STAND UP GUYS (critique – comédie)

Partagez cet article
0 votes

stand-up-guysMondo-mètre :
note 7.5
Carte d’identité :
Nom : Stand Up Guys
Père : Steven Fisher
Livret de famille : Al Pacino (Val), Christopher Walken (Doc), Alan Arkin (Hirsh), Julianna Margulies (Nina), Vanessa Ferlito (Sylvia), Mark Margolis (Claphands), Lucy Punch (Wendy), Addison Timlin (Alex)…
Date de naissance : 2013 (sortie indéterminée)
Nationalité : Etats-Unis
Taille/Poids : 1h39 – 15 millions $

Signes particuliers (+) : Une tendre et hilarante comédie sympathique et sans prétention si ce n’est celle de divertir en déroulant le tapis rouge à son casting 5 étoiles duquel émergent deux vieux de la vieille rouillés, truands à l’ancienne de métier, qui veulent vivre leur chant du cygne avec une boulimie revigorante de s’éclater dans une ultime virée nocturne déglinguée et jubilatoire. C’est que du plaisir.

Signes particuliers (-) : x

 

MA NUIT AVEC MON ENNEMI-AMI

Résumé : Val sort de prison après 28 ans de cabane. Son ami de toujours et fidèle compagnon de méfaits, Doc, l’attend. Doc est contraint de le tuer avant le lendemain matin par un parrain de la pègre qui le tient. Et si cela doit être sa dernière nuit, alors Val veut en profiter…

photo-Stand-Up-Guys-2012-3
L’INTRO :

Les vieux de la vieille ressortent du placard pour une virée nocturne pas piquée des hannetons et ça s’annonce… mordant ! Fisher Stevens, qui jusque-là ne cumulait que quelques réalisations mineures dans le court, le long et surtout le documentaire (mais qui par contre arbore une belle et fière filmographie en tant qu’acteur), s’attaque à son film le plus ambitieux à ce jour, un polar comique réunissant un duo d’acteurs oscarisés, Al Pacino et Christopher Walken, entouré d’une jolie galerie de comédiens parmi lesquels on retrouve Alan Arkin (et d’un oscarisé de plus), Julianna The Good Wife Margulies, Mark Margolis (Scarface), Lacy Punch (Bad Teacher) ou encore Vanessa Ferlito (Boulevard de la Mort). Un casting séduisant pour une attachante comédie de gangsters old school sur la fin, rondement menée et qui va essentiellement se reposer sur son duo vedette pour faire le show, et de quelle manière ! On aurait pu se retrouver avec une énième pitrerie poussive embarrassante conduite par deux acteurs en fin de carrière mais voilà, surprise !

MOV_StandUpGuys_2354

Gentille comédie dramatique touchante et sympathique feel good movie qui roule à la nostalgie, Stand Up Guys est une belle parenthèse sans prétention autre que divertir avec charme en laissant le champ libre à ses deux monstres sacrés qui font l’étalage de leur talent inné pour séduire l’assistance par leur charisme indiscutable. Le pitch est simple, Val sort tout juste de prison après 28 ans de cabane. A sa sortie, son vieil ami et ancien complice de méfaits, Doc, est là pour l’accueillir. Mais pas que. Coincé par un passé qu’il partage avec Val, Doc a jusqu’au petit matin pour livrer le cadavre de son ami à un redoutable parrain sans scrupule. Stand Up Guys est l’histoire de cette folle et hypothétique dernière nuit qu’ils vont partager ensemble au rythme de péripéties animées.

stand up guys wallpapers1
L’AVIS :

D’emblée, le film régale par sa distribution. C’est si drôle et délicieux de revoir Pacino endosser à nouveau le costume de truand après être devenu une icône du genre, au moins autant que de voir Julianna Margulies renfiler sa blouse d’infirmière, des années après avoir été la fameuse Carol Hathaway d’Urgences, alors que Christopher Walken fait du Walken en vieux ronchon peu bavard mais charismatique ex-truand rangé à la désormais vie très pépère.

stand-up-guys-whysoblu-5-1024x682

Sorte de Road movie sur périmètre restreint où le tandem parcourt la ville en allant de situations comiques en situations attendrissantes, Stand Up Guys nous promène avec ces deux vieux de la vieille appartenant à une autre époque, régulièrement confrontés à un décalage temporel amusant nourrissant ces retrouvailles gentiment déglinguées qui font vibrer. Tour à tour hilarant, touchant, exaltant, crépusculaire ou enchanteur, on se retrouve vite embarqué sans réticence et avec une irrépressible envie d’être de cette partie déjantée, chant du cygne et ode à la vie et au Life-style jusqu’au dernier souffle de ces deux gais lurons. Le duo Pacino-Walken régale au rythme de ces dernières aventures jubilatoires histoire de partir, s’il le faut, en beauté. Le résultat est un film cool, un pamphlet pro-amitié pour toujours à la vie à la mort, porté par une BO géniale, comme si réalisé par un Tarantino sexagénaire avec ses truands hauts en couleurs à la retraite. Une superbe galerie de seconds rôles (dans laquelle on peut ajouter la magnifique Addison Timlin en serveuse douce et délicate) anime la toile de fond de cette réjouissance agitée parfois fine, parfois potache, mais toujours farceuse et facétieuse. C’est avec un immense plaisir qu’on accueille en tout cas ce retour au cinéma de Pacino après la parenthèse désastreuse du Jon Avnet, Righteous Kill, qui l’a tellement énervé qu’il avait décidé de s’éclipser un temps (le film vendu sur le retour du duo De Niro/Pacino a été sorti précipitamment avant même qu’il ne soit achevé et s’est logiquement vautré). Bon kiff à qui le verra… un jour. Car oui, c’est bien dommage mais pour l’instant, Stand Up Guys n’a pas de date de sortie française annoncée. Il n’a pas bien fonctionné aux Etats-Unis et vient tout juste de gagner l’Angleterre. Espérons qu’il s’y fera remarquer et débarquera bientôt chez nous…

Bande-annonce :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.