vous seulement envie ? C’est par ce pitch alléchant que l’on entre dans l’univers de VIRTUAL REVOLUTION, film de science-fiction américain tourné en langue anglaise par des français. Réalisé par Guy-Roger Duvert, un passionné qui s’est fait connaître dans l’univers de la B.O. de films puis avec le court d’heroic fantasy multi-primé Cassandra, Virtual Revolution compte sur un casting prometteur composé de Mike Dopud (300), Jane Badler (la célèbre Diana de la série V), Jochen Hagele (Un Village Français) mais aussi l’étoile montante Maximilien Poullein (En mai fait ce qu’il te plaît, La Horde) ou Kaya Blocksage (Hippocrate).

virtual_revolutionProduit de manière indépendante et mené à bien grâce à la solidarité de passionnés convaincus, Virtual Revolution ne cache pas ses ambitions et dévoile un univers futuriste somptueux, malgré des moyens limités. Actuellement en post-production, il est surtout la preuve que le cinéma français ne manque pas de talents plein de vitalité et d’audace, et qu’il peut encore surprendre, même si le film est produit aux Etats-Unis via la société américaine de Guy-Roger Duvert. Découvrez le premier teaser de cette rencontre entre Strange Days, Avalon et Blade Runner, que l’on espère bien avoir la chance de découvrir en salles !

L’histoire : Paris, 2047. La technologie a progressé au point que la réalité virtuelle est devenue LA réalité. Désormais le gros de la population mondiale passe son temps à jouer à des jeux en ligne plus immersifs les uns que les autres. Ce sont les Connectés. Une minorité, principalement les riches, ont encore les moyens de profiter de la réalité avec une certaine dignité. Mais comptent aussi parmi eux quelques personnes qui ont fait le choix du monde tel qu’il est pour des raisons philosophiques. Parce qu’ils s’intéressent encore à la vie. Logiquement, on les appelle les Vivants. Notre héros, Nash (Mike Dopud) jongle entre ces deux mondes possibles. Il fait partie la catégorie des Hybrides. Ce tueur à gages à la morale élastique, met ses compétences au service de multinationales desquelles il protège les intérêts en traquant tout ce qui ressemble à des « terroristes ». Pour survivre, Nash devra se connecter à différents mondes en ligne (heroïc fantasy mais aussi post-apocalyptique…) qui influenceront peut-être l’issue de la Révolution Virtuelle en marche.

LE SITE OFFICIEL DU FILM

LE TEASER :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.